Grace de Monaco, premier massacre critique de Cannes 2014

Simon Riaux | 15 mai 2014
Simon Riaux | 15 mai 2014

Grace de Monaco, le nouveau film d'Olivier Dahan avec Nicole Kidman et Tim Roth, a été présenté pour la première fois hier lors du 67ème Festival de Cannes, où il a été littéralement massacré par la presse. En cause, la piètre qualité du film, son interprétation aux fraises, la réalisation de seconde main, ainsi que son scénario, dont l'abyssale nullité jouit visiblement d'une belle unanimité auprès des journalistes. Pour vous donner une idée de l'ampleur de la chose, voici quelques morceaux choisis :

 

« Un horrible film en bois, qui présente un risque d'incendie », déclare The Guardian. « Une catastrophe qu'aucun remontage ne saurait sauver » précise Variety, quant au Hollywood Reporter, il tape dans le gras comme on dit : « les Shrek ont déconstruit le monde des contes de fées avec beaucoup plus de profondeur et de sincérité que cette effrayante parade de masques de cires de célébrités ». The Playlist est peut-être le plus impitoyable : « rarement compétent, involontairement hilarant et borderline dans sa représentation de la politique comme des rôles au sein du couple. Un ouragan ne suffira pas à le faire oublier ».

Des fois que vous hésitiez à découvrir le nouveau « bijou » du réalisateur de La Môme, n'hésitez pas à lire notre critique de Grace de Monaco.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire