Un Japon engagé à la Cinémathèque

Nicolas Thys | 4 novembre 2011
Nicolas Thys | 4 novembre 2011

Jusqu'au 23 novembre, la Cinémathèque Française se met au cinéma engagé japonais avec un hommage inattendu mais qui s'avère passionnant. Pour une fois ce n'est ni un réalisateur ni un acteur ou technicien qui est mis à l'honneur mais chose plus rare, une société de production.

 

 

 

Et exit les Tohei, la Nikkatsu ou la Shochiku pour les plus connues. C'est une société marginale mais unique en son genre que la cinémathèque met en lumière, la Siglo fondée en 1986 par Tetsujiro Yamagami. 25 ans d'existence et un grand nombre de documentaires sociaux et fictions engagées produits au service des causes les plus extrêmes, celles que beaucoup refusent de voir, symptomes d'une société en crise, à l'image de la maladie de Minamata ou des burakumin, sujets éminemment tabous au pays du soleil levant.

 

 



La cinémathèque a choisi 23 films, des productions originales, intéressantes aussi bien par le choix des sujets (l'environnement, la paix, la discrimination, le handicap, le travail des ouvriers, les droits de l'homme) que formellement et qu'il est bon de découvrir à l'heure où le Japon est encore sous le coup de Fukushima et des non-dits du gouvernement.

Pour plus de détail sur la programmation, cliquez ici.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire