George Miller se bat pour la ligue

Thibault | 21 mars 2008
Thibault | 21 mars 2008

Les films à grand spectacle sont de gros bébés, et leur accouchement ne se fait pas toujours dans la facilité. C'est malheureusement le cas pour le dodu Justice League Mortal, puisque son papa, le réalisateur australien George Miller (Mad Max, Babe 2, Happy Feet...), se retrouve aux prises avec le gouvernement de son propre pays.

 

 

Au coeur du différent, étonnement, une sombre histoire de sous : la Film Finance Corp. Australia refuserait en effet d'accorder au film un certificat temporaire, qui le ferait automatiquement bénéficier d'une remise budgétaire de 40% (sur un total de 200 millions de dollars). De nombreuses personnes estiment en effet que cette aide financière devrait servir à promouvoir un cinéma authentiquement « australien », et non à financer des films basés sur des comics US, interprétés avec un accent américain.


Miller affirme quant à lui que cette attitude encouragerait la stagnation de l'industrie cinématographique australienne, et menace d'aller tourner son film, produit par la Warner Bros., en Nouvelle-Zélande ou au Canada. Notons toutefois que rien n'est encore joué, le cinéaste bénéficiant, entre autres, du soutien de Peter Garrett, ministre des arts et de la culture.

 

 

 

 


Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire