La Marche de l’'empereur en procès

Julien Dury | 13 décembre 2006
Julien Dury | 13 décembre 2006

La rançon du succès, ce sont souvent des histoires un peu tristes entre les heureux responsables de la chose... Prenez La Marche de l'empereur; jusque-là, tout allait bien entre succès public et bel Oscar au final. Seulement voilà, Laurent Chalet, directeur de la photo se sent un peu lésé par le fait d'avoir tourné 13 mois dans le froid antarctique et ne pas être reconnu comme coréalisateur. En conséquences, le monsieur attaque en justice la maison de production dont le directeur affirme être prêt à tout arrangement, du moment que celui-ci ne prive pas Luc Jacquet de son exclusivité sur le titre de cinéaste. Argument majeur, « le réalisateur a un point de vue et raconte une histoire », ce qui le distingue d'une simple prise de vue. Si l'on se souvient de l'affaire qui avait opposé l'instituteur vedette d'Être et avoir à Nicolas Philibert, il faut bien dire que ce n'est pas la première fois qu'un documentaire à succès se termine mal. En tout cas, on ne pourra pas accuser Écran Large de partialité puisque Luc Jacquet et Laurent Chalet ont tour à tour été convié à commenter leur film ici et . Avec tout ça, le pire est que les gens ne savent toujours pas distinguer un manchot d'un pingouin.

 

 

 

Source : Variety

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire