Première affiche de The New World

La Rédaction | 30 décembre 2004
La Rédaction | 30 décembre 2004

Voici la toute première affiche du prochain film de Terrence Malick, « The New world », dont la sortie est prévue en novembre 2005. C'est la seconde image qui est dévoilée au public, puisque les studios New Line avaient déjà publié, en juillet 2004, une photo de Colin Farrel habillé en capitaine John Smith.

Vous l'aurez compris, l'histoire, qui se déroule au XVIIe siècle, raconte la conquête du continent américain à travers la légende de Pocahontas.

D'après celle-ci, les premiers colons britanniques qui s'installèrent en Amérique furent d'abord accueillis chaleureusement par les Indiens. Mais assez rapidement la situation se dégrada, les nouveaux arrivants préférant vivre aux crochets des Indiens plutôt que de travailler et de subvenir par eux-mêmes à leurs besoins.
Rejetés et assimilés à un fléau, la plupart furent fait prisonniers, quand un ingénieux capitaine (Colin Farrel, donc) attira Pocahontas, la fille du chef de la tribu, dans un piège et marchanda sa libération contre la remise des armes obtenues, celle des Anglais prisonniers et d'une grande quantité de maïs.
Mais voilà, pendant sa captivité, l'Indienne épouse John Rolfe (Christian Bale, tout juste sorti de son Batman begins), qui l'emmène en Europe. Elle y mourut juste avant de rentrer chez elle.

Mis à part Colin Farrel et Christian Bale, le casting de « The New World » rassemblera Christopher Plummer, Wes Studi, Noah Taylor, David Thewlis et Q'orianka Kilcher (dans le rôle de Pocahontas).

Terrence Malick (Les Moissons du ciel, La Ligne rouge) avait annoncé en mars 2004 qu'il renonçait au tournage de son film sur le Che le temps de se consacrer à ce nouveau monde. Un film très attendu, donc... La suite en 2005.

Voir aussi notre news article-details_c-trailers du 10 décembre 2004
.



L'affiche

Tout savoir sur Le Nouveau Monde

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire