Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix du 29 juillet au 4 août

La Rédaction | 29 juillet 2022
La Rédaction | 29 juillet 2022

Netflix balance nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Ecran Large revient sur les nouveautés ajoutées par Netflix du 29 juillet au 4 août 2022, films et séries confondus dans une liste non exhaustive.

Quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

uncoupled

Disponible sur Netflix - Durée : 8 épisodes de 30 minutes

 

Uncoupled : photo, Neil Patrick HarrisL'heure de découvrir Grindr

 

Ça parle de quoi ? Lorsque son petit ami de longue date le quitte, un agent immobilier new-yorkais de 40 ans doit faire face à la perspective de repartir à zéro et de retrouver quelqu'un.

Pourquoi il faut la regarder ? Rencontre entre Darren Star, à qui l'on doit la série Sex and the City (et Emily in Paris, on sait) et Jeffrey Richman, le scénariste de Modern Family, cette nouvelle comédie sentimentale portée par nul autre que Neil Patrick Harris fera donc le récit désespéré d'un homme peinant, après 17 ans de vie commune avec son ex-petit ami, à se mettre à la page du marché de la séduction.

La série promet donc de donner la part belle à la vie romantique d'hommes queers quinquagénaires ; un parti pris rafraichissant à une ère où la plupart des intrigues LGBTQ+ préfèrent mettre l'accent sur la découverte de soi et le coming out adolescent. Il ne reste désormais qu'à espérer qu'Uncoupled ne soit pas qu'un simple ramassis de clichés dépassés et propose un divertissement simultanément drôle, audacieux, et intelligent. Même si avec Darren Star aux commandes, autant dire que le doute est permis.

Les Justicières : rebel cheer squad

Disponible sur Netflix - Durée : 8 épisodes de 25 minutes

 

 

Ça parle de quoi ? Dans ce thriller pour ados, trois pom-pom girls d'un lycée privé huppé luttent contre les injustices et reforment le club anti-harcèlement de leurs anciens camarades.

Pourquoi il faut la regarder ? Vous ne connaissez surement pas Les Justicières, mais vous serez sans doute ravis d’apprendre que la série a eu droit à un spin-off. Dans Les Justicières : Rebel Cheer Squad créée par Holly Phillips, trois amis reprennent l’impulsion de la série originale en créant un club anti-harcèlement dans leur lycée richou.

À mi-chemin entre Sex Education et Riverdale, Les Justicières : Rebel Cheer Squad montre que les pom-pom girls en ont dans le ciboulot et qu’elles ne sont pas les pestes qu’elles prétendent être. Les trois personnages principaux, à qui les rôles ont été confiés à de jeunes novices, vont tout faire pour rétablir la justice et faire du lycée le "safe place" qu’il devrait être. Si vous aimez les teen drama et les bastons entre filles, cette série est faite pour vous. En plus, les épisodes ne durent que 30 min, une qualité de plus en plus rare.

détective conan : zero a l'heure du thé

Disponible sur Netflix - Durée : 6 épisodes de 15 minutes

 

  

Ça parle de quoi ? Dans ce spin-off de "Détective Conan", un détective qui est aussi agent de la sécurité publique et membre d'une organisation mystérieuse jongle avec ses trois identités.

Pourquoi il faut la regarder ? Spin-off du cultissime manga Détective Conan, écrit par Gōshō Aoyama, Zéro à l'heure du thé fait le récit d'un personnage pour le moins incongru ; multifacette, celui-ci endosse tantôt l'identité de Toru Amuro, le disciple du célèbre détective Kogoro Mori, tantôt Rei Furuya, un officier de police dévoué. Et quelques fois encore, le personnage devient Bourbon, un mystérieux individu vêtu de noir. Qui est-il réellement toutefois ? Personne ne le sait.

Adaptée du manga de Takahiro Arai, lequel comporte actuellement six volumes, cette nouvelle série dérivée de Détective Conan est un bon moyen pour la plateforme de surfer sur le succès du phénomène japonais. Après s'être associé avec la chaîne Tokyo MX pour la diffusion de Zéro à l'heure du thé (qui a néanmoins bénéficié d'une clause d'exclusivité), le N rouge a enfin pu ajouter le fameux spin-off à son catalogue. Il ne reste désormais plus qu'à voir si cette nouvelle itération est à la hauteur du petit bijou nostalgique original

dreamgirls 

Sur Netflix le 1er août - Durée : 2h11

 

Dreamgirls : Photo Anika Noni Rose, Beyoncé Knowles, Jennifer HudsonSingle Ladies

 

Ça parle de quoi ? L'ascension d'un trio de chanteuses composé d'Effie, Deena et Lorrell, de la première moitié des sixties jusqu'au milieu des années 70. À l'occasion d'un concours de chant, ces jeunes et prometteuses "Dreamettes" sont repérées par l'ambitieux manager Curtis Taylor Jr...

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que Beyoncé vient de sortir son nouvel album et qu’il est toujours important de rappeler que la star planétaire a aussi connu quelques rôles au cinéma et notamment dans Dreamgirls. Mis en scène par Bill Condon, réalisateur des deux derniers Twilight et de La Belle et la Bête version 2017, Dreamgirls est un film musical adapté de la comédie musicale créée pour Broadway en 1881.

S’inspirant de l’histoire du groupe de Diana Ross, The Supremes, le film conte l’histoire de trois chanteuses, interprétées par Beyoncé, Jennifer Hudson et Anika Noni Rose, de leur manager, joué par Jamie Foxx, et aussi de James « Thunder » Early, un chanteur excentrique campé par le génialissime Eddie Murphy. Ça bouge, ça groove, ça a du coffre, bref c’est à voir absolument.

sept films de tom cruise

Sur Netflix le 1er août  

 

Top Gun : Photo Tom CruiseApproved by Tom Cruise

 

Lesquels ?  Mission : ImpossibleMission : Impossible 2, Mission : Impossible 3, Mission : Impossible - Protocole Fantôme, Mission : Impossible - Rogue Nation, Top Gun et Vanilla Sky.

Pourquoi il faut les regarder ? Parce que vous avez à disposition une excellente sélection des films de Tom Cruise, qui est encore un des acteurs les plus passionnants du Hollywood contemporain. Il est un des rares comédiens américains à encore pouvoir porter un blockbuster à lui tout seul et il l’a encore récemment prouvé grâce au succès écrasant de Top Gun : Maverick. Vous pourrez ainsi voir ou revoir le premier Top Gun, de Tony Scott, film d’aviation et d’amitié qui a marqué le genre et trouve son écho plus que jamais cette année avec sa suite.

Peut-être moins connu que les autres, le très bon Vanilla Sky de Cameron Crowe (qui est un remake d’Abre los ojos) est probablement l’objet de cinéma le plus insolite et intrigant de la liste : une romance dramatique matinée d’onirisme et d'une B.O. mémorable. Enfin, on n'oublie guère la saga Mission : Impossible, initiée par le film de Brian de Palma et qui perdure désormais depuis 26 ans sans qu’elle n’ait échoué à se renouveler. La force vive de Tom Cruise ne cesse d’animer ses projets de cœur sans qu’ils ne faiblissent.

Endless Night

Sur Netflix le 3 août - Durée : 6 épisodes

 

Endless Night : photo, Hanane El Yousfi, Ayumi Roux, Chine Thybaud, Salif CisséFine équipe

 

Ça parle de quoi ? Eva, une jeune fille solitaire de 17 ans, fait la connaissance d’une bande d’ados qui, pour tromper l'ennui, consomment en groupe de l’Icelotropine, un médicament qu’ils volent dans une clinique spécialisée dans les troubles du sommeil. Une petite pilule bleue qui leur permet de plonger ensemble dans des trips oniriques, entre rêve et réalité. Mais alors qu’Eva intègre la bande grâce à l’un d’eux, les rêves des adolescents se transforment en cauchemars contagieux et la frontière avec la réalité se craquelle.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que même si un programme se répond de prémices douteuses, c’est toujours bien de soutenir les productions francophones. Nouvelle série franco-belge de la plateforme Netflix, Endless Night se conçoit comme un vaste voyage onirique entre fantasmes et réalité, avant de promptement virer au cauchemar.

Première expérience sérielle pour le cinéaste français David Perrault (Nos héros sont morts ce soir), cette mini-série aux accents horrifiques (quoique destiné aux adolescents) promet, d'après son réalisateur "un Grand Huit émotionnel, exaltant, émouvant, et parfois angoissant". Des prémices engageantes qui semblent garantir une atmosphère fantasmagorique tout en confrontant son panel de personnages, interprétés par un jeune casting prometteur, à une véritable plongée en eaux troubles.

fast & feel love 

Sur Netflix le 4 août - Durée : 2h12

 

 

Ça parle de quoi ? Un champion de l'empilage de gobelets tente par tous les moyens de préserver sa vie amoureuse négligée tout en défendant son titre de stacker le plus rapide du monde.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que son pitch absolument aléatoire, mais très drôle mêlé à son style romantique, mais cynique vaut clairement qu’on s’y penche. Fast & Feel Love est sortie le printemps dernier en Thaïlande et a été saluée (notamment par Samuel Jamier, directeur du New York Asian Film Festival) comme une hilarante comédie n'ayant aucune barrière d'âge, de genre et culturelle.

À la fois parodique, déjanté et volontairement absurde, Fast & Feel Love semble dégager un humour, quoique très potache, mais généreux. Si on passe souvent à côté de petites curiosités à cause d’un manque de distribution, il serait dommage de rater un film dont l’histoire est celle d’un homme rêvant d’être le plus rapide empileur de gobelets du monde.

 

MAIS AUSSI...

Walter, Un homme à la hauteur, Good Doctor saison 4, Chaos d'anthologie : Woodstock 99, Comme des bêtes 2, Notre jour viendra, Gambling School : Twin...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Euuh
29/07/2022 à 19:41

Pixar, Dreamworks, même chose, désolé de ne pas prendre le temps de distinguer deux machines à bouses.

Euh
29/07/2022 à 19:39

Je me désolidarise de Euuuh

Gregdevil
29/07/2022 à 19:12

@Euuuh

Shrek c'est Dreamworks et pas Pixar.
Fau te détendre mon vieux prend une tisane.

Euuuh
29/07/2022 à 19:06

"Génialissime Eddy Murphy", vous êtes sérieux ? On parle bien du type énervant et cabotin, incapable de ne pas ramener la caméra sur lui, en faisant toujours des caisses, jouant toujours en roue libre, au point qu'il a été engagé pour doubler un âne insupportable accompagnant un gentil (parce qu'il faut pas déconner non plus) ogre dans une bouffonnerie Pixar ?
Le type dont la carrière a plongé après quelques (mauvais) films seulement ?
Pourquoi pas "génialissimo" ou "mégagélissime" ?

votre commentaire