Marvel : Les Éternels honorés aux GLAAD Awards, une productrice s'engage pour les droits LGBT

Mathias Penguilly | 3 avril 2022 - MAJ : 03/04/2022 18:24
Mathias Penguilly | 3 avril 2022 - MAJ : 03/04/2022 18:24

Période compliquée pour les droits LGBT outre-Atlantique. Une productrice Marvel très puissante veut que Marvel s'engage contre les lois liberticides discutées dans trois États américains.

Lors de leur sortie en novembre 2021, on a beaucoup parlé des Éternels pour des raisons annexes au récit. D'abord, pour sa réalisation : aux manettes de ces nouveaux Avengers, se trouvait la cinéaste Chloé Zhao, oscarisée en 2021 pour le contemplatif Nomadland. Ensuite, on a beaucoup évoqué la présence de justiciers ouvertement LGBT : une première pour les héros de l'univers Marvel. Enfin, on a beaucoup évoqué les critiques très disparates du long-métrage... Même chez Ecran Large, on n'a pas vraiment tranché la question.

Six mois après sa sortie dans les salles obscures, le film vient d'être distingué par GLAAD, une puissante association qui veille à la juste représentation des personnes LGBT dans les médias. Le film a reçu le trophée de "Film exceptionnel", le prix principal remis par l'association lors de la cérémonie des GLAAD Media Awards : une première pour Marvel (et plus généralement, pour un film de super-héros. L'occasion pour l'équipe du film de se poser en supportrice de la cause LGBT. 

 

Les Éternels : photo, Brian Tyree Henry, Lia McHugh, Gemma Chan, Richard Madden, Barry KeoghanBrian Tyree Henry, le premier héros ouvertement gay du MCU

 

Il faut dire que la période est particulièrement difficile pour les américains LGBT. Plusieurs initiatives législatives coordonnées dans les parlements locaux de l'Arizona, du Texas et de la Floride cherchent à réduire la visibilité des personnes LGBT. L'une des plus controversées : la loi "Don't Say Gay", signée il y a quelques jours, qui interdit de parler d'orientation sexuelle dans les écoles de Floride. L'argumentaire des parlementaires républicains portant cette loi veut que les personnes LGBT soient "tolérées" à condition de ne pas parler de leur identité...

Disney s'est alors retrouvé en fâcheuse posture, après avoir refusé de prendre position contre cette loi. On rappelle qu'un de ses plus puissants parcs à thème se trouve justement à Orlando en Floride. Pire, le studio aurait censuré certains films Pixar, provoquant la colère de nombreux employés du groupe. Victoria Alonso, la présidente du département des effets spéciaux au sein des studios Marvel, aimerait que Disney s'engage plus fermement contre cette nouvelle législation.

 

Luca : photoLuca, un film familial LGBT qui ne dit pas son nom ?

 

"J'ai discuté avec Bob Chapek (le président de la Walt Disney Company, ndlr) pendant 45 minutes en lui demandant d'être courageux. Si on fait réellement du divertissement pour les familles, alors il ne faut pas qu'on choisisse quel type de famille", a expliqué la productrice avec passion. Alonso est ouvertement lesbienne, mère d'un enfant, et mariée avec une femme. Après avoir souligné qu'il était difficile de travailler à Disney en ce moment, elle a tenu un discours très inspirant :

"Si on vend du divertissement familial, alors respectez-nous et engagez-vous contre ces lois datées et rétrogrades. Arrêtez de dire que vous nous tolérez ! Personne ne nous 'tolère', croyez-moi. On tolère la chaleur en Floride... L'humidité dans l'Arizona... La sécheresse au Texas... Et on tolère le caprice d'un enfant de deux ans. Mais vous ne nous tolérez pas. Nous méritons aussi le droit de vivre, d'aimer et d'avoir."

 

Alerte rouge : photoDisney, un modèle pour les écoliers ?

 

Pour l'instant, Disney a toujours refusé de s'engager, minimisant son pouvoir d'influence. Bob Chapek a promis que le sujet serait abordé lors de la prochaine réunion de "Reimagine Tomorrow" ('repenser demain', en français), la campagne menée par le groupe en faveur de l'inclusion des minorités. En attendant, le positionnement ambigu du groupe continue de faire parler.

 

 

Tout savoir sur Les Éternels

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
justino
03/04/2022 à 19:06

Kyle Reese (le pseudo) ce n'est pas faux, mais je pense aussi les films animations qu'ils doivent introduire les personnes handicapés que chez les films marvel.

justino
03/04/2022 à 19:01

C'est normal et concerne chez les employés de Disney (Marvel, Fox et Pixar), vous revoyez plutôt le magnifique Maurice réalisé par James Ivory, un très beau film sur homo drame social/sociétal, Philadelphia de Jonathan Demme et même Priscilla de Stephan Elliott que le résultat mitigé Brokeback Mountain d'Ang lee qui a reçu lion d'or de Venise en 2005.

Kyle Reese
03/04/2022 à 19:00

@ moonfall

Marvel et les films de super héros ont je pense déjà mis en scène indirectement du handicap à leur façon. Professeur Xavier en chaise roulante et alzheimer dans Logan, Malicia qui ne peut avoir de contact physique avec personne, le fauve et Diablo avec leur look de monstre de foire.
Angel avec ses ailes considèré comme des horreurs par ses parents et lui même au début. Daredevil qui est aveugle. Nick Fury qui n’a qu’un œil. Deadpool au corps complètement brûlé. Le soldat de l’hiver qui a perdu un de ses bras . Dr strange qui a les mains bousillés. Il y en a sûrement d.’autre auquel je ne pense pas. Évidement ca reste timide et leur handicap est compensé par leur pouvoir mais c.est déjà ça.

Comment peut-on vouloir créer et voter une loi telle que « don’t say gay ». Ca me dépasse.

justino
03/04/2022 à 18:30

Et le handicap ? comme mental, autisme, soudre, ect,
J'ai vu eternals, c'est un film marvel n'est vraiment pas terrible et alerte rouge est un film de Pixar qui n'a pas marqué que ça.

moonfall
03/04/2022 à 14:55

et le handicap ? la diversité etc ok mais le handicap pourquoi les Marvel en parle pas ? pareil pour l' autisme

Declan
03/04/2022 à 12:56

Luca un film lgbt? J’ai vraiment du louper un truc…

votre commentaire