Marvel : Scarlett Johansson revient sur le procès de Disney autour de Black Widow

Matthias Mertz | 1 décembre 2021 - MAJ : 01/12/2021 14:49
Matthias Mertz | 1 décembre 2021 - MAJ : 01/12/2021 14:49

Scarlett Johansson est revenu sur ses poursuites face à Disney après Black Widow au détour d'un passage à la cinémathèque américaine.

Qu'est-ce qui est meilleur que gagner plusieurs dizaines de millions de dollars ? Gagner plusieurs dizaines de millions de dollars en les prenant à Marvel et à sa maison mère Disney. C'était le feuilleton de l'été, la poursuite de Disney après la sortie de Black Widow dans les salles, mais aussi sur Disney+ par Scarlett Johansson s'est ainsi soldé par un "accord à l'amiable", façon aux États-Unis de dire qu'une grosse somme a été versée pour stopper les poursuites.

L'actrice avait ainsi motivé sa poursuite au motif que son salaire dépendait des performances du film en salles, et qu'il lui avait été assuré que le film ne sortirait bel et bien que dans ces dernières. Black Widow a en effet été handicapé par sa sortie simultanée sur Disney+ derrière un "paywall", nécessitant de payer un prix supplémentaire à l'abonnement pour pouvoir le regarder.

 

Depuis, celle que les Américains appellent avec affection ScarJo semble s'être réconciliée avec Disney et Marvel, puisqu'elle sera au coeur du processus de créations de nouvelles intrigues pour la franchise ultra-prolifique de Kevin Feige. Interrogée lors de sa présence à la cinémathèque américaine, Scarlett Johansson est revenue sur l'affaire Black Widow pour AP :

"Je pense que c'est important, en général, de connaître sa valeur, et de défendre ses droits. Vous savez, je travaille dans cette industrie depuis si longtemps, presque 30 ans. J'ai vu tellement de choses changer durant ces 30 années. Avant, vous auriez pu sentir que si vous vous défendiez trop vigoureusement, vous n'auriez plus de travail, vous seriez blacklisté d'une façon ou d'une autre. Heureusement, c'est en train de changer, et honnêtement, que ça arrive dans une industrie aussi énorme que le divertissement est évidemment une bonne chose."

 

Avengers : Infinity War : photo, Scarlett JohanssonTravailler avec Disney, 2021, colorisé

 

On se doute qu'après sa "réconciliation" avec Disney, pas facile pour l'actrice de revenir sur ce moment mouvementé de l'été 2021. Elle parvient tout de même à livrer une réponse un peu convenue où elle se félicite d'un changement progressif de l'industrie. Toutefois, on peut s'interroger, si l'une des actrices les plus populaires d'Hollywood, à la sortie d'une décennie dans des blockbusters de la franchise la plus bankable de l'histoire, a du se battre bec et ongles pour obtenir une compensation, quid de ceux qui ne sont pas célèbres ?

Emma Stone et Emily Blunt étaient aussi réputées comme des actrices pensant à l'option légale pour servir au mieux leurs intérêts face à Disney, et les projets de Cruella 2 et Jungle Cruise 2 ont vite été lancés dans les tuyaux après l'annonce des poursuites de l'interprète de Natasha Romanoff. Si tout le monde n'est pas un acteur multi-millionnaire, capable de compter sur le soutien des Avengers face à Disney, nul doute que cet épisode aura permis à quelques acteurs et actrices de défendre au mieux leurs droits, et d'inverser pour quelques semaines au moins le rapport de force.

Tout savoir sur Black Widow

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Blue Star
01/12/2021 à 16:32

"Avant, vous auriez pu sentir que si vous vous défendiez trop vigoureusement, vous n'auriez plus de travail, vous seriez blacklisté d'une façon ou d'une autre.....,"

Christian Slater ou encore Michael Biehn pour ne citer qu'eux....

Manu21
01/12/2021 à 15:58

"Avant, vous auriez pu sentir que si vous vous défendiez trop vigoureusement, vous n'auriez plus de travail, vous seriez blacklisté d'une façon ou d'une autre. Heureusement, c'est en train de changer,"

Sauf si on est ouvertement contre l'idéologie dominante et qu'on vote "pas bien", là par contre le blacklisting est bien en place.

Mick
01/12/2021 à 15:26

oui pardon...houlala l'inégalité homme-femme c'est pas bien.

Madolic
01/12/2021 à 15:10

@Mick
T'as rien compris au sujet, si c'est pour sortir une ânerie pareil.
Il n'a jamais réellement était question de Black Widow.

Mick
01/12/2021 à 14:55

Tellement de bruits pour un mauvais téléfilm.

votre commentaire