Dernier train pour Busan : le remake américain a trouvé son titre et un super réalisateur

Raphaël Iggui | 19 novembre 2021
Raphaël Iggui | 19 novembre 2021

On connaît enfin le titre et le futur réalisateur derrière le remake américain du Dernier train pour Busan.

Voir des films sous-titrés, ça fait mal à la tête, il faut toujours suivre l'action et le texte en même temps...bref, c'est plein d'inconvénients. Les Américains ont trouvé la solution, un peu radicale, mais plutôt efficace, de remaker le moindre film étrange qui leur plaisait un minimum. Quitte à effacer tout l'intérêt du film originel, ancré dans un cadre national bien spécifique. On a quand même failli avoir un remake de Bienvenue chez les Ch'tis avec Will Smith.

L'un des gros soucis de cette technique, c'est la quantité de mauvais films oubliables en déca de l'original que ça produit. Récemment, la bonne surprise Un homme en colère fonctionnait en prenant l'idée de base de Le Convoyeur pour totalement changer de direction, mais un Brick Mansions se contentait de décalquer Banlieue 13 en moins bien (c'est dire). Et depuis quelques années, Hollywood s'échine à vouloir remaker The Raid avec Patrick Hughes (Expendables 3), puis Joe Carnahan à la barre du projet qui ne donne plus signe de vie.

 

photo"On va charcuter ton film, Evans !"

 

Et dans cette industrie qui s'auto-remake tous les deux jours, c'est un film sud-coréen zombiesque qui s'apprête à connaître les joies du remake à l'américaine. La claque zombiesque de 2016 Dernier train pour Busan va en effet connaître sa déclinaison yankee sous le titre de Last Train to New York, produit par Gaumont et Atomic Monster Productions, la société de James Wan.

On connaît également qui sera chargé de redonner vie aux morts-vivants en terre new-yorkaise. Et non, il ne s'agit pas de Paul W.S. Anderson ou d'un tâcheron quelconque, mais de Timo Tjahjanto, réalisateur indonésien derrière The Night Comes For Us (disponible sur Netflix), démonstration de force digne du The Raid de Gareth Evans, dont Tjahjanto est un vieux compagnon de route. Les deux réalisateurs ont d'ailleurs co-réalisé un segment de V/H/S/2, l'anthologie de courts métrages d'horreur.

 

photoSub-Zero est on fire

 

Un adepte de l'action qui laisse les ossatures en pièces détachées et de l'horreur qui tâche, ça aurait presque de quoi rassurer sur le destin de ce remake qui reste inutile, mais pourrait devenir amusant. Le réalisateur est également rattaché au remake de Piège en haute mer, le Die Hard-like de Steven Seagal, qui sera produit par Warner Bros. pour une sortie sur HBO Max. On ne sait pas encore si le panda grassouillet compte revenir fragmenter des clavicules, mais il s'entendrait sûrement comme poing et visage avec Tjahjanto.

Tout savoir sur Dernier train pour Busan

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
amdsfilms
22/11/2021 à 21:41

super réalisateur ?????? ah bon ?

Talrasha
21/11/2021 à 09:35

Si on enlève les resto végétariens et les "au couteaux de cuisine", faudrait pas trop se plaindre de nos doublages. La France reste 2nd pays au monde en qualité, derrière le Québec (par exemple regardez pirates des caraïbes dans les; deux versions et vous verrez pourquoi)

Danysparta
21/11/2021 à 03:27

Le doublage ce tait mieux avant, les traducteurs et doubleurs avaient le temps de faire du bon boulot parce que un gros film sortait 3 ou 4 mois après les States maintenant tout sort partout en même temps du coup c'est devenu le bordel. On traduit n'importe comment, on ne respect pas les accents (BLACK PANTHER ou Chadwick c'est entraîné pour respecter l'accent africain passé à la trappe en français) plein d'acteur ce retrouve avec les mêmes voix française, bref on the perd la moitié de la prestation d'un acteur et quand on est cinéphile ça fait mal.

Kelso
21/11/2021 à 00:49

Personnellement je ne râle pas sur les films ou séries doublés en français, je râle plus sur le fait de toujours critiquer les Américains car ils font des remakes, eux ils font des remakes, ici ont fait des doublages point barre, et ce pour les mêmes raisons attirer le plus grand nombre de personnes devant l'écran (ciné ou télé). Je regarde beaucoup de films ou séries doublées en français, surtout pour les films d'action par exemple mais certaines séries ou films sont nettement meilleures en VO (Seinfeld c'est une catastrophe en français, et la bande annonce du nouveau Batman en français est très mauvaise comparé à la même en VO). Bref il y aura toujours débat là dessus avec les pour et les contre. Il est vrai que j'ai grandi à Bruxelles où tous les films que j'ai vu dans ma jeunesse au ciné étaient en VO sous-titré français, vu qu'il y a 2 langues en Belgique les sous-titres c'est un peu la norme (plus simple).

cmtdp
20/11/2021 à 08:52

Vous faites marrer les anti-doublage. Toujours dans le mépris.

D'une, en France, même si ça a tendance à baisser ces dernières années (certains excellents doubleurs nous quittent fatalement, difficile de les remplacer), la qualité est très convenable comparé à beaucoup de pays. De deux, les gens qui ne sont pas bilingues, ils font comment? Lire des sous-titres pour certains ça nuit grandement au confort de visionnage et je les comprends.

Et puis de nos jours, tu a carrément la possibilité de tout mater en vo, ou vostfr si tu le souhaite alors pourquoi râler franchement?

Anderton
19/11/2021 à 17:46

@Kelso : je peux comprendre que le doublage de films/séries peut atténuer l'impact de l'oeuvre originale; je prend l'exemple de répliques de films/séries comiques : doublées en VF et donc très souvent adaptées à la culture française, on perd effectivement toute l'essence de l'original. Mais conserver l'oeuvre en VO (même avec sous-titres) ça peut être incompréhensible si le spectateur n'a pas les mêmes références culturelles...
La série "Friends" en est un parfait exemple : en VOST, la série aurait eu beaucoup moins d'accroche auprès du public français quand elle a été diffusée la 1ère fois il y a 23 ans sur France 2 car à l'époque, on était quand même moins imprégné de la culture américaine qu'aujourd'hui...
Et là, on parle de séries/films, mais on pourrait penser la même chose d’œuvres littéraires : si on suit la logique, il faudrait lire du Shakespeare en anglais, du Dostoïevski en russe, etc. et en plus dans la langue correspondante à l'époque à laquelle l'oeuvre a été réalisée...

Yesman
19/11/2021 à 16:04

@Kelso

Si si les américains font aussi du doublage pour les films ou séries étrangères en SVOD, et très sincèrement le doublage fait en France c'est de l'or en barre à côté..........

Et j'ajouterais que 99.9% des américains ne regardent pas de séries ou films en VOST, c'est rédhibitoire à leurs yeux, soit c'est en anglais soit ils ne regardant tout simplement pas (anglais américain je précise, parce que beaucoup ne supportent pas l'anglais UK même si certaines séries ont du succès là bas, c'est généralement des exceptions)

Kyle Reese
19/11/2021 à 14:31

Ok. Je le note mais je ne le regarderai surement pas au cinéma.
Mais quel intérêt aussi de refaire Piége en haute mer ... bonne mère ... le film repose sur Segal !

Numberz
19/11/2021 à 14:12

La news je m'en fous. Jusqu'à ce que je vois remake de piège en haute mer avec Saumon agile. Et la je pleure. Ne touchez pas à ce chef d'oeuvre bordel. Même pas à Grande vitesse. Oubliez. Bon même pas Terrain Miné... Non celui là ok.

Bob
19/11/2021 à 14:01

Si la France n’avait pas cette culture du doublage (insupportable et nuisible), j’en connais beaucoup qui n'iraient plus très souvent au cinéma...

Plus
votre commentaire