Mourir peut attendre : James Bond conquiert la Chine et le box-office mondial

Matthias Mertz | 3 novembre 2021 - MAJ : 03/11/2021 18:27
Matthias Mertz | 3 novembre 2021 - MAJ : 03/11/2021 18:27

L'arrivée du dernier Bond de Daniel Craig en Chine est l'occasion de se pencher sur son box-office correct, mais en deçà de ses prédécesseurs.

Dans un contexte pandémique difficile et pas dénué de concurrence (à l'image du symbiote éponyme dans Venom : Let There Be Carnage), le 25e opus des aventures de James Bond par Cary FukunagaMourir peut attendre parvient à couler des jours paisibles. En témoigne son passage au-delà des 600 millions de dollars de recettes au box-office mondial, rendu possible par une longévité exceptionnelle, mais aussi par son arrivée récente sur le sol chinois.

La Chine, qu'on connaît déjà comme le faiseur des rois, est capable de transformer un échec ou un succès tiède en réussite commerciale, et lorsqu'un blockbuster a la chance d'y poser ses bagages, il est parfois largement récompensé par l'Empire du Milieu, très amateur de blockbusters, mais boudant largement la science-fiction. 

Fast & Furious 9 avait ainsi engrangé plus de 200 millions de dollars sur le seul sol chinois. Et si Mourir peut attendre ne risque pas de dépasser la franchise de voitures, une de celles qui a su le mieux braver la pandémie et fidéliser le public chinois, il est parvenu à récupérer plus de 28 millions de dollars sur son premier week-end d'ouverture en Chine.

 

photo, Daniel CraigAvec une autorisation chinoise sans censure, Bond peut se sentir comme à la plage

 

Si son arrivée en Chine est une très bonne nouvelle, le dernier épisode de Daniel Craig dans le smoking du célèbre espion britannique n'arrive toutefois pas à égaler les standards qu'il avait fixés avec Spectremais surtout Skyfall, rapportant au bout de leur exploitation respectivement 916 millions et plus de 1,2 milliard de dollars.

De plus, le dernier opus de la décennie craigienne est bardé d'un budget astronomique et plus élevé que ses prédécesseurs, toutefois à nuancer puisqu'il semble être parvenu à faire des économies malgré la période. Mourir peut attendre peut se targuer de limiter le casse, ayant déjà dépassé les 600 millions de recettes au total, alors que son exploitation chinoise ne fait que commencer.

Difficile d'être clair lorsqu'on aborde le rapport à Bond avec la Chine, cette dernière redéfinissant les règles du jeu avec son imperméabilité aux longs-métrages occidentaux (se traduisant soit par une impossibilité d'importation, soit par une censure parfois lourde). Skyfall avait provoqué la colère des spectateurs de l'Empire du Milieu à cause des nombreuses censures, qui avaient favorisé un large marché de "cassette sous le manteau".

 

photo, Daniel Craig"Est-ce que mon dernier Bond est un succès ou pas ?"

 

En tout cas, le résultat de cette 25e itération bondienne reste encore à nuancer. Si c'est plutôt un très beau succès pour la période, il n'empêche que les chiffres sont largement en deçà des standards récents de la franchise. Et pour l'instant, il semble très difficile d'analyser son succès (à l'image de Dune, dont la frontière entre succès et échec est encore très fine).

Une chose est sûre, le smoking impeccable de Craig aura rapporté plus de 605 millions à l'international en moins d'un mois, soit le 5e plus gros succès après trois productions chinoises (qui sont capables de faire entre 650 et 850 millions de dollars dans leur seul box-office domestique) et le dernier opus de Fast & Furious, vainqueur indubitable et survivant alpha de la période pandémique. Autant dire que c'est quand même plutôt pas mal.

Tout savoir sur Mourir peut attendre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ethan
04/11/2021 à 22:04

@Kyle
Cool qu'on soit d'accord
Ca va peut-être changer avec le Brexit
L'un des problèmes du cinéma actuel par rapport au cinéma d'hier c'est le streaming, on voit mal amazon se mettre à dos le marché chinois.
C'est immoral avant tout.
La franchise Bond n'étant plus en adéquation avec les valeurs de la société britanique de ce point de vue là.
Avec les russes ça gène moins car ils pèsent tout simplement moins en nombre

Maintenant le streaming, les gafa, ce sont des Etats dans les Etats. Ils ne payent pas d'impôts et censurent quand ça les arrangent

Jc le boss
04/11/2021 à 14:46

J'aimerais savoir si venom 2 aura une sortie en chine parce que même si les critiques le haïssent moi je l'aime bien et je trouve qu'il s'en sort bien au box office (395 Millions) alors qu'il n'est sorti que dans une cinquantaine de pays contre plus de 70 pour mourir peut attendre',dune etc...
Alors si il sort la bas il pourrait bien devenir le plus gros succès au box office mondial de l'année

Totolito
04/11/2021 à 10:35

battre ff9 et ses 721 millions est très possible car il se maintient bien dans la plupart des pays il en est à 608 millions

Nyl
04/11/2021 à 09:42

Pour ma part, je l´ai apprécié. C'est un James Bond particulier, faut l´admettre.Bien plus intimiste envers notre héros que n'importe quel autre opus. On aime ou pas. Mais dire que c'est nul...Il ne faut pas abuser.

Eddie Felson
04/11/2021 à 09:39

@liberalPCC’« la censure est plus elevée en Occident qu'en Chine » un comique de plus;)))

liberal PCC
04/11/2021 à 09:25

vraiment les 007 je sais pas ce que vous appreciez, c'esr nul comme tout,de la caricature qui la joue serieux, a la limite OSS avec Dujardin c'est bien mieux,

Sébastien
03/11/2021 à 21:20

Et dire qu'ici même, vous avez annoncé pendant un an qu'il n'y aurait plus de films au cinéma.
Chose visiblement impossible d'après les chiffres que vous donnez.

Eddie Felson
03/11/2021 à 20:16

Déjà plus de 600 millions dans un marché ciné, au niveau des salles, en pleine sinistrose, covid oblige, c’est une grosse performance surtout considérant la durée du film qui réduit la voilure en nombre de séances! Il peut espérer passer le cap des 700 millions genre 200 millions derrière Spectre qui jouissait de l’aura post Skyfall et d’un Covid encore derrière les « barreaux » de son labo! Craig aura marqué son ère d’une réussite sans précédent dans la saga double 0.

Kyle Reese
03/11/2021 à 20:01

@Ethan

Pour une fois que je suis d’accord avec toi. Mais comme le gouvernement Chinois très susceptible est prompte à boycotter les grosses productions dés qu'un truc les énerve, je n'imagine même pas voir la Chine impliqué de près ou de loin dans un scénario aux cotés de méchants dans ce genre de film. A gros budget, grosses responsabilités et mieux vaut ne pas se friter avec un aussi gros marché. Alors on préfère mettre des ennemis internes. C'était assez innovant à une époque, ça devient un peu trop la norme. J'ai l'impression qu'il y a moins d'hésitation avec la Russie.

Ethan
03/11/2021 à 18:48

Il faudrait revoir des intrigues à l'avenir sur de l'espionnage avec des armées, ça manque depuis meurs un autre jour. Avec les chinois et leur modèle de société qui fait flipper, il y aurait de quoi faire, une intrigue à Hong Kong par exemple ou avec les russes qui avec Poutine ont retrouvé l'aspect urss

Faire des films pour plaire à quelques minorités, aux chinois pour la rentabilité, je trouve ça ennuyant

votre commentaire