Moonfall : Roland Emmerich casse tout sur les dernières images de son film catastrophe

Raphaël Iggui | 29 octobre 2021 - MAJ : 29/10/2021 17:48
Raphaël Iggui | 29 octobre 2021 - MAJ : 29/10/2021 17:48

Le nouveau blockbuster de fin du monde de Roland Emmerich, Moonfall, se dévoile sur une série d’images apocalyptiques

Certains d'entre vous diront qu’on a perdu Roland Emmerich depuis 2012 ; d’autres, qu’il est mort cérébralement depuis Independance Day ; et d’autres encore, qu’Emmerich n’était que le nom d’un générateur automatique d’effets spéciaux créés par Dean Devlin. Il faut dire que le Teuton qui faisait plier toute la planète à ses envies de destruction massive semble s’être un peu égaré sur le sentier de la catastrophe en CGI depuis 2012 (2009).

Un thriller historique sur la véritable identité de l’auteur des textes de William Shakespeare (Anonymous), un Die Hard-like à la Maison-Blanche (White House Down), un drame sur les émeutes de Stonewall en 1969 (Stonewall), un film de guerre sur une bataille clé de la seconde guerre mondiale dans le pacifique (Midway)... Au sein de cette série d’essais rarement fructueux, l'expert germanique du saccage de globe, a même essayé de revenir à ses premières amours avec Independence Day : Resurgence en 2016, qui reçut un accueil à l’image du film : médiocre. 

 

photo"Quelques précipitations sont à prévoir"

 

En 2019, alors qu’un troisième volet d’Independence Day était planifié, Emmerich révèle qu’il travaille sur un nouveau projet intitulé Moonfall, sorte d’Armageddon lunaire dont la bande-annonce apocalyptique a été dévoilée début septembre. Comme plusieurs œuvres précédentes du pornographe du chaos, Moonfall part de certaines théories farfelues, voire conspirationnistes, notamment celle de la Lune creuse qui impliquerait que la Lune soit un vaisseau extraterrestre camouflé, un dôme avec de la vie à l’intérieur, une base gouvernementale, etc.. 

Alors que la Lune menace de s’écraser sur la Terre, attirée par une force mystérieuse, la cadre de la NASA/ancienne astronaute Jo Fowler (Halle Berry) pense avoir la solution pour sauver l’humanité. Mais presque personne ne voulant la croire, Fowler décide d’agir avec le concours de son ancien collègue astronaute Bryan Harper (Patrick Wilson) ainsi qu’un théoricien du complot du nom de  K.C. Houseman (John Bradley). 


Photo, Halle Berry, Patrick WilsonHalle Berry et Patrick Wilson 

Photo

Photo

Photo, John Bradley-West

Photo, John Bradley-West

Photo, Patrick Wilson

Photo, Halle Berry

Photo, Patrick Wilson

Photo

 

Le reste du casting compte également Donald Sutherland, Michael Pena, Charlie Plummer dans ses rangs et la Lune devrait s'écraser dans les salles françaises d'ici le 9 février 2022. Si vous voulez maintenir votre esprit en éveil d'ici là, sachez qu'Emmerich devait adapter Fondation d'Isaac Aasimov au début des années 2010. De quoi alimenter cauchemars et fantasmes pour quelques mois

Tout savoir sur Moonfall

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Allulu le nul
01/11/2021 à 16:03

Tu confond allemand et nazi..dans ce cas on peut dire que tout les agresseurs des cartiers de France sont des Black et arabe non? ..bref

LaGaffe
30/10/2021 à 18:09

@ claudio69: vu le morcif des bouquins, une histoire étalée sur près d'un millénaire, "Fondation" aurais clairement dû mériter un meilleur traitement que celui, navrant que l'on a actuellement... Du coup, toute alternative, aussi méta puisse t-elle être est bonne à fantasmer! ( Sans trop spoilers, on se doute qu'une lecture d'Azimov par emerich aurais été un fiasco intégral, mais... Et si?....)

Claudio69
30/10/2021 à 15:35

"Fondation" par Emmerich ? Quel tristesse... Plutôt Denis Villeneuve.
Indépendance day ça bougeait, "résurgence" c'est vraiment pas bon...

on the Moon in studio with Walt
30/10/2021 à 08:48

mais on veut qu'ils y retournent sur la Lune , hein?
pas convaincu par leur noir te blanc baveux de 1969 alors que les cam couleur existaient dejà biebn avant!
je veux qu'ils nous filment çà avec les meilleur cameras pro du marché, en 4k /8K de preference avec des Arri, des Red, des Sony, s'il le faut en 120 image/seconde!
avant d'aller sur mars, direction Lune, y ont interêt a soigner les vfx car j'ai l'oei!

LaGaffe
30/10/2021 à 07:35

"Fondation" est raté, beau mais lisse, froid et pire encore niais au possible. Du coup, je me met à "fantasmer" d'une relecture du mythe d'Azimov par le "pornographe du chaos"!

Tuk
29/10/2021 à 21:59

De mon viviant, c'est a dire un demi-sciecle, je n'ai jamais vu un homme marché sur la lune... Je vais mourir que je ne l'aurai pas vu... Il y a peu-etre quelque chose qui les empeche d'y retourner trop longtemps apres tout ..:-P

Matrix R
29/10/2021 à 20:28

Pornographe du chaos ???
Emmerich????
Lol j'ai aimé l'analogie

Moon in your imagination
29/10/2021 à 19:11

ba c'est un film predictif... hehe..
les Elites aiment vous troller, ils disent des verites sous l'angle de la science fiction ou de la fantaisie, tout comme la Zombie apocalypse a venir, combien de film de zombies depuis Romero?
il ya des signes dans le ciel depuis un certain temps, relisez votre bible section apocalypse , pas pour rien qu'ils vous lockent down depuis un an et demi...

alulu
29/10/2021 à 18:47

Ah ces Allemands, ils veulent toujours tout détruire.

Xbad
29/10/2021 à 18:36

Ces petits plaisirs coupables que sont les films de Roland Emmerich !

Plus
votre commentaire