Donnie Darko 2 : Richard Kelly s'accroche à la (vraie) suite de son film culte

Raphaël Iggui | 28 octobre 2021 - MAJ : 28/10/2021 17:45
Raphaël Iggui | 28 octobre 2021 - MAJ : 28/10/2021 17:45

Richard Kelly est revenu sur la possibilité de donner une suite à son œuvre cultissime, Donnie Darko

Il y a pile 20 ans, l'étrange Donnie Darko révélait au monde l'existence d'un Jake Gyllenhaal juvénile, mais surtout celle d'un réalisateur au style à la fois gavé de références et complètement unique en la personne de Richard Kelly. Ce récit d'un adolescent de 16 ans perturbé sujet à d'étranges visions et accompagné de Frank, son ami imaginaire déguisé en lapin monstrueux, a eu un écho modeste lors de sa sortie (7,5 millions de dollars pour 4,5 millions de budget), mais deviendra l'objet d'un véritable culte lors de sa sortie vidéo.

Une suite sort en 2009 intitulée Donnie Darko 2 : l'Héritage du sang, long-métrage médiocre centré sur Samantha Darko (Daveigh Chase), soeur de Donnie. Réalisée pour capitaliser sur le statut culte du premier, cette suite se fait sans Gyllenhaal, et sans Richard Kelly qui ne détenait plus les droits de son film, n'était pas impliqué dans la production de ce nouveau volet et ne désirait en aucun cas l'être. De son côté, l'auteur était revenu en 2006 avec l'ultra sous-estimé Southland Tales qui sera un échec critique et financier (400 000 dollars pour 17 millions de budget) et The Box en 2009, sorte de long épisode de La Quatrième Dimension plutôt malin.

 

Photo Cameron Diaz, James MarsdenLivré sans Julien Lepers

 

Ironiquement, l'un des derniers projets que le réalisateur envisageait de réaliser, était une biographie sur Rod Serling, créateur de la série La Quatrième Dimension, mais avant ça, il lui faudra déjà tenter d'aboutir un des dix mille projets auxquels il était rattaché, Kelly étant visiblement passé par l'école de Guillermo del Toro des idées alléchantes, mais avortées faute de moyens et de temps. L'un des derniers étant de donner une vraie suite à Donnie Darko, envie qu'il formulait déjà en 2017, mais qu'il a réaffirmé à l'occasion d'un interview avec le magazine Rolling Stone à l'occasion des 20 ans du film :

"Il y a tellement d'informations dans Donnie Darko. J'y ai réfléchi pendant près de deux décennies, mais beaucoup plus sérieusement ces cinq dernières années, lorsque Trump a été élu. J'ai vraiment creusé et cherché à quoi pourrait ressembler tout l'univers autour du film."

 

PhotoPas le genre de lapin qu'on suivrait dans le trou

 

On peut au moins remercier Trump pour avoir inspiré l'un des réalisateurs de SF les plus attendus et les plus improductifs de cette dernière décennie. Même si on sent qu'on va encore devoir attendre cinq ans minimum pour encore avoir des nouvelles de Kelly, à qui on souhaite au moins de pouvoir réaliser sa biographie sur Rod Serling. Ça ou la comédie horrifique sur une vache transgénique sur laquelle il était engagé fut un temps.

Tout savoir sur Donnie Darko

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Oups
31/10/2021 à 09:03

@Tra Tu devrais sucer un dictionnaire et un bescherelle de ton côté, ça te ferait du bien!

Ils sont sérieux là ?
29/10/2021 à 19:40

Une suite à Donnie Darko? Il vient de prouver qu'il est mauvais.J'ai un bon souvenir de la bande annonce de Southland tales. "l'école de Guillermo del Toro " Haha! Très bon.

Pi
29/10/2021 à 19:38

Ah okay. J'étais persuadé tout ce temps que c'était les projections tests faîtes pas Sony qui avaient aboutis au résultat final.

Ce film mérite d'être réévalué aujourd'hui.

Geoffrey Crété - Rédaction
29/10/2021 à 10:38

@Southland Tales

Pour préciser, et discuter entre fans de Southland Tales : ce n'est pas à cause de projections tests mais à cause de sa présentation (prématurée) à Cannes. Le film n'était pas passé par des remontages avant ça, et c'est après Cannes et l'accueil glacial, que tout est parti en vrille.
https://www.ecranlarge.com/films/dossier/955528-les-films-tues-par-le-festival-de-cannes-southland-tales-de-richard-kelly-avec-the-rock-et-buffy

Pi
29/10/2021 à 10:24

Richard Kelly est un putain de génie et Donnie Darko est des films majeurs de l'histoire du ciné US. Southland Tales est un film complexe aux thèmes Dickiens qui a subit le charcutage des projections tests. Peut-être le seul film dont Dwayne Johnson où il joue un personnage et non lui-même ou la version fantasmée qu'il a de lui-même.

Richard Kelly est un auteur à part entière et par conséquent boudé par le système hollywoodien car un artiste divise, forcément, ce qui est antinomique d'un système avant tout financier où les films sont des produits consensuels destinés à faire du profit. C'est Lynch sans le côté expérimental qui ne va nulle part.

Ses films sont à de multiples niveaux de lectures ce qui leur permet, succès au B.O ou pas de traverser le temps et de transcender les générations. Donnie Darko n'est un film brouillon que pour les esprits étriqués pour qui le cinéma n'est qu'un divertissement facile qui sert de vecteur à la malbouffe.

Ce qui compte dans la carrière d'un artiste, ce n'est pas le nombre d'oeuvres produites c'est la qualité de celles-ci.

Docteur Benway
29/10/2021 à 09:05

Je ne sais pas si c'est une bonne idée de donner une suite à Donnie Darko, surtout des années plus tard. Le film est très bien comme ça et n'appelle pas à être prolongé.
Faudrait que je le revois, Southland Tales. J'avais beaucoup aimé la première fois que je l'avais vu mais j'avais essayé de le revoir récemment et il était moins bien passé.

Tra
29/10/2021 à 05:48

C'est ouf de sucer autant Richard Kelly alors que ça carrière est un échec et que sont meilleurs film est un film très moyen et bordélique

alshamanaac
29/10/2021 à 00:57

@pifpaf

Hoff, quand même, quand c'est sorti, Donnie Darko a fait son petit effet... En tout cas, j'avais bien apprécié du haut de mes 20 ans ce "teen" movie légèrement lynchien. Puis, ca aura quand même lancé la carrière des Gyllenhaal.

Pas la suite, j'attendais beaucoup de son second film, Southland Tales, qui a galéré pour trouver le chemin des salles... et qui fut un peu une énorme déception pour moi...

Quant à The Box, vaut mieux lire la nouvelle de Richard Matheson qui doit faire 10 pages et qui n'avait pas besoin d'être étirée sur une intrigue de 1h30...

En tout cas, encore un réal, un peu comme Alex Proyas, dont on attendait beaucoup et qui ont vite somber.

QwanT
28/10/2021 à 18:23

Il devait quoi Richard Kelly l'ancien génie du cinéma ?

votre commentaire