La soluce Donnie Darko : explications et analyse de la fin du film culte de Richard Kelly

Geoffrey Crété | 31 janvier 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 31 janvier 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Retour sur le petit classique de Richard Kelly, complexe et fascinante, notamment à la fin.

Alors que le retour de Richard Kelly est toujours attendu (avec notamment un biopic sur Rod Serling toujours en vie), après un Southland Tales resté comme une magnifique catastrophe destinée à devenir culte, et un The Box ténébreux qui n'a pas eu l'amour qu'il méritait, Donnie Darko reste.

Premier essai et première démonstration de ses talents de réalisateur et scénariste, ce beau cauchemar a gagné un statut de film culte au fil des années. Retour sur cette merveille et notamment sa fin, dans le cadre de la rubrique des Soluces.

 

Photo Sarah Michelle GellarBienvenue dans le futur

 

RABBITPOCALYPSE

Donnie Darko est une histoire de voyage dans le temps, d'univers parallèle, de chaos à éteindre, de destin... et de Dieu ? Tout commence par l'apparition d'un mystérieux homme en costume de lapin, qui annonce à Donnie (Jake Gyllenhaal) que la fin du monde arrivera dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes.

Juste après, un moteur d'avion sorti de nulle part s'écrase sur sa maison, détruit sa chambre. Il aurait dû mourir, mais est en vie. Il devra donc remettre le monde en place, et épargner les siens.

Le mode d'emploi est livré dans le film, avec le livre La philosophie du voyage dans le temps écrit par Roberta Sparrow, personnage présent en arrière-plan et surnommé Grand-mère-la-mort. La version director's cut de Donnie Darko enfonce le clou avec des pages du bouquin étalées sur tout l'écran, comme des clés offertes au spectateur. Richard Kelly a donc écrit ses propres règles, et donne les clés dans le film, particulièrement en version director's cut.

 

photo, Jake GyllenhaalL'axe de réflexion

 

LES RÈGLES DU VOYAGE DANS LE TEMPS

Il y a le Primary Universe (Univers primaire) et le Tangent Universe (Univers tangent). Ou plus simplement : l'univers premier, et l'univers parallèle voué à s'écrouler. Quasiment tout le film se déroule dans cet Univers tangent suite au réveil de Donnie par Frank. L'anomalie a déjà eu lieu, et il le prévient du danger qui menace.

Car cet Univers tangent n'a pas été créé par le moteur de l'avion, qui n'est qu'un symptôme. Quelque chose a déchiré l'espace-temps juste avant et ce moteur n'est qu'un signe.

 

photoL'instabilité de l'Univers tangent

 

Ce qui amène à l'Artefact. Lorsqu'un Univers tangent est créé, un Artefact apparaît pour le signaler. Ce sera toujours un objet métallique, copie conforme d'une chose de l'Univers primaire. Cet Artefact (le moteur de l'avion) est la clé. C'est à la fois le problème (sa présence en double dans le monde alternatif est une pure anomalie, qui créé l'instabilité), et la solution. Renvoyer cet Artefact permettra à cet Univers tangent de disparaître sans tout détruire avec lui.

 

photoExtrait du livre

 

Ensuite, il y a le Living Receiver, choisi lorsqu'un Univers tangent est créé. C'est lui qui doit guider l'Artefact hors de cet Univers tangent et il acquiert souvent des pouvoirs pour y arriver : télékinésie, force décuplée, contrôle mental, capacité à contrôler l'eau et le feu. C'est Donnie, qui arrive par exemple à planter une hache dans la statut de bronze.

 

photoCartographie du Living Receiver

 

Liés à ce Living Reiceiver, il y a les Manipulated Dead et Manipulated Living.

Le Manipulated Dead est une personne connectée au Receiver, qui meurt dans l'Univers tangent. Dans le film, c'est Frank, que Donnie tue à la fin. Ainsi, Frank gagne des pouvoirs spéciaux, et un statut particulier, qui lui permettent de "voir", se déplacer à travers le temps et l'espace, et aiguiller le Receiver. C'est ainsi qu'il le sauve dès le début, afin qu'il accomplisse sa destinée et sauve les univers. Gretchen est également une Manipulated Dead, arrivée "dans la mauvaise classe", où elle choisit délibérément Donnie.

Le Manipulated Living, c'est tous les autres autour du Living Receiver, qui le guident malgré eux. Tout a ainsi un sens dans la vie de Donnie. Ses camarades, sa famille, ses professeurs...

Leur but à tous est d'amener le Living Receiver vers l'Ensurance Trap : une situation qui forcera Donnie à rééquilibrer les univers, et renvoyer l'Artefact de l'Univers tangent vers l'Univers primaire. C'est en poussant Donnie vers ça, qu'ils pourront tous être sauvés. Frank demande à Donnie d'inonder l'école, ce qui l'amène à raccompagner Gretchen, laquelle sera cruciale dans les événements, et permettra à Frank d'être tué et donc, de guider le héros. Rien n'est innocent.

 

photo, Jake Gyllenhaal, Jena MaloneLa nuit où tout bascule

 

LAPIN COMPRIS

Ces deux univers sont intimement liés, et la séquence où tous les personnages se réveillent hantés par les souvenirs-songes de l'autre réalité, contribue à créer la magie décrite dans le livre. L'Univers tangent a beau être ailleurs, et avoir été détruit depuis pour maintenir l'équilibre, tous en gardent une impression.

Sur la mélodie de Mad World, Lillian Thurman, Kenneth Monnitoff, Jim Cunningham, Kitty Farmer, Cherita Chen et Frank reviennent à eux, à leur univers ; et une part de l'Univers tangent est restée avec eux.

À la fin, Donnie a été tué. Sa famille est effondrée, et sa mère sous le choc. Elle fume une cigarette, et Gretchen arrive au moment où le réacteur est emporté par les autorités. Elle fait signe à Rose, peut-être parce qu'elle a gardé un souvenir confus des événements alternatifs. Peut-être que les deux femmes se reconnaissent, quelque part. Peut-être que Rose salue simplement le môme, et pas Gretchen. Richard Kelly laisse planer ce doute. Après tout, plusieurs questions restent bien en suspens dans le film, et dans le livre de Roberta Sparrow.

Il laisse aussi imaginer que tout ceci a déjà eu lieu. Si Roberta est devenue à moitié folle, c'est qu'elle a vécu quelque chose d'incroyable. Et si elle a écrit ce fameux livre, c'est qu'elle a elle-même été une Living Receiver, et a survécu. Car la mort de Donnie n'était pas nécessaire.

 

photoŒil pour œil

 

TEEN SPLEEN

Après avoir détruit l'Univers tangent, le cours normal des choses a repris mais Donnie a conscience de tout. Il a vécu comme une vie entière, a connu l'amour, le sexe, la mort, la tragédie, et en ressort avec un fou rire. N'a t-il plus peur de mourir, ou plus de raison de vivre ? A t-il conscience qu'un être humain ne peut rester sain d'esprit après avoir été Living Receiver, et finira perdu dans les limbes comme Roberta ? Pourquoi mourir, maintenant qu'il a sauvé la vie de tous ?

"The dreams in which I'm dying are the best I've ever had", chante Gary Jules dans la reprise de Tears for Fears par Michael Andrews.

C'est là que Donnie Darko se dévoile le mieux. C'est l'histoire d'un adolescent perdu, troublé, instable, qui se cherche et cherche le sens. Donnie est skyzophrène, il est donc double, par essence. Est-il lui-même une anomalie, une copie tordue, vouée à disparaître comme le moteur de l'avion en double, afin de maintenir l'équilibre (de sa famille, du monde) ? La pulsion de mort d'un adolescent face au non-sens de la vie est remplacée par une pulsion de mort face à la compréhension totale, folle, des règles de l'existence.

 

photo, Jake Gyllenhaal, Drew BarrymoreDrew Barrymore, excellente à l'écran, et qui a permis au film de se faire

 

DIVIN ENFANT

C'est là qu'entre en jeu la dernière donnée, l'ultime : Dieu. Une force supérieure et étrangère se cache derrière les événements et certains mots ("They made me do it"), et Richard Kelly l'évoque dans le commentaire audio. L'ordre de l'univers (ou plutôt des univers) est régi par quelque chose qui s'apparente à Dieu, et Donnie est alors l'élu, chargé d'exécuter ce plan.

Ce n'est pas pour rien si les discussions entre l'adolescent et Kenneth Monnitoff passent de la science à la croyance. Cette notion de foi est omniprésente, et les portails temporels sont désignés comme des actes divins. Le libre-arbitre, le déterminisme, le destin sont en jeu. Des questions centrales dans l'esprit d'un adolescent aux portes de sa vie d'adulte, qui termine ses études et s'interroge sur ce qu'il est et sera.

 

Gif

 

C'est peut-être ici l'explication ultime. Pourquoi Donnie choisirait-il cette fin dans sa chambre, alors qu'il a dit avoir peur de mourir seul à sa thérapeute ? Peut-être parce qu'il ne l'est plus.

Son expérience en tant que Living Receiver a été une rencontre avec une force supérieure (appelée Dieu, mais qui n'a peut-être rien à voir avec), et la preuve qu'il n'est pas seul. La mort est la fin pour lui et ses proches, mais Donnie a t-il vu la suite et la vérité, au point de rire avant d'être écrasé et tiré de cette existence si peu importante ? L'esprit humain est-il capable de supporter cette révélation sans mourir ou devenir fou (d'où le fou rire) ? Donnie a choisi sa réponse. Et c'est peut-être la démonstration ultime de son libre-arbitre.

Retrouvez notre critique de Donnie Darko par ici.

 

Tout savoir sur Donnie Darko

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Réacteur
26/08/2021 à 00:48

C'est juste de la schizophrénie.
C'est l'histoire d'un schizophrène..

Couiche
13/04/2021 à 13:24

Donnie n'existe pas.
C'est un avatar crée pour enquêter sur la mort de plusieurs personnes.
Si tu prends juste l'image de Gretchen au cinéma, tu peux considérer que Gretchen est toute seule, que le lapin est la représentation de son futur meurtrier, et que Donnie est une sorte d'ami imaginaire. D'ailleurs, elle regarde Evil Dead, un film où on invoque les morts !

Donnie est la lumière, il se balade au travers des personnages pour comprendre leur histoire et leur rapport avec le meurtre. Gretchen est schyzophrène, probablement lesbienne et harcelée par plusieurs personnes qui veulent se la faire.
Donnie est une représentation de ce que Gretchen aurait aimé avoir comme ami à la disparition de son père.
Roberta Sparrow est un peu pareil. Elle commence danseuse (petite soeur de Donnie), se fait harceler par un pédophile (la scène à l'école avec l'intervenant), compense pendant l'adolescence en sortant souvent en soirée (la grande soeur de Donnie), deviendra enseignante (Pr. Greene) et plus tard écrira un bouquin (qu'elle donne à Donnie).

J'y consacre 2 vidéos sur ma chaîne :
- https://youtu.be/ltacLVVk2VI
- https://youtu.be/9ew7c9_0dw0

cooper
31/01/2021 à 20:53

@den the gun, ah autant pour moi oui !

JO le clodo
31/01/2021 à 18:16

Cooper@
J'avais bien compris.
C'était l'orthographe..;)

Cooper
31/01/2021 à 11:48

@den the gun, oui la statue a l’entrée de l’école, le jour où elle est inondée.

JO le clodo
31/01/2021 à 11:15

Très belle analyse.
Bon , la hache dans la statut...????

Troudku
28/07/2019 à 18:57

Honteux de voir que la future sortie en octobre du coffret Blu-ray avec les 2 montages remasterisés en 4k comme ils en font l'apologie un peu partout ne comportera même pas le disque uhd 4k. Un comble

votre commentaire