Avant Expendables 4 : Mercenaries, la version 100% féminine et fauchée

Déborah Lechner | 23 septembre 2021 - MAJ : 23/09/2021 16:32
Déborah Lechner | 23 septembre 2021 - MAJ : 23/09/2021 16:32

Avant de retrouver les gros bras et les têtes brûlées de Sylvester Stallone dans Expendables 4, on reparle de Mercenaries, sa version 100% féminine et fauchée.

Après l'échec critique et commercial d'Expendables 3 en 2014, la franchise la plus musclée d'Hollywood est restée dans le coma plusieurs années avant que Sylvester Stallone annonce le développement d'un Expendables 4 en août dernier. Quelques jours plus tôt, l'interprète de Barney Ross avait même annoncé par surprise un mystérieux spin-off sur Lee Christmas (Jason Statham), confirmant un peu plus le retour en force de la saga. En revanche, toujours aucune nouvelle du spin-off Expendabelles.

Motivée par le succès d'Expendables 2 en 2012, une version féminine avait été évoquée avec Sigourney Weaver en tête d'affiche et Robert Luketic à la réalisation. On a même eu le droit à un pitch bateau qui parlait de groupe d'élite de femmes mercenaires, de mission secrète pour sauver des otages et d'un dictateur maléfique qui veut dominer le monde. Mais comme la franchise peine déjà à rajouter des femmes dans l'arène (alors que nous, on a quelques idées), le projet devrait rester enterré quelque part jusqu'à ce qu'on l'oublie.

 

photoOù sont les femmes, avec leurs flingues pleins de balles ?

 

De toute façon, cette version féminine existe déjà. Elle s'appelle Mercenaries et a au moins le mérite d'avoir un titre plus potable qu'Expendabelles. Sans faire partie de l'univers de Barney Ross et compagnie, ce film est sorti la même année qu'Expendables 3, directement en vidéo et sous la bannière de The Asylum, la société de production responsable des Sharknado, qui est aussi passée maître dans l'art du mockbuster (la contrefaçon low cost de blockbuster), encore récemment avec Jungle Run, un Jungle Cruise au rabais, ou Ape Vs Monster, un plagiat de Godzilla vs Kong

En plus de ne pas cacher une seule seconde son opportunisme, le film a été écrit par Edward DeRuiter et réalisé par Christopher Ray, les cerveaux malades à l'origine, entre autres, de L'Attaque du requin à deux têtes. Alors franchement, qu'est-ce qui pouvait mal tourner ? 

 

photoSous vos yeux ébahis, le chaînon manquant entre Les 12 salopards et Charlie et ses drôles de dames

 

Pour la faire courte, Mercenaries se concentre sur un commando composé de criminelles surentraînées plus ou moins dangereuses, et chargées par la CIA d'exfiltrer la fille du Président des États-Unis de l'ancienne prison soviétique où elle est détenue depuis son enlèvement par des terroristes suprémacistes. On retrouve ainsi tout l'esprit des séries B d'actions des années 80 et 90, avec un groupe de têtes brûlées qui vident des chargeurs, des sauts et des tirs au ralenti, une méchante russe hystérique qui s'en prend aux États-Unis et l'obligatoire demoiselle en détresse. 

C'est gentiment débile et cousu de fil blanc (elles sont recrutées juste parce que l'ennemie ne supporte pas les hommes, sauf un violeur qu'elle aime bien), mais surtout méchamment moche et fauché : la direction artistique dépouillée, le montage cache-misère, les effets spéciaux qui respectent un peu trop la thématique rétro, les incompréhensibles transitions façon case de comics, les couteaux en plastiques ou encore les missiles en carton et PVC.

 

photoRestrictions budgétaires pour la CIA

 

Bref, de la bonne vieille (enfin pas tant que ça) série B nanardesque avec tout ce qu'on peut lui pardonner. Et si le film n'était pas aussi radin en action, explosions et figurants tabassés, il pourrait même se ranger facilement du côté des gros plaisirs coupables, surtout au vu du casting. Si les Expendables réunissent le gratin de l'actioner du siècle dernier, Mercenaries colle un peu plus au thème en mettant en avant une véritable équipe de vétérantes à sacrifier, les actrices étant bien moins connues que les Milla Jovovich, Meryl Streep, Angelina Jolie et autres Michelle Rodriguez qui ont alimenté tous les fantasmes pour Expendabelles

 

photoExpendaBell

 

La meneuse du commando est ainsi campée par l'actrice et cascadeuse Zoe Bell, qui a notamment doublé Xena, la guerrière et a beaucoup travaillé avec Quentin Tarantino, notamment dans Once Upon a Time In HollywoodLes 8 SalopardsDjango UnchainedBoulevard de la mort et même le segment Death Proof de Grindhouse, en plus d'être cascadeuse dans Kill Bill: Volume I, Volume II et Inglourious Basterds. Et en plus de se démarquer par son jeu, elle balance des tonnes de high kicks qui feraient pâlir Chuck Norris.

Le reste de la bande est composée de Nicole Bilderback, qu'on a récemment revue dans la série Cruel Summer d'Amazon Prime Video, de Kristanna Loken, dont on se souvient principalement pour son T-X dans Terminator 3 : Le soulèvement des Machines, mais aussi de Vivica A. Fox alias Vernita Green, celle qui ravage son salon en se battant contre Uma Thurman dans le premier Kill Bill. C'est également elle qui joue la petite amie de Will Smith dans Independance Day et Independence Day : Resurgence et plus accessoirement, la sbire excentrique de Mr. Freeze dans Batman & Robin

 

photo, Brigitte NielsenPlus de drogue pour cette meuf 

 

Face à elles, l'imposante Brigitte Nielsen et son 1m85, qui a commencé sa carrière en incarnant Red Sonja dans Kalidor : La Légende du talisman aux côtés d'Arnold Schwarzenegger. Ex-femme de Stallone, on la connaît aussi pour avoir joué à ses côtés la femme pas très commode d'Ivan Drago dans Rocky IV (et par extension Creed II), ainsi que la demoiselle en détresse dans Cobra, sans oublier son autre rôle de méchante dans Le Flic de Beverly Hills 2. Et si Zoe Bell arrive à garder une certaine retenue dans son jeu malgré la tentation d'en faire des caisses, Brigitte Nielsen, elle, cabotine tout du long, avec des expressions faciales presque aussi hallucinées que Nicolas Cage dans Volte/Face (on n'est pas loin du compliment en fait).

Au-delà du manque de scènes d'action, le plus impardonnable reste le fait d'avoir Cynthia Rothrock sur l'affiche (la seule artiste martiale du casting) et d'en faire un personnage secondaire et inutile. Surtout quand on parle de la quintuple championne du monde d'arts martiaux et ancienne tête incontournable du cinéma hongkongais dans les années 80, qui a commencé sa carrière d'actrice dans Le Sens du devoir 2 avec Michelle Yeoh.

 

photo, Mercenaries, MercenariesLa seule Expendable du film 

 

Sans même compter le fait qu'elle manie aussi très bien les armes blanches, il est assez difficile de comprendre qu'une combattante de sa trempe se contente d'une seule scène d'action dans laquelle elle sèche Vivica A. Fox en moins de dix secondes, montre en main. Au final, Mercenaries aurait pu être bien pire, mais on retiendra surtout qu'il aurait pu être bien meilleur, s'il s'était un peu plus lâché sur les coups de tatanes et avait su exploiter le plein potentiel de son casting.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Momo
25/09/2021 à 09:39

Je voudrais bien voir ce film malgré les critiques et je dirais mon avis après

Pierre
24/09/2021 à 11:36

@ Loic le nom du film est dans le titre de l'article et répété plusieurs fois pas la suite...

Toi
24/09/2021 à 10:23

Le prochain Expendables sa seras avec des bébés en couche culotte

Loic
24/09/2021 à 04:06

Le titre du film s'il vous plaît

Krakenstein
23/09/2021 à 22:41

Déjà, j'avais vu le truc de très loin et de très loin j'avais vu que ça allait être une big chiure. Et quand j'ai compris que c'était les gougnafiers de chez Asylum qui avait produit ça...

Aurélie
23/09/2021 à 22:15

@Samuel : au cas où vous n'auriez pas remarqué, les femmes sont la moitié de la population. Donc je ne vois pas en quoi un film avec des femmes serait féministe, quand un film avec uniquement des hommes serait la norme (Le Territoire des loups, Ocean's Eleven, etc.).

BW03
23/09/2021 à 19:21

Je voulais juste dire à Samuel que c'est un putin de GROS macho de base,car plus on dit qu'on a rien contre quelque chose ou quelque qu'un et plus on pense le contraire.....après d'abord le sens du mot respect et on en reparle.....et pour finir je n'ai jamais été un adepte des "expendables" des les premières minutes du film c'est à dire 15 minutes j'ai total décroché pour ne jamais adéré,alors ne parlons même pas d'une version féminine enfin SAUF si il change le côté pathétique de la version masculine......voilà comment on argumenté monsieur Samuel!!!

Samuel
23/09/2021 à 18:39

C’est juste insupportable de dépenser des centaines de millions juste parce que certaines chieuses (pour rester poli) qui sont devenu DG ou directrice de casting veulent absolument que le féminisme soit partout et à toutes les sauces.
Océan féminisme de la daube
Ce truc va certainement être de la daube.
Comprenez, je n’ai rien contre le fait que des femmes soit leader dans les films mais maintenant on fait des films juste pour mettre des femmes à toutes les sauces et quand je dis qu’elles ne veulent pas la légalité mais la supériorité parce que ce genre de Neo féministe vont d’abord chercher à séduire, draguer utiliser leurs charmes pour obtenir des financements puis elles diront qu’elles ont réussit à faire ces films sans l’aide des hommes.
D’ailleurs cela prouve mes propos: même dans océan 100% femme il n’y a presque pas d’hommes.
C’est d’un ridicule sans nom.

Steamboy62
23/09/2021 à 18:31

"La meneuse du commando est ainsi campée par l'actrice et cascadeuse Zoe Bell, qui a notamment doublé Xena, la guerrière et a beaucoup travaillé avec Quentin Tarantino, notamment dans Once Upon a Time In Hollywood, Les 8 Salopards, Django Unchained, Boulevard de la mort et même le segment Death Proof de Grindhouse [...]"
Ouais, enfin, Boulevard de la mort et le segment Death Proof de Grindhouse, c'est un seul et même film...

Troudku
23/09/2021 à 18:16

Je me souviens d'une rencontre avec Kristanna Loken au détour d'une pharmacie à Gerardmer lors de sa présence en tant que jurée du festival du film fantastique. Super sympa. Donc Mercenaries est un grand film :)

Plus
votre commentaire