Cry Macho : une bande-annonce paternaliste pour le western de Clint Eastwood

Salim Belghache | 6 août 2021 - MAJ : 06/08/2021 15:44
Salim Belghache | 6 août 2021 - MAJ : 06/08/2021 15:44

Après Le Cas Richard Jewell, Clint Eastwood revient devant et derrière la caméra pour jouer le père cow-boy à un jeune garçon mexicain dans Cry Macho.

Depuis 1975, le roman Cry Macho de l’écrivain et dramaturge N. Richard Nash traîne sur les tablettes d’Hollywood. Réadapté en scénario de cinéma, des acteurs de prestige tels que Roy ScheiderBurt Lancaster ou Pierce Brosnan ont été intéressés pour incarner l’ancienne star de rodéo du nom de Miko. Et alors qu’Arnold Schwarzenegger a plusieurs fois affirmé qu’il allait prendre en main le projet, Clint Eastwood a finalement remporté la mise et s’est attelé à la réalisation du néo-western Cry Macho.

Dans la droite lignée de ses dernières productions, Cry Macho mettra en scène le bon vieux Clint en désormais éleveur de chevaux, se lançant dans un road trip au Mexique afin de retrouver et de ramener le jeune fils d’un ami. Attendu pour la rentrée aux États-Unis et le 10 novembre 2021, Cry Macho a maintenant le droit à sa bande-annonce qui donne une vision crépusculaire de l’esprit western.

 

 

Ainsi, la nouvelle bande-annonce démontre que le cinéaste de 91 ans n’a pas perdu de sa superbe, ni sa passion pour certains thèmes qui lui sont chers. En effet, Cry Macho va, semble-t-il, privilégier la filiation père-fils entre le jeune garçon et le vieil homme, toujours prêt à faire le bon papa et à donner des conseils de vie.

Dans la même veine que son puissant western Impitoyable et son très politique Gran Torino, les thématiques abordées sont accordées à une histoire très proche du chef-d’œuvre de John FordLa Prisonnière du DésertJohn Wayne y traversait les États-Unis pour retrouver sa nièce kidnappée par une tribu indienne. Montrant régulièrement des personnages virils en remise en question et aux prises avec leur passé, Clint Eastwood a l’air de faire une nouvelle œuvre testamentaire dans laquelle, il semble (encore une fois) mettre en scène ses adieux à l’écran de cinéma. 

 

photo, Clint Eastwood"Je fais la gueule comme je veux OK..."

 

En fin de compte, les premières images de Cry Macho sont plus que rassurantes et promettent un film parfaitement maîtrisé, comme Clint Eastwood a l’habitude de faire, en atteste son très réussi dernier film date : Le Cas Richard Jewell. Le film sortira dès le 17 septembre aux États-Unis au cinéma et sur HBO Max.

En France, il faudra patienter un peu plus puisque le 39e long-métrage pour le cinéma de Clint Eastwood sortira donc le 10 novembre prochain. En attendant, vous pouvez lire notre critique du Cas Richard Jewell, ainsi que notre dossier sur Pale Rider, le cavalier solitaire, un très grand cru de notre cher Clint Eastwood.

Tout savoir sur Cry Macho

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Joc
19/09/2021 à 02:10

Cowboy, chasseur de prime, soldat, amoureux, jeune à barbe, âgé sans barbe, acteur-chanteur, le beau grand Clint a tout joué et réalisé. Un artiste de grand talent qui a débuté au cinéma dans la contreverse, méprisé et adoré dont la technique surprend toujours, qui compose souvent le theme musical de ses films, tout en lui est différent. Un homme aux multiples talents en plus d'être un homme dont la vie a été plus que remplie. Un artiste qui fera partie de l'histoire du cinéma américain et qui sera étudié encore longtemps après sa mort. Encore longue vie Clint et toute mon admiration.

Hocine
13/08/2021 à 19:00

Cry Macho est un film que je verrais avec plaisir, dans une salle de cinéma.
Mike Milo, le personnage joué par Clint Eastwood, rappelle tant d’autres qu’il a joués notamment dans La Mule, Une Nouvelle Chance, Gran Torino, Million Dollar Baby, Créance de Sang, Space Cowboys, Impitoyable et Honkytonk Man.
Généralement, ce sont des hommes marqués par la vieillesse et hantés par les erreurs du passé. Ils sont tirés de leurs retraites pour une dernière mission. Ils doivent souvent s’adapter aux jeunes générations et à l’évolution des moeurs. C’est l’occasion pour eux de se racheter, de faire face à leurs propres préjugés et de transmettre des valeurs traditionnelles aux jeunes générations. De même, ces hommes d’expérience apprennent beaucoup en retour. Les thèmes de la vieillesse, de la mort, de la rédemption, de la filiation, de la transmission entre générations, de la virilité et du rêve américain ont ainsi été abordés à maintes reprises par Clint Eastwood.
Il me semble que depuis Le Maître de Guerre, au moins, Clint a fait de ce type de rôles, l’une des caractéristiques des films dans lesquels il se met en scène. À ce titre, et outre ses qualités de divertissement, Le Maître de Guerre peut faire figure de film-pivot, même s’il est généralement sous-estimé et considéré comme un simple film commercial.

J’ai donc hâte de voir le dernier film de Clint Eastwood.

Le roman Cry Macho ressort le 14 septembre en version originale. Je ne sais pas si une version française est prévue.

Flint
09/08/2021 à 22:04

@Jr
Excellent !!

JR
09/08/2021 à 21:24

@(Larry)Flint

"Tu sais Bobby, j’ai eu beaucoup le temps de réfléchir pendant toutes ses années. Je suis allé à Paris, Rome, Madrid, dans des villes plus magnifiques les unes que les autres. Cependant, je ne me suis jamais senti chez moi. J’ai fini par réaliser que la seule chose qui comptait pour moi était la famille"

Sur ce, je vais me faire un bon steak bien saignant, pas cette merde de soja...

JR
09/08/2021 à 21:19

@bob (Brrrr frisson)

Je crois que vous avez exactement mis le doigt dessus... Je suis (je le crains) nostalgique. Et force est de dire, que malgré mes déceptions, Clint a exploré de nombreux registres... Alors après tout, pourquoi pas un bronco larmoyant, c'est totalement vrai.

Flint
09/08/2021 à 21:16

En lisant les commentaires la mule est pour moi mieux gran Torino. Vivement ce cry macho.
En DVD car pass sanitaire qui embête

@Robin des bois prince des voleurs
Assez d'accord avec toi sur Un monde parfait mais là c'est Kevin Costner et le petit qui crève l'écran

La meilleure scène dans la mule avec le noir qu'il appelle negro, lui disant tu peux pas m'appeler comme ça et lui qui lui dit mais c'est quoi ces conneries

Et aussi avec les latinos

Excellent les nom des internautes Jr tu nous chantes dallas?

Maintenant rien ne dit qui va mourir à la fin.

Sur l'histoire ça me fait penser un peu à Rambo 5. Là je pense que ça sera un bon film

Pas sûr que ce soit son dernier film

Bob
09/08/2021 à 11:57

Je m’insère dans la file pour encenser ce petit joyau de noirceur et de désenchantement qu’est un Monde Parfait.
Question désenchantement, il trouve parfaitement sa place entre Impitoyable et sur la Route de Madison...

Mais la légèreté de la Mule est aussi du Clint Eastwood, elle a traversé toute sa carrière.

Alors, si Papy Clint a désormais envie d’utiliser son image de vieux cabochard pour s’amuser, pour regarder le monde avec hauteur et impertinence ou pour aplatir des nez petits voyous avec un grand sourire espiègle, ça me convient tout à fait.

Il n’a aucune raison de finir sa carrière sur un rôle de légende, de quitter l’écran dans une posture héroïque, de s’éloigner dans le soleil couchant pendant que le public se lance dans une standing ovation tonitruante "merci merci, tu peux aller mourir maintenant ! "
L’idée même de film testament, de chant du cygne honorable et définitif n’est qu’une lubie de spectateur nostalgique.

Pierre Daoulas
08/08/2021 à 10:44

En 1995, au festival de Deauville, où il venait présenter sur la route de Madison, il sait avancé pour venir saluer quelques badauds, dont je faisais parti... jamais je n'oublierai ce moment, un artiste immense,

PP
08/08/2021 à 09:00

Inégalable Clint par contre faut qu'il arrête de coller des bourres pif à plus de 90 balais c'est plus crédible

Nino Novaky
08/08/2021 à 02:44

91 ans, au tiers de son âge il était déjà mythique.
Perso je banderai bien à le voir dans une une adaptation de Méridien de Sang par Mel Gibson sinon un cameo chez Tarantino ou un premier rôle chez P.T Anderson.
Aurevoir salut

Plus
votre commentaire