Le Passager n°4 : le film de SF Netflix devait lancer une grosse trilogie spatiale

Antoine Desrues | 3 mai 2021 - MAJ : 03/05/2021 15:45
Antoine Desrues | 3 mai 2021 - MAJ : 03/05/2021 15:45

Avant de se tourner vers Netflix, pour la réalisation du Passager n°4, Joe Penna avait des plans bien précis avec ses premiers films. ATTENTION SPOILERS !

Après le succès cannois de son premier film, Arctic, le réalisateur Joe Penna est allé voguer dans les eaux de Netflix pour proposer Le Passager nº4, un survival spatial épuré dans la continuité de son coup d’essai avec Mads Mikkelsen.

Pour rappel, on y suit Anna KendrickToni Collette et Daniel Dae Kim à bord d’une navette en direction de Mars, dans le but d’y diriger d’importantes recherches à même d’aider à coloniser la planète. Mais pas de chance, le groupe décolle avec un technicien évanoui (Shamier Anderson), dont la présence pose un important risque pour les réserves d’oxygène du groupe.

Au final, le personnage de Zoe (Kendrick) se sacrifie pour la survie des autres membres d’équipage, en allant chercher une bouteille d’oxygène à l’autre bout du vaisseau, quitte à subir les fortes radiations de l’éruption solaire en cours. L’héroïne, à l’agonie, observe Mars lors de ses derniers instants, laissant sous-entendre le succès de la mission.

 

photo, Toni Collette, Anna Kendrick, Daniel Dae Kim, Shamier AndersonIl n'aurait pu en rester qu'un(e) !

 

Au micro de Collider, Joe Penna a accepté de revenir sur la fin ouverte de son long-métrage, en rappelant que Le Passager n°4 aurait dû être à l’origine le premier film d’une trilogie, dont le deuxième volet n’aurait été autre... qu’Arctic. En effet, le concept même de son premier survival solitaire avait pour toile de fond originelle la planète rouge, et non le cercle arctique :

“Cela faisait partie de la petite trilogie sur laquelle mon co-scénariste [Ryan Morrison] et moi-même avions travaillé. Le premier film que nous avions écrit était Le Passager n°4, et le deuxième était Arctic, qui se déroulait à l’origine sur Mars. Et le troisième s’appelait Grounded, et on y suivait des personnes essayant d’atteindre Mars, mais il y avait des obstacles sur le chemin. Pour ces trois films, nous voulions la même idée centrale, le fait qu’il n’y ait pas de méchant machiavélique à la moustache retroussée. Juste une mauvaise situation.”

 

photo, Mads MikkelsenUn petit coup d'étalonnage en rouge est on aurait été bon !

 

Dès lors, on est en droit de se demander si Arctic ne devait pas à l’origine se concentrer sur l’un des protagonistes du Passager n°4, et donc tuer le reste de l’équipage au passage. D’ailleurs, malgré la révision de ses plans de trilogie, il ne paraît pas totalement impossible que Penna se penche sur la réalisation du troisième opus : Grounded.

En attendant d’en savoir plus, on vous renvoie à nos critiques d’Arctic et du Passager n°4.

Tout savoir sur Le Passager nº4

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
jorgio6924
03/05/2021 à 18:09

Passager n°4 est un très bon film.
Une bonne surprise bien tendue de bout en bout.
Anna Kendrick y est aussi attachante qu'adorable.
Ce ne serait pas de refus d'avoir une suite de ce calibre.

GTB
03/05/2021 à 17:36

Ayant apprécié Arctic et Stowaway (qui est bien moins "incohérent" qu'on ne le lit dans les commentaires), je suis curieux de voir Grounded. Même si finalement ces 3 films ne sont pas liés comme ils étaient initialement censé l'être.

Tuk
03/05/2021 à 16:33

Episode 2 ; Une girafe coincé dans un réacteur !
Episode 3 : Une classe de cm2 coincé dans la soute à bagage !

votre commentaire