Après Morbius repoussé, bientôt James Bond, Fast & Furious ou Black Widow encore décalés ?

Antoine Desrues | 12 janvier 2021 - MAJ : 12/01/2021 12:41
Antoine Desrues | 12 janvier 2021 - MAJ : 12/01/2021 12:41

Alors que Morbius avec Jared Leto a été de nouveau repoussé, la situation sanitaire aux États-Unis se montre peu rassurante pour les blockbusters.

Si l’année 2020 a été fortement éprouvée par le coronavirus, 2021 n’a pas débuté sous les meilleurs auspices. Alors que la majorité des blockbusters n’ont cessé de repousser leur fenêtre de sortie, la première moitié de 2021 a été choisie par beaucoup de studios pour enfin proposer sur grand écran des films fortement attendus.

Néanmoins, une nouvelle vague de décalages est bien partie pour se lancer, étant donné que la Covid-19 est plus présente que jamais sur le sol américain, et que 65% des salles de cinéma du territoire sont encore fermées. Le chef de file de ce mouvement n’est autre que Morbius, le film de super-héros porté par Jared Leto. Prévu à l’origine pour sortir le 19 mars, le long-métrage a été décalé au 8 octobre.

 

photoMorbius tentant d'arrêter la Covid en vain

 

Alors que Sony a encore les droits de Spider-Man et de ses adversaires, le studio est en train de façonner son propre univers connecté, qui devrait notamment se lier au Marvel Cinematic Universe. Pour autant, son film d’anti-héros pourrait aussi se positionner dans le même monde que celui de Venom, dont la suite a été planifiée pour une sortie le 25 juin 2021. Autant dire que les plans de Sony pourraient bien être chamboulés par cet énième revers.

Mais ce n’est pas tout, car d’autres informations auraient également été dévoilées sur l’un des rendez-vous les plus retardés de l’an passé : Mourir peut attendre. En effet, un exploitant de salles aux Pays-Bas a prétendu savoir d’une source sûre que le nouveau James Bond, repoussé d’un an pour une sortie le 2 avril 2021, aurait encore été décalé en interne au mois de novembre.

Si l’information n’a pas encore été confirmée par MGM, il semble évident que ces rumeurs annoncent une énième chute de dominos. Pour de nombreux studios, qui ont déjà souffert à force de garder des films sur leurs étagères, un nouveau report d’une majeure partie de l’industrie pourrait se révéler aussi problématique pour les producteurs que les salles de cinéma, en manque de projets porteurs pour relancer l’économie.

 

photo, Daniel CraigAvec tous ces reports, on commence à manquer de jeux de mots sur le titre du film

 

D’après Variety, un nouveau rapport a d’ailleurs confirmé cet état de fait, puisque la plupart des films prévus pour le printemps et le début de l’été pourraient être repoussés si la situation sanitaire n’évolue pas drastiquement durant le mois de février. Si The King's Man de Matthew Vaughn (12 mars) est un candidat logique face à cette décision, difficile de penser que Black Widow, Sans un bruit 2, Last Night in Soho, Free GuyCruella ou encore Fast & Furious 9 pourraient respecter leurs engagements entre les mois d’avril et de mai.

Il en va de même pour d’autres projets plus complexes comme Raya et le Dernier DragonMortal Kombat et Godzilla vs. Kong prévus pour sortir à la fois en salles et sur des plateformes de streaming, que ce soit Disney+ ou HBO Max. Est-ce à dire que les majors derrière ces longs-métrages seraient capables de sacrifier la moitié de leur système de distribution par désespoir ?

Après tout, le crash-test en la matière, Wonder Woman 1984, ne s’est pas révélé particulièrement convaincant au niveau de ses entrées en salles, bien que Warner se soit montré satisfait des chiffres du film sur HBO Max. On vous renvoie d’ailleurs à notre analyse de ce box-office pas comme les autres.

Tout savoir sur Morbius

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Meuh!
12/01/2021 à 16:33

L" état du monde du spectacle (et du sport) est ridicule.
A voir la réaction de Gad sur Insta si vous ne l'avez pas vu.

Gregdevil
12/01/2021 à 15:01

Fau voir la vérité en face, temps que l'on ne sera pas vacciné (pour ou contre c'est pas la question) ca sera tjs la crise. Rien ne rouvrira normalement. 2021 la même que 2020.

Arnaud (le vrai)
12/01/2021 à 13:55

Tant que les effets bénéfiques du vaccin dans le monde ne seront pas apparu malheureusement ça va continuer à reporter, à confiner, etc ... on peut espérer que le deuxième semestre 2021 commence à montrer une vraie amélioration et la on pourra essayer de recommencer à ouvrir les cinémas ...

votre commentaire