Joker : le boss de Warner a tout fait pour que le film ne se fasse pas

Maya Boukella | 9 décembre 2020 - MAJ : 09/12/2020 11:58
Maya Boukella | 9 décembre 2020 - MAJ : 09/12/2020 11:58

Les producteurs de Joker ont tout fait pour dissuader Todd Phillips de faire son film.

On sait le succès critique qu'a rencontré Joker. Le film a reçu le Lion d'or, récompense suprême à la Mostra de Venise, et reçu deux Oscars, dont celui du meilleur acteur pour Joaquin Phoenix, et a provoqué un engouement impressionnant chez le public à l'échelle mondiale. Son succès critique s'est ainsi doublé d'un succès commercial remarquable. À la fin de sa carrière, le film de Todd Phillips a rapporté plus d'un milliard de dollars et a donc été une énorme surprise pour Warner Bros..

Ce que l'on sait moins, c'est que Todd Philipps a bien plus galéré que ce que l'on pense pour faire de son film une telle réussite. Certes, sur le papier, le film avait déjà tout d'un outsider, au regard notamment de la carrière de son réalisateur. Après tout, qui aurait misé sur le réalisateur de la trilogie Very Bad Trip ? Mais il y a surtout eu un plus grand obstacle face au film : la défiance des pontes de Warner, comme l'a dévoilé un rapport publié par le studio.

 

photo, Joaquin PhoenixHaters gonna hate

 

Le rapport affirme que Toby Emmerich, le président du studio, n'a jamais été intéressé par Joker et qu'il tout fait pour réduire le budget du film, afin que Todd Philipps renonce à son projet. Face à la détermination du réalisateur, bien décidé à défendre coute que coute sa vision, Emmerich aurait mis en place un plan de secours, en vendant purement et simplement la moitié du film à un studio partenaire, assurant à contrecoeur sa part de la production. Autant dire que quoi que l'on pense de la réalisation de Todd Phillips, sa pugnacité force l'admiration.

Si la découverte de cette information vous rend furax contre Warner Bros., sachez que vous n'êtes pas seuls. Après la bombe que le studio a lâchée concernant HBO Max et les sorties de ses 17 films prévus pour 2021, les ennemis se font de plus en plus nombreux. Et pour rester dans une ambiance survoltée, retrouvez notre critique de Joker.

Tout savoir sur Joker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Yoyo
10/12/2020 à 12:29

L'incompétence des patrons des grandes major me sidère!

RobinDesBois
10/12/2020 à 00:59

@Gégéleroutier Ils ont cherché à minimiser leurs risques sur la production d'un film issue d'une licence devenue instable au ciné (par leur faute). D'un point de vue financier c'est cohérent. Toujours est-il qu'ils l'ont quand même produit ce film donc on ne peut pas parler d'erreur.

Gégéleroutier
09/12/2020 à 21:50

C'est exactement ce qui est arrivé à l'époque de Matrix où ce même studio ne croyait pas au film, et a partagé les coûts de production avec Village Roadshow sorti grand gagnant dans l'histoire.

Il faut croire que certains n'apprennent jamais de leurs erreurs.

Zedd
09/12/2020 à 21:41

Je les aime, mais depuis plusieurs semaines j'ai une forte envie de leur balancer des baffes à tout va

Marvelleux
09/12/2020 à 20:42

C'est vrai, que fout la Warner depuis des années.

Jean louis Kevin
09/12/2020 à 20:16

La Warner complètement à la ramasse depuis quelques années.

antipop
09/12/2020 à 15:49

Toby Emmerich... un rapport avec Roland ? :)

captp
09/12/2020 à 14:27

sacré pif les mecs .

Emynoduesp
09/12/2020 à 14:18

Est ce que l histoire dit si le milliard a ete divise par deux?

RobinDesBois
09/12/2020 à 13:27

Mouai à la lecture du titre je m'attendais à une attitude beaucoup plus hostile. Il a juste limité le budget du film et s'est trouvé un studio partenaire pour co-produire le film afin de limiter ses engagements soit quelque chose d'ultra classique et qui concerne énormément de films...

Plus

votre commentaire