Films

Mank : les premiers avis sur le film de David Fincher pour Netflix sont là, et ça sent l’Oscar !

Par La Rédaction
7 novembre 2020
MAJ : 9 novembre 2020
15 commentaires
Photo Gary Oldman

Netflix est-elle sur le point de gagner de nouveaux Oscars grâce à Gary Oldman et David Fincher ? C’est ce que pensent la plupart des critiques de Mank.

Si David Fincher semble voir jeté l’éponge pour sa série Mindhunter, il pourra sûrement se consoler grâce à Mank. Son film tourné pour Netflix est attendu au tournant, et d’après les premiers avis américains, il serait excellent, au point de le placer en tête de peloton pour la saison des Oscars. La photographie et les performances d’acteurs sont particulièrement relevées, et à en croire l’enthousiasme général, il n’est pas interdit de rêver à la consécration suprême de l’Oscar du meilleur film. Florilège :

 

Photo Gary OldmanQuand il faut attendre encore deux semaines

 

 

The Wrap : Des acteurs mémorables, une photographie saisissante, et un examen provocateur de l’entremêlement des mondes du divertissement, des media et de la politique. Tout cela fait partie de ce qui a forgé et fait durer la légende de Citizen Kane pendant des décennies, et c’est suffisant pour faire de Mank un film nécessaire, si ce n’est pleinement satisfaisant, pour les cinéphiles.

Variety : Mank est une évocation plaisante et au verbe aiguisé, qui ne cesse jamais de captiver.

The Guardian : Il serait faisable d’entrer dans une transe évoquant la beauté plastique du film, un ravissement pour les yeux nés de l’assemnlage de la photographie, des décors et des costumes. C’est une vision d’Hollywood indémodable de bien des manières. Un drame romantique magnétique méleangant émotions et pure extase.

 

Photo Arliss Howard, Charles DanceWelcome to Hollywood

 

Entertainment WeeklyGary Oldman, déja oscarisé il y a trois ans pour son incarnation de Winston Churchill dans Les Heures sombres, se fond joyeusement dans la joie de vivre bordélique de Mankiewicz : un personnage bien trop intelligent pour son propre bien, et trop conscient de lui-même pour ne pas s’en rendre compte. Fincher semble aussi s’épanouir dans sa narration, recréant avec fidélité le tempo métronomique des dialogues et le charme des scènes de l’âge d’or hollywoodien.

ABC News : Mank est la plus belle oeuvre de cinéma que vous ne puissiez voir. Brillamment tourné en noir et blanc, avec des costumes à tomber et une partition de l’époque par Trent Reznor et Atticus Ross qui, par miracle, ne souffre pas du son mono rétro, Mank colle parfaitement à à l’époque qu’il veut représenter. C’est comme si on était 80 ans en arrière et que vous veniez d’acheter un ticket.

Associated Press : Le film est très pertinent et observateur sur l’industrie du cinéma et sur tout ce qui n’a pas changé, tout autant que sur ce qui a changé. Mank ne cherche pas à donner des réponses, et c’est tant mieux. Il raconte simplement l’histoire d’un homme derrière tant de nos souvenirs de cinéma, et en créé un nouveau au passage. Et c’est sans l’ombre d’un doute, l’un des meilleurs de cette année.

 

photo, Gary OldmanEn route vers l’Oscar (encore ?)

 

Au milieu de ce concert de louanges toute de même, quelques voix tempèrent :

Hollywood Reporter : Tout cela est absorbant, mais si l’intention était de créer du pathos envers un scénariste produisant sa plus grande oeuvre au sein d’une industrie qui le dégoûte et pour un artiste qui refuse de partager sa gloire, Mank n’y parvient pas totalement.

TVGuide : On dirait un moteur qui ne cesse de rugir et rugir encore, mais ne démarre jamais. La première chose que l’on apprend est les drames doivent avoir des enjeux auxquels on peut s’identifier. Pourtant, cette histoire sur un scénariste semble plus encline à créer du marasme qu’un réel conflit.

Mank de David Fincher sera disponible sur Netflix le 20 novembre 2020.

 

 

 

Rédacteurs :
Tout savoir sur Mank
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
15 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KibuK

Au vue de la bande-annonce , je serais plutot d’accord avec TVguide. Si visuellement la reconstitution a lair bluffante, l’histoire et le personnage joué par G. Norman mont laissé froid.

Sigi

Wep, pareil. Il y a pour le moment un je-ne-sais-quoi dans ce projet qui me laisse de marbre, qui m’empêche de sauter de joie comme l’ont pu faire quasiment tous les nouveaux Fincher par le passé. Comme une drôle d’impression que le film se dressera devant moi mais ne s’adressera pas à moi.

Blason

Je croyais qu’il fallait des minorités ethnique et sexuelle présent dans un film pour qu’il soit nominé.

Netflix, Hollywood , Turbo democrates et progressistes

il suffit de 8 types, pour decerner l’Oscar,
vu le contenu de ces revus cinoche, je poeux en deduire le profil
comme Si les Ocscars avaient encore un peu de Lustre mdr
vu les audiences qu’ils réalisent depuis 10 ans, on peut mesurer tout le discredit qui leur est dû
ils sont crames vos Oscars et vos acteurs lol
je prevois qu’il seront encore plus cramés apres l’affaire presidentielle Biden ….;

TK7

@Blason

Va relire les règles alors.