Attaqué pour Le Cas Richard Jewell, Clint Eastwood prépare son prochain film, dans lequel il jouera

Camille Vignes | 3 octobre 2020 - MAJ : 03/10/2020 15:16
Camille Vignes | 3 octobre 2020 - MAJ : 03/10/2020 15:16

Le Cas Richard Jewell est sous le feu des critiques de journalistes, mais Clint Eastwood prépare déjà son prochain film, en tant que réalisateur et acteur.

Alors qu’on ne l’avait plus vu devant les écrans après Une nouvelle chance en 2012, Clint Eastwood était revenu cueillir son public en 2019 avec son magnifique La Mule. Et friand de faits réels, il s’est attelé dernièrement à raconter l’histoire du Cas Richard Jewell, film qui suscite bon nombre de critiques journalistiques.

Pour autant, le cinéaste de 90 ans est loin de se laisser abattre et, artiste avant tout, il prépare déjà son prochain long-métrage, Cry Macho, dans lequel il portera à nouveau la double casquette acteur-réalisateur.

 

photo, Paul Walter HauserNotre avis sur Le Cas Richard Jewell en vidéo ICI

 

Le film devrait raconter l’histoire d’une ancienne vedette de rodéo convertie en éleveur de chevaux, et qui accepte une mission pour l'un de ses anciens patrons : se rendre au Mexique, enlever le fils de ce dernier aux bras de sa mère alcoolique pour le ramener à son père au Texas, de l'autre côté de la frontière. En réalité, la finalité de cette quête ne devrait être qu'un prétexte donné au personnage pour le voir trouver le chemin de la rédemption, notamment à travers la relation que l'homme tissera avec le jeune garçon.

L’annonce de ce prochain film vient d’être relayée par Deadline, donc les informations au sujet de ce prochain long-métrage sont assez maigres. On sait néanmoins que le scénario de Cry Macho n’a pas encore été officiellement accepté par la Warner Bros. Cela n'a en fait rien d'étonnant puisque le projet est dans les bacs depuis les années 90 et a déjà par deux fois été abandonné. La première en 1991 alors que Roy Scheider avant lancé la production. La deuxième fois plus récemment, alors qu'Arnold Schwarzenegger comptait faire son retour grâce à lui (d'après Collider). 

 

photo, Clint EastwoodLa Mule, une introspection dramatique à revoir 

 

Bref. Adapté du livre du livre Macho, le film de Eastwood devrait rendre hommage à l'oeuvre originale puisque le script, écrit par Nick Schenk (Gran TorinoLa Mule), est adapté du premier scénario rédigé par N. Richard Nash, l'auteur du roman.

D'autre part, Eastwood devrait également être producteur du film avec Albert S. Ruddy (Million Dollar Baby...), Jessica Meier (American SniperLe 15h17 pour Paris...) et Tim Moore (Une nouvelle chance, American Sniper...).

Tout savoir sur Le Cas Richard Jewell

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Hocine
16/10/2020 à 14:36

Clint Eastwood tournera son prochain film Cry Macho durant la période Novembre-Décembre 2020 dans l'Etat du Nouveau-Mexique.
Il aurait déjà été attaché à ce projet à la fin des années 80 mais l'aurait écarté pour tourner La Dernière Cible.
Cry Macho, titre parfait pour un film de Clint, devrait aborder des thèmes récurrents dans son cinéma: la rédemption, la transmission et la remise en question de la virilité dans la société actuelle.
Je ne m'attendais pas à un retour si rapide de Clint acteur et c'est très réjouissant !
J'ai beaucoup aimé ses deux derniers films Richard Jewell et La Mule.
Après les résultats décevants de Richard Jewell au box-office, je me demandais si son prochain film serait inspiré de faits réels, même si je suppose qu'à ce stade de sa carrière, le box-office n'est pas ce qui le préoccupe le plus.
Cette fois-ci, ce sera un film tiré d'un roman dont l'adaptation au cinéma a été plus d'une fois avortée.
Il y a une dizaine d'années, Arnold Schwarzenegger devait s'y coller, en vain.
Le producteur Albert S. Ruddy, qui avait co-produit Million Dollar Baby, va encore une fois s'associer à Clint.
Cry Macho s'annonce prometteur et j'ai hâte d'en savoir plus sur le casting.
J'espère que Clint pourra mener à bien ce projet, dans un contexte très difficile pour l'industrie du cinéma.

Simon Riaux - Rédaction
05/10/2020 à 16:07

@menemen

Vu qu'on a trouvé le film bon, et La Mule exceptionnel, à priori, c'est tout à fait permis.

menemen
05/10/2020 à 16:03

Attendez y'a que moi qui a trouvé que Richard Jewell était génial... ou alors c'est interdit de dire qu'un réalisateur républicain a fait un bon film ?

Chaine chaine
04/10/2020 à 23:40

Génial. C'est toujours un grand plaisir de voir et revoir Clint Eastwood !

Cat s
04/10/2020 à 21:15

Trop trop top génial le grand Clint revient

alulu
04/10/2020 à 19:19

@LibérézJulianAssange

Pale Rider est l'un des films les plus anti-capitaliste et anti-système que j'ai pu voir. Josey Wales hors la loi et sa petite communauté qui se défend contre l'oppresseur et que l'on retrouve aussi dans Pale Rider est l'une des thématiques préféré de Ken Loach. Tu parles de héro isolé mais Ken Loach fait du cas de Daniel blake, une figure de proue aussi. En gros Ken Loach et Clint Eastwood même combat et comme le dit Kyle, c'est ce qui rend ce réal intéressant, il souffle le chaud et le froid.

Free Spirit
04/10/2020 à 17:04

excellente Analyse de SYLVIE...CLINT est FANTASTIQUE...j ai vu tous ces films ...

souleater34
04/10/2020 à 11:40

"La mule" magnifique? Soyons honnêtes, il n'atteint pas le niveau de "Gran Torino". Ce film bavard et longuet m'a déçu et ennuyé...

Sylvie
04/10/2020 à 11:26

Très Grande Fan de Clint depuis la Série Rawhide, G Tout regardé de lui. Quel Acteur ce Clint et quel Réalisateur d'histoires vraies. Un Régal. A 90 ans, il continue encore. Chapeau. Quel beau Mec ce fût. CLINT : UNE VRAI RÉFÉRENCE.

LibérézJulianAssange
04/10/2020 à 07:51

Le cinéma est une industrie presque comme d'autres, étroitement dépendante d'un pouvoir capitaliste qui rend notre société de plus en plus cynique, inhumaine et aliénante. Par exception, de très rares réalisateurs parviennent à faire et diffuser des films humains et sincères, comme Ken Loach. L'écrasante majorité est conformiste voire réactionnaire, flattant les bas instincts ou glorifiant des "héros" isolés imaginaires ou réels (qui font soupape de sûreté au désespoir et à la colère) ou alors met en avant des cas particuliers "émouvants", histoire vraie, etc..", des bons sentiments, des emplâtres sur la jambe de bois pourrie qu'est le capitalisme, système fondé sur la domination des plus forts, des plus riches et des plus malins.

Plus

votre commentaire