Star Wars : John Boyega dit tout le mal qu'il pense de la trilogie Disney

Mathias Penguilly | 2 septembre 2020 - MAJ : 02/09/2020 19:02
Mathias Penguilly | 2 septembre 2020 - MAJ : 02/09/2020 19:02

Beaucoup de fans ont été déçus par la trajectoire que prenaient certains protagonistes de la dernière trilogie Star Wars, et certains interprètes aussi.

La troisième trilogie de l'univers créé par George Lucas n'a pas convaincu beaucoup de monde. Du retour absolument inattendu de l'Empereur Palpatine à la trajectoire incompréhensible de Kylo Ren, en passant par tous les protagonistes sous-développés, les scénaristes de Disney en ont pris pour leur grade, y compris au sein même de l'équipe des films.

L'acteur John Boyega notamment, n'est pas du genre à se taire lorsqu'une situation ne lui convient pas. Après avoir animé les rues londoniennes en marge d'une manifestation du mouvement Black Lives Matter et multiplié les critiques à l'égard de la série de films dans laquelle il jouait le stormtrooper Finn, il persiste et signe en s'attaquant au traitement de son personnage (et de tous les personnages racisés) dans les films estampillés Disney.

 

photo, John Boyega, Oscar IsaacUn couple de protagonistes de seconde zone

 

Dans un entretien avec la version britannique du magazine GQ, il s'est lancée dans une diatribe vitriolée à l'encontre du géant Disney qu'il accuse d'avoir voulu capitaliser sur sa distribution ethniquement diverse, en n'offrant un arc narratif intéressant qu'aux personnages blancs. En soulignant le traitement des personnages de Finn, Rose Tico (Kelly Marie Tran), Jannah (Naomi Ackie) et même de Poe Dameron (Oscar Isaac, qu'il décrit comme "un frère du Guatemala"), il a ainsi déclaré :

"Ce que je dirais à Disney, c'est de ne pas créer un personnage noir, de le vendre comme s'il était plus important dans la franchise qu'il ne l'est vraiment et ensuite, de le mettre de côté. Ce n'est pas bien, je vous le dis directement. Genre, vous les gars, vous saviez ce que vous faisiez avec Daisy Ridley, vous saviez ce que vous faisiez avec Adam Driver. Vous saviez quoi faire avec eux, mais quand il s'agissait de Kelly Marie Tran, quand il s'agissait de John Boyega, vous ne savez rien putain.

Donc qu'est-ce qu'ils veulent que je dise ? Ce qu'ils veulent que je dise c'est 'J'ai adoré en faire partie, c'était une super expérience...' Nan, nan, nan. Je le dirais quand ce sera une super expérience. Ils ont donné toute la nuance à Adam Driver, toute la nuance à Daisy Ridley. Soyons honnêtes, Daisy le sait, Adam le sait. Je ne dévoile pas un secret."

 

photo, John Boyega, Daisy RidleyUn vrai rebelle dans l'ombre de la descendante de Palpatine

 

Clairement, l'acteur britannique a encore l'air de cracher dans la soupe et pourtant difficile de lui donner tort. Après tout, Finn était tout de même le premier personnage dévoilé dans le premier teaser de l'épisode VII. Dans Star Wars : L'Ascension de Skywalker, Rose Tico est apparue moins de deux minutes à l'écran alors qu'elle avait un rôle plus proéminent dans Les Derniers Jedi. De la même façon, Finn et Poe ont effectivement eu des rôles très secondaires et moins complexes vis-à-vis de l'intrigue, même s'ils n'ont pas toujours été présentés comme les seconds couteaux par Disney.

Le studio américain a d'ailleurs récemment fait l'objet de critiques pour avoir présenté comme révolutionnaire, un plan très court montrant le baiser d'un couple lesbien. Ce n'est donc pas la première fois que l'hypocrisie de la stratégie marketing de Disney est attaquée.

 

photo, John BoyegaUn personnage qui joue trop à cache-cache selon son acteur

 

Plus étonnant cependant : l'interprète du stormtrooper rebelle a tenu à défendre J.J. Abrams, sur qui on rejette souvent la faute du fiasco final de cette nouvelle trilogie. Entre deux déclarations contre l'establishment hollywoodien et les pratiques de Mickey, il a ainsi tenu à soutenir le réalisateur en martelant "tout le monde doit laisser mon pote tranquille. Il n'était même pas supposé revenir pour essayer de rattraper votre merde". Clairement, Rian Johnson semble visé par ces mots, lui qui a été l'objet de tant de critiques avec Les Derniers Jedi.

Il conclut enfin qu'il reconnaît le tremplin que la saga a constitué pour sa carrière et sans s'attaquer directement aux individus, il dénonce les difficultés engendrées par un système qu'il juge "corrompu". Une affirmation qui ressemble un peu à une déclaration de guerre.

Prochainement, John Boyega sera à l'affiche de Rebel Ridge, le nouveau film de Jeremy Saulnier (Blue RuinGreen Room) ainsi que dans Small Axe, la série anthologique de Steve McQueen (12 Years a Slave), doublement distinguée cette année par l'équipe du festival de Cannes.

 

Photo Kelly Marie Tran, John BoyegaDes acteurs pas vraiment emballés par le scénario de SW9

Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ethan
06/09/2020 à 18:16

La vérité est qu'il n'y a pas de lien sur les 3 trilogies
Maintenant qu'il soit déçu c'est normal! Tout est décevant à commencer le premier film
Pas de Luke Skywalker
Puis le 2e trop long

Thekiller
06/09/2020 à 05:06

Combien il a été payé pour jouer dans ces films ce pauvre homme ?

Lyrinae
05/09/2020 à 13:47

C'est quand même bien hypocrite...
Si on sort actuellement un film sans minorité, orientation sexuelle divers, etc... Ça va gueuler à l'exclusion.
Si on sort un film avec... Ça gueule au marchandising etc...
La vérité c'est que beaucoup se complaisent dans leur rôle de victime et ne sont pas prêt à changer.
Personnellement je juge un acteur et plus généralement un être humain sur sa valeur et non sa couleur. Revendiquer d'être noir ou blanc, hétéro ou bi ou homo ou etc etc c'est déjà se mettre soi même dans une case alors qu'il faudrait simplement supprimer toutes les cases.

Vince
04/09/2020 à 16:28

En même temps, si les fans ultras de la trilogie originelle n’avaient pas autant craché sur la prélogie, les scénaristes des 7,8,9 n’auraient peut-être pas eu peur d’innover! Et ils auraient peut-être évités le copier-coller!!

Pierre
03/09/2020 à 20:11

Bin oui, il c'est retrouvé fasse a cette triste réalité :
Quand on te vend des personnages/acteurs plus sur la minorité don ils sont issu (couleur de peau, orientation sexuel, religions, etc...) que sur ce qu'il sont vraiment, généralement c'est uniquement dans le but de vendre le film que pour réellement soutenir une cause.

La, il n'était qu'un argument publicitaire pour faire vendre le film.
Pas besoin de vendre ce perso sur 3 films, les gens allait forcement se déplacer une seconde et troisième fois pour continuer a le voir, même si il c'est retrouver sur la touche.

KastorRevenge
03/09/2020 à 17:48

On dira 3 choses
a) Attention au "temps long" : la prélogie et GL" ont été conspués a qui mieux mieux (Jar Jar par ci, La romance Anakin Padme par là etc.) et maintenant on entre pratiquement dans une phase de réhabilitation ... donc 'cracher dans la soupe' en bas de cycle c'est dangereux spécifiquement quand dans 10 ans à l'aune d'une nouvelle trilogie celle ci paraîtra soudainement plus attrayante
b) Dénigrer qui nous a fait vivre et briller c'est trop moche et l'industrie s'en souviendra surtout que les studios sont aussi dans le 'temps long'
c) Mélanger les sujets c'est carrément de l'escroquerie intellectuelle comme si le sujet racial américain avait quelque chose à voir avec Star Wars ; c'est un sujet bien trop grave pour être débattu à ce niveau .. là aussi c'est mal avisé et opportuniste
On lui souhaite de devenir plus mûr et avisé rapidement

R2d2 pas assez a l'ecran
03/09/2020 à 17:47

Biiiz tchouk bip bip bîiiip bip!!!!

Adam
03/09/2020 à 15:46

On voit que certains n'ont lu aucune des déclarations de l'acteur dans cet article avant de déverser leur bile vu sur leur cibles habituels.

concernant Boyega: je trouve qu'il n'a pas tort sur le sacrifice de son role et de rose mais je sens qu'il a grillé ses chances de carrières...

Jet
03/09/2020 à 14:09

@speedfreaks : sauf qu'il y a absolument que dalle d'intéressant sur ce qu'ils ont à jouer pendant 3/4 d'heure...

PatrickJammet
03/09/2020 à 13:59

Tous les Chevaliers de l'ère oubliée sont obscurcis; entre autres Français... Vu l'état de votre inculture mémorielle sur le sujet, à renier un fait universellement établi*.-C'est inaliénable ! Wilhelm /Guillaume Casque de Guerrier & Volonté (Will) 1024/2024; Millénium. Du contranscendantalisme. Force & Puissance.

Plus
votre commentaire