Star Wars : L'Ascension de Skywalker - John Boyega évite de justesse un nouveau scandale et s'en prend aux fans énervés par la saga

Christophe Foltzer | 13 décembre 2019 - MAJ : 13/12/2019 08:01
Christophe Foltzer | 13 décembre 2019 - MAJ : 13/12/2019 08:01

Allez, mercredi prochain, ce sera plié, L'Ascension de Skywalker sera sur tous les écrans et on pourra compter les points et déterminer si la promotion du film s'en est donnée à coeur joie en nous mentant ou si, au contraire, tout est raccord avec le produit fini.

Si tout au long de sa campagne de promotion, L'Ascension de Skywalker a bouffé à tous les râteliers pour nous séduire, ce n'est pas ce qui nous a étonné le plus. Non, ça, on s'y attendait et quelque part, on commence à avoir l'habitude avec Disney. Ce qui était plus surprenant par contre, c'est à quel point tout le monde marchait sur des oeufs pour ne froisser personne, pour récupérer la sympathie de ceux qui avaient été déçus par Les Derniers Jedi, pour rappeler les brebis égarées.

 

photo, Adam Driver, Daisy RidleyLe film de tous les dangers

 

Ce qui nous a valu beaucoup de paroles contradictoires et de retournements de veste mais surtout, cette impression que rien n'avait été décidé à l'avance, que l'axe promotionnel n'était pas très clair et que l'équipe évoluait en mode "damage-control" constant, ce qui peut se comprendre lorsque l'on est sous les projecteurs h-24 et que tout le monde dissèque et analyse la moindre de vos respirations.

Une situation peu enviable à laquelle s'ajoute, en plus de la fatigue, un autre facteur : la subjectivité. Et c'est de cela dont a été victime John Boyega très récemment, puisqu'il a été poussé à présenter ses excuses vis-à-vis de sa collègue Kelly Marie Tran, à la suite d'une interview. On se rappelle que la comédienne avait quitté les réseaux sociaux suite aux Derniers Jedi, parce que victime d'un terrible harcèlement. Or, dans une récente interview accordée à Variety, voilà que Boyega affirme que "les réseaux sociaux ne sont pas un environnement propice aux gens qui ne sont pas mentalement solides. Il faut être vraiment faible pour croire tout ce que l'on y lit."

 

Photo John BoyegaJohn Boyega, en mode subtil

 

Une déclaration qui n'est pas du tout passée aurpès de certains internautes qui l'ont accusé sans tarder sur Twitter de descendre Kelly Marie Tran et de la traiter de "faible", ce qui a poussé le comédien à présenter immédiatement ses excuses au micro du Daily Mail :

"Je ne faisais en rien référence à Kelly lorsque j'ai fait ce commentaire bien que l'interviewer l'a mentionné, puisqu'elle entrait dans le sujet. Je ne parlais que de ma propre perspective à travers mon parcours dans la franchise. Parfois je me sens fort, parfois je me sens faible. Mais c'était très mal formulé. Je m'excuse."

 

Photo Kelly Marie Tran, John BoyegaUn nouveau scandale évité de justesse

 

Un épisode qui pourrait paraitre anodin mais qui montre bien le climat de tension extrême qui règne actuellement à Hollywood. Et, histoire de vraiment se faire pardonner, Boyega, pour se racheter, s'en donc lui aussi pris aux fans "turbo-débiles" :

"Si vous n'aimes pas Star Wars ou ses personnages, comprenez bien qu'il y a des gens qui décident de tout ça. Harceler les acteurs ne changera rien. Vous n'êtes pas exempts de politesse lorsque votre approche est grossière. Même si vous avez payé votre billet."

Si, sur ce point, il a complètement raison, pas sûr que cela suffise cependant à calmer le jeu sachant que tout le monde les attend au tournant et que les plus énervés risquent d'être impitoyables. On comprend donc que les comédiens n'aient pas envie de revivre le post Derniers Jedi. Nous non plus d'ailleurs.

 

affiche

 

commentaires

Mr J
15/12/2019 à 20:58

C'est dingue qu'il puisse exister un tel niveau de fanatisme sur Star Wars (pourtant j'aime réellement cette saga). À croire que beaucoup de personnes oublient qu'il s'agit d'une oeuvre fictive qui ne changera absolument rien à leur vie. On peut ne pas apprécier un film mais pas au point de menacer l'équipe du film en question.

RobinDesBois
14/12/2019 à 22:04

Quelle époque navrante. Au moindre mot mal choisi qui risque d'effleurer la sensibilité de quelqu'un dans le monde une horde d'excités et rageux réclament excuses, réparations et mise au piloris. Pour une simple phrase anodine il est poussé à s'excuser publiquement c'est proprement ridicule. Et le pire c'est que les dingos qui lui sont tombés dessus font exactement ce qu'on a fait subir à Kelly Tran. Ils se comportent précisément comme ceux qu'ils critiquent.

Chris11
13/12/2019 à 20:11

Pour une fois qu'il ouvre sa bouche pour dire un truc pas con, je ne peux que l'applaudir.

Le fossoyeur
13/12/2019 à 19:09

Faut boycotter cette trilogie ridicule qui ne fait que recycler la recette des 1ers épisodes... Rian Johnson a fait ce qu'il a pu, mais reprendre après l'épisode 7 personne n'aurait fait mieux... On dirait que l'épisode 7 a été écrit par un algorithme tellement c'est du copié collé de la 1ère trilogie. RIP star wars

Sébastien
13/12/2019 à 17:09

@ Max_Rider88 13/12/2019 à 13:05

Pas mieux!

Sébastien
13/12/2019 à 17:02

Boyega, comme toutes la clique de Boboland Hollywoodienne, voudrait que leurs Sujets leurs lèchent les pieds et croient, dans leur "grandeur", que les réseaux sociaux leur appartiennent.
Il n'y a aucun harcèlement sur les réseaux sociaux, juste des gens qui donnent leur avis, avec toutes les nuances que cela peut comporter.
Là où il a raison, c'est que si on ne l'accepte pas ou ne le comprend pas, personne ne les oblige à y aller trainer.

palpatine
13/12/2019 à 16:58

ils ne faut pas en vouloir aux acteurs des films star wars , c'est pas leurs faute , si star wars 8 : les derniers jedi , n'a pas convaincu tout le monde et que le film est moyen c'est surtout la faute a rian johnson le réalisateur qui n'a pas réussi a faire mieux que sa , malgré des bonnes scènes bien trouvées et de bonnes qualité et bien réaliste snoke et le terrain de sel... , ont doit bien lui connaitre bien cette qualité , et un scénario moyen et la faute des studios d'avoir fait trop confiance a rian johnson , et maintenant voila le résultat

Max_Rider88
13/12/2019 à 14:09

Mandrake : dans cette histoire, il n’y en a pas un pour racheter l’autre. Chacun a son agenda politique, et utilise la réputation de telle ou telle célébrité pour faire monter les tensions ou les clivages. La communauté des fans de Star Wars n’échappe pas à la règle : souvenons-nous du traitement réservé à Mark Hamill par les très gentils fans sur les réseaux sociaux, lorsqu’il regrettait de ne pas avoir eu une scène d’anthologie avec Carrie Fisher et Harrison Ford. Et ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. Je puis vous l’assurer. Les fans de SW n’ont rien à envier aux suprématistes que vous dénoncez à juste titre.

Hij
13/12/2019 à 13:17

C’est une honte d’accuser les acteurs....

Mais c’est aussi la faute des dirigeants qui prenne par le dos de la cuillère un univers qui transcende les passions...

Mandrake
13/12/2019 à 13:12

@Max_Rider88

Mais du coup, s'ils n'ont reçu que d'aimables critiques visant les scénaristes, émises par des spectateurs matures, c'est quoi les centaines de milliers de messages de haine raciale, de haine de genre, c'est quoi les assos de mascu et de suprématistes qui les harcelaient ?

Plus

votre commentaire