Kill Them All : entre The Raid et Streets of Rage, le projet rétro-cool du moment

La Rédaction | 3 juin 2020
La Rédaction | 3 juin 2020

Victoria Mahoney, remarquée dans l'équipe du dernier Star Wars, va réaliser l'adaptation du roman graphique de Kyle Starks.

Son nom n'est peut-être pas très connu, mais Victoria Mahoney est entrée dans l'histoire de la saga Star Wars par la petite porte, en devenant réalisatrice de seconde équipe sur L'Ascension de Skywalker. Soit la première femme dans l'équipe réalisation dans toute la franchise jusque là. Repérée après avoir signé un long-métrage (Yelling to the Sky avec Zoë Kravitz), de nombreux courts-métrages et épisodes de séries (Grey's Anatomy, Gypsy, Seven Seconds), conseillée par Ava DuVernay qui l'avait engagée sur sa série Queen Sugar, elle a été choisie par J.J. Abrams pour ce poste clé, souvent lié à la mise en scène des scènes d'action ou secondaires.

Peu importe si l'épisode IX n'a pas été à la hauteur côté business, avec un score inférieur aux attentes : Victoria Mahoney est entrée sur la scène, et il n'aura pas fallu longtemps avant qu'elle ne soit courtisée. Elle devrait ainsi réaliser Kill Them All pour Paramount, un film d'action adapté du roman graphique de Kyle Starks, et présenté comme une déclaration d'amour au cinéma d'action des années 90.

 

photo, Adam Driver, Daisy RidleyVictoria Mahoney a participé aux scènes d'action du dernier Star Wars

 

The Hollywood Reporter écrit que Victoria Mahoney est en pleine négociation avec Paramount pour filmer le scénario de James Coyne, autour de l'idée du roman graphique de Kyle Starks : la vengeance d'une tueuse trahie, qui s'allie avec un ancien policier alcoolique. Pour trouver l'ultime boss nommé Requin, le duo va devoir nettoyer tout un immeuble de criminels, barons de la drogue, assassins et comptables, et les tuer les uns après les autres pour s'en sortir.

Un cocktail d'action, de légèreté et de violence qui attise la curiosité, d'autant que le projet serait donc conçu comme une lettre d'amour aux films d'action des années 90. A vue de nez, Kill Them All pourrait être un mélange amusant entre Au revoir à jamais (prototype d'un bon film d'action des années 90, avec Geena Davis en tueuse amnésique qui veut se venger, et qui s'allie avec Samuel L. Jackson en détective privé), The Raid (explorer un immeuble, étage après étage), Hyper tension (tabasser sévère et grotesque), et le jeu vidéo culte Streets of Rage (pister un boss jusqu'à son QG, et trucider tous ses sbires en chemin).

 

photoRaid them all

 

Le roman graphique avait été apprécié pour sa simplicité régressive, ses personnages cartoonesques, ses répliques décalées, et sa générosité côté explosions et bastons et mises à mort. A voir à quel point Paramount veut y aller franco, niveau violence et action.

A noter que Victoria Maloney a le vent en poupe puisqu'elle a aussi réalisé un épisode de la série Lovecraft Country, une production J.J. Abrams et Jordan Peele, attendue sur HBO.

 

photo

commentaires

XG58
03/06/2020 à 17:14

Au revoir à Jamais, c'est rare qu'un film se porte bien avec la Hd (Certain sont dégeulasse). Ce qu'il m'a plu c'est que sa se passe en hiver.
La encore Hotel Artemis, c'est l'atmosphère des lieus qui font que j'ai adorer le film.
Sinon pour l'adaptation, que les auteurs travaillent sur le projet, sinon a la casserole

Ben
03/06/2020 à 13:43

Kill Them All est un comic book très laid à la mise en page plan plan et aux graphismes d'un autre temps.

Alors c'est sûr, quand on lit ce truc on a l'impression d'être devant un story board plus qu'autre chose. Et à Hollywood un petit génie a dû le remarquer lui aussi et s'est dit que si on adaptait ce truc, ce serait autant de temps de gagner pour la prod.

On refile le bébé à une yes woman de seconde équipe et on peut même y coller l'étiquette "féministe". Ça ne mange pas de pain.

Donc, encore un film de baston sans fin et irréaliste dans la veine de The Raid et John Wick avec toujours plus de violence complaisante où à chaque niveau/étage, on va avoir droit à un certain nombre de variations jusqu'à l'affrontement avec le boss final.

J'enbaille déja...

On est très loin de ce petit bijou de mise-en-scène et de dialogues qu'était Au revoir à Jamais - The Long Kiss Goodnigt en V.O.

Tom’s
03/06/2020 à 12:40

Aussi la photo de Geena Davis me rend Nostalgique, Au revoir à Jamais film d’action énorme au dialogue savoureux, le perso campé par Samuel l Jackson est un looser génial, Davis prouvait qu’une femme pouvait porter un film d’action, son échec au USA importe peu car le film est devenu rentable au fil des ans et quasi culte, la 1ere partie la rencontre des 2, une alchimie instantanée émerge, et mme à la fin quand il font tout exploser ça reste cool, ces films vont devenir précieux qd la pyrotechnie faisant l’action c’était avant le tout numérique d’ailleurs qui as remarqué que l’on ne fait plus de feu réel dans les films c’est con car les artificiers sont compétant et rend tangible ce qui se passe à l’écran, j’espère un retour au cascades et feu à l’ancienne, l’autre jour je lis que pr ww 84 Patty Jenkins utilise le système de câble moderne avec le cirque du soleil en conseil je trouve çà géniale et d’ailleurs le feeling me fait dire ça mais je pense la suite va être cool avec les moyens et liberté a dispo.

Tom’s
03/06/2020 à 12:26

Le pitch me rappel ce film
Sorti il y’a un an ou deux, Hôtel Artemis dont l’action se déroule en huis clos dans un espace Confi... je peu mme pas l’écrire lol

votre commentaire