Mission : Impossible 2 - comment Tom Cruise a changé le film après le départ d'Oliver Stone

La Rédaction | 25 mai 2020
La Rédaction | 25 mai 2020

Ronald D. Moore a reparlé de sa participation au deuxième Mission : Impossible.

C'est commun dans les blockbusters, et encore plus dans la saga Ethan Hunt : chaque épisode ou presque est né de quelques problèmes d'écriture, et divers réécritures pour arranger ou sauver le film. Du premier Mission : Impossible au récent Mission : Impossible - Fallout, le tournage est lancé avec des scénarios incomplets, problématiques voire défectueux, que l'équipe gère au fil de la production, souvent avec des intervenants extérieurs pour rectifier le tir. Christopher McQuarrie l'a encore récemment expliqué pour Protocole fantôme, rafistolé en cours de tournage.

Mission : Impossible 2 est pour sa part passé entre les mains de plusieurs personnes, notamment Oliver Stone qui avait planché sur une version du blockbuster (avec David Marconi) et devait le réaliser, avant de s'en aller. Et si le scénario est finalement crédité uniquement à Robert Towne, d'autres noms y ont participé, notamment Ronald D. Moore et Brannon Braga, crédités pour l'histoire.

Le créateur de Battlestar Galactica est revenu sur l'expérience, avec The Hollywood Reporter.

 

photo, Tom CruiseViser le seul scénariste qui sera crédité

 

A l'époque, Ronald D. Moore et Brannon Braga sont portés par le succès de Star Trek : Premier contact qui vient d'encaisser près de 150 millions au box-office. Paramount met donc le duo sur le coup pour redonner des couleurs à Mission : Impossible 2, qui n'est pas encore à la hauteur.

Ronald D. Moore explique :

"Premier contact est sorti en novembre 1996, et un ponte de Paramount qui avait travaillé sur le film est venu nous voir peu de temps après l'avant-première, en décembre. (...) Il nous a appelé et nous a dit, 'Hey, on a du mal à lancer M:I 2. Je pense que Brannon et toi seriez de bons candidats pour filer un coup de main'. C'était bien évidemment une grosse opportunité pour nous, très amusante en plus, puisqu'on passait d'une expérience super et très formatrice, qui a lancé nos carrières avec Star Trek, à avoir la chance de travailler sur un film de Tom Cruise."

 

photo, Alice KrigeLa bonne étoile alien de Star Trek

 

Tout a donc commencé par une rencontre entre le duo de scénaristes, et le duo Cruise-Wagner, après lecture du scénario d'Oliver Stone. Personne n'était satisfait de cette version, il fallait donc la revoir dans les grandes largeurs.

Une fois validé, le duo de scénaristes commence :

"On voyait Tom tous les jours, pendant un mois. On traînait avec lui, en travaillant sur l'histoire. Quand j'y repense maintenant, c'était vraiment cool ce qu'on a fait. On l'appréciait vraiment, il était super. Très intelligent, très drôle. Il a une réelle connaissance du cinéma et des films."

C'est là que le trio tombe d'accord sur Les Enchaînés comme grande inspiration (pour ne pas dire plus) pour l'intrigue, qui en reprend plusieurs idées sans s'en cacher. Dans le film de Hitchcock, Cary Grant est un agent du gouvernement chargé de suivre Ingrid Bergman, infiltrée dans une organisation nazie. Ils tombent amoureux, mais pour sa mission, elle doit séduire un ennemi, qui se trouve être un ancien amant. Il y a même une scène lors d'une course de chevaux, directement reprise dans M:I 2.

 

photo, Cary Grant, Ingrid BergmanIci, Dougray Scott, Tom Cruise et Thandie Newton, en noir et blanc

 

Moore raconte aussi que c'est avec eux que le film a totalement embrassé sa dimension spectaculaire, à la demande de Tom Cruise. Ils ont entièrement réécrit la scène d'introduction puisque chez Oliver Stone, c'était simplement un piège tendu pour amener un baron de la drogue dans un avion, lequel n'était qu'une simulation - une idée qui reviendra plus tard dans la saga d'ailleurs. L'idée du virus mortel Chimera et son vaccin, est également arrivée à ce stade de réécriture, tout comme les lunettes qui explosent au début.

Le duo a écrit la fameuse scène d'intro où Tom Cruise escalade les montagnes tel un surhomme. Mais là encore, uniquement parce que Tom Cruise le voulait :

"Cette scène, c'est totalement Tom. Il était à fond dans l'escalade à cette période. Il nous a dit, 'Je veux escalader quelque chose au début'. Et on a dit ok."

 

photo, Tom CruiseMatos à parodie qui aura duré des années

 

Enfin, Ronald D. Moore reparle avec joie de sa rencontre avec John Woo, qu'il avait récemment découvert via The Killer et À toute épreuve. Le moment où il a pu lui demander comment avait été pensée et tournée la scène de fusillade dans le salon de thé, reste un grand souvenir pour le scénariste.

Dans tous les cas, si Mission : Impossible 2 reste certainement l'épisode le moins aimé, et le plus discuté, il a largement participé à transformer la saga en Tom Cruise show, et mettre la saga sur les rails du super-spectaculaire, avec des cascades toujours plus folles. Mission : Impossible 7 et Mission : Impossible 8 ne devraient pas déroger à la règle, malgré une production retardée pour cause de coronavirus.

Notre dossier complet sur M:I 2 est à retrouver par ici.

 

photo, John WooJohn Woo, qui sent que Dougray Scott va passer à côté de sa carrière sans X-Men

commentaires

Ethan
31/05/2020 à 19:29

Ceux qui critiquent Mi2 sont déçus car ce film est radicalement différent du 1er.
Mais c'est justement le fait qui soit vraiment différent qui fait que c'est l'un des meilleurs de la saga.
Les scènes d'action sont justes parfaites et Tom Cruise au top de sa forme. Le 2e plus gros succès de la franchise en France : 4 millions d'entrées!
Le plus nul c'est Fallout

Rudy Mako
28/05/2020 à 02:51

Pour moi c'est naze ce film, le moins bon de la saga avec le 3. Mon classement 4-1-5-6- je ne sais plus. Ok, 3-2

tenia54
26/05/2020 à 17:55

"Le cinéma de Woo a changé la façon de faire des scènes d'action dans le cinéma américain. Le problème c'est que rapidement son style est devenu un ensemble de gimmics récurrents dans tous ses films américains, dont l'envol des colombes au ralenti."
La rumeur dit que Woo a fait un film de Woo, et que la Paramount ensuite l'a désossé parce que ça ne collait pas à leur vision du film, pas à la vision de Cruise, pas à quelque chose de vendable auprès du public, notamment en biffant du montage tous les impacts de balles (ce qui expliquerait en tout cas que la plupart des fusillades semblent effectivement constamment montées en dépit du bon sens).

"Ce deuxième opus de M:I est un bon M:I mais un mauvais Woo au final."
Non, c'est aussi (et surtout) un très mauvais film, notamment parce qu'il est un très mauvais Woo, c'est-à-dire une patte visuelle qui ici tombe constamment à plat (notamment ces ralentis jamais au bon moment et les chorégraphies extrêmement mal montées).
Ne reste alors qu'une histoire de fond franchement peu intéressante et complètement à contre-pied de ce qui faisait le sel du 1er film, des scènes d'action mal fichues, et un casting complètement à la ramasse. Sans compter les lignes de dialogues (tout comme l'intrigue dans son ensemble) souvent particulièrement misogyne.
"To go to bed with a man and lie to him? She's a woman, she's got all the training she needs."

jimmy'popeye'doyle
26/05/2020 à 01:37

Souvenez vous, dans ce film, du dialogue méta suicidaire de Dougray Scott : "Tu connais les femmes, Hunt. Elles sont comme les singes. Elles ne lâchent jamais une branche avant d'en avoir attrapé une autre."

Marvelleux
25/05/2020 à 20:23

@ben
Merci pour tes précieuses infos.

Ben
25/05/2020 à 20:10

Woo a été importé à Hollywood par quelques acteurs de films d'action comme Vandamne. À l'époque personne ne connaissais le cinéma de Hong Kong et cette façon si particulière de concevoir des scènes d'action si saisissantes avec une implication réelle et physique des acteurs principaux au coeur de l'action filmée simultanément sous différents angles. Avant Woo, on avait droit à des scènes paraplégiques comme celles des Rambo ou Cammando à base de patates de forains dans la gueule et de gunfights à base de champ contre champ et des cascadeurs pour les plans d'ensemble.

Quand j'ai vu Hard boiled dans les années 90 dans mon cinéma de quartier, ma conception du cinéma a radicalement changé. Tout d'un coup la 3ème dimension dans le medium cinéma s'est mise à avoir une utilité narrative.

Hard target avec Vandamne est un des meilleurs Vandamne même si la coupe mulet du héros est très limite même pour l'époque.

Le cinéma de Woo a changé la façon de faire des scènes d'action dans le cinéma américain. Le problème c'est que rapidement son style est devenu un ensemble de gimmics récurrents dans tous ses films américains, dont l'envol des colombes au ralenti.

Ce deuxième opus de M:I est un bon M:I mais un mauvais Woo au final. Ce qui est intéressant c'est que les M:I étaient partis pour avoir chacun une personnalité liée à son réalisateur jusqu'à Abrams et son film nerveux et sec avec son très bon méchant et son intrigue hyper dramatique où Cruise est encore un acteur avec un jeu subtile et pas tout à fait un cascadeur qui doit à chaque fois aller de plus en plus loin pour appâter le chaland.

Mais Cruise contrôle totalement la franchise désormais et ce qui était intéressant au début est devenu un produit très contrôlé et standardisé. Mais un produits qui influence le reste du film d'espionnage et d'action, à commencer par l'autre franchise du genre, James Bond.

Woo quant à lui est devenu un yesman au service du roman Chinois du parti unique avec des films pseudo historiques sur la Chine éternelle.

alulu
25/05/2020 à 18:45

Le seul de la saga ou j'ai stoppé le visionnage et pourtant j'aime bien Woo. Rien à voir avec l'info mais je ne savais pas que Cruise était un des cadres de la United Artist. Je ne sais pas si c'est toujours le cas aujourd'hui.

Marvelleux
25/05/2020 à 17:52

J'avoue. L'envole des colombe est déconcertant. D'ailleurs, quelqu'un sait pourquoi, au début des années 2000, il y avait des colombes de partout au ciné (mdr) (drôle de dame aussi).
D'ailleurs Scary Movie 2 n'avait pas louper le film en le parodiant.

Pourri
25/05/2020 à 16:15

Le plus naze de la saga .
Faussement spectaculaire . Le doublage Vf de Tom Cruise lamentable .
Les scènes grotesques de charme en Tom pouce la fille . Le tout au ralenti . Minable .
Le meilleur reste le 1 de très loin . Le 4 ensuite . Pour le reste bof

Luigi
25/05/2020 à 15:52

Je suis un fan de John Woo mais il est clair que là on a droit a "Woo qui copie Woo"! Je le préfère au 3e opus , mais pour moi aucun MI n'est mauvais...

Plus

votre commentaire