Speed Racer : les réalisateurs de John Wick défendent le bide des Wachowski

La Rédaction | 12 mai 2020
La Rédaction | 12 mai 2020

David Leitch et Chad Stahelski ont travaillé sur le film des Wachowski, et reparlent de l'expérience folle.

C'était le premier film des Wachowski après le phénomène de la trilogie Matrix, et c'était le début d'une suite de carrière très compliquée. Le succès en deça des attentes de Matrix Revolutions (plus petit score de la trilogie) l'avait annoncé, et les échecs de Cloud Atlas et Jupiter : Le Destin de l'univers l'ont confirmé.

Adaptation du roman de Tatsuo Yoshida, portée par Emile Hirsch et Christina Ricci, Speed Racer était un projet ambitieux d'un genre nouveau, probablement arrivé trop tôt (il aurait certainement gagné en 3D), et qui a été un bide spectaculaire : à peine 94 millions au box-office mondial pour un budget officiel de 120 millions, et un public et une critique très embêtés par cet arc-en-ciel de CGI. Depuis, Speed Racer a gagné des adeptes, et devrait sans nul doute être discuté pendant encore des années, tant cette superproduction est riche et passionnante dans ses ambitions.

Interrogés par Collider sur diverses choses, en plein confinement, David Leitch et Chad Stahelski ont reparlé de cette folle expérience, où ils étaient en première ligne. Car avant de devenir des rockstars du film d'action avec la saga John Wick, ils ont travaillé sur les cascades et officié comme réalisateurs de troisième équipe sur Speed Racer. Et le duo connaît bien les Wachowski puisqu'il était déjà sur Matrix, sur les cascades.

 

Photo Emile HirschInto the Wild CGI

 

La production de Speed Racer n'a pas été reposante, comme l'explique Chad Stahelski :

"Tous les réalisateurs devaient se retrouver chaque matin, chaque jour, et faire un point pour savoir ce qui allait être tourné en prenant en compte les autres. Je pense que Dave a joué huit ou neuf rôles en plus de faire toutes les cascades. On peut voir Dave dans à peu près tous les plans de groupe dans ce film. (...) C'était comme refaire une école de cinéma. On pensait savoir comment gérer les effets spéciaux, mais l'équipe VFX est arrivée avec une nouvelle méthode qu'on a tous utilisée. Travailler à nouveau si proche des Wachowski pendant six mois a vraiment été... Je pense que la plupart des choses que David et moi connaissons du côté des effets spéciaux et visuels vient de là."

David Leitch confirme :

"Les Wachowski essayaient de faire quelque chose dans l'esprit des animés qu'elles aimaient, de retranscrire ça à l'écran, et c'est ce qu'on a vraiment aimé. (...) Je pense que ce film n'est pas assez apprécié, particulièrement pour tout l'amour et le talent artistique qui a été mis à contribution à tous les niveaux. La chorégraphie des ninjas est probablement l'une des choses les plus fun qu'on ait faites pour un film."

 

photoVision incroyable en 2008

 

Le duo revient aussi sur l'importance que Speed Racer a eu dans le secteur des effets spéciaux, avec une utilisation alors toute nouvelle des environnements numériques, devenue depuis courante dans les blockbusters. Le principe était de filmer des images réelles de décors naturels, pour créer un équivalent 2D où il était possible d'inventer n'importe quel mouvement de caméra, pour l'action au premier plan.

"Tellement de choses inventives ont été mises au point dans ce processus", selon David Leitch.

 

photoLes Fous du volant

 

Stahelski rappelle la créativité et l'attachement des Wachowski au réel, malgré les apparences (le budget de la série Sense8 a notamment été colossal car le tournage était éparpillé à travers le monde) : "Je crois qu'ils ont envoyé des équipes tourner des images en Islande, en Suisse, pour compiler tous ces différents environnements. Même après la fin du tournage, il y avait encore des équipes qui partaient et tournaient partout... Je ne sais pas si on pourrait encore le faire aujourd'hui, si quelqu'un voulait repartir dans ce type de projet."

Dans tous les cas, Speed Racer a été le premier pas d'une dégringolade pour les Wachowski sur la place publique du business. Absent des salles de cinéma depuis Jupiter Ascending en 2015, qui avait lui aussi été un gros pari côté effets spéciaux (à tel point que sa sortie avait en partie été repoussée pour ça), le duo de cinéastes ne s'est pas reformé pour The Matrix 4. Seule Lana Wachowski se chargera de ce grand retour, et le duo Leitch-Stahelski sera lui aussi de la partie.

Le retour de Neo et Trinity est prévu pour mai 2021.

 

photo, Christina RicciAu loin, l'espoir du gros comeback mérité

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Coco
13/05/2020 à 12:36

Quel dommage ! Tous leurs films sont pourtant géniaux ! Jupiter, Matrix, ça c'est du cinéma b****l!

Hasgarn
13/05/2020 à 12:15

Ce film est une méga bombe.
S'affranchir des codes cinématographiques de base pour créer sa propre grammaire et réussir la combinaison parfaite entre live et animation, franchement, c'est la classe !

Ce film est magique, c'est peut être le Washowski que je revois le plus.

Andrew Van
12/05/2020 à 19:47

Très bon film en effet !
Comme la plupart de leurs films... mais il est vrai qu'à par Maxtrix, ils ont fait que des bides.

Ben
12/05/2020 à 19:21

Ce film est un joyaux méconnu et mésestimé qui était beaucoup trop en avance sur son temps mais qui peut trouver son public aujourd'hui.

Numberz
12/05/2020 à 18:18

Comme mes camarades du dessous. Une claque, un délire psychédélique. Voir le manga et ces Hotwheels prendre vie, une bande son du tonnerre. Décidément, je lui adresse un cœur gros comme ça à ce film et à ces acteurs. Go speed racer go...

Gregdevil
12/05/2020 à 17:09

Ouais, un bon trip. Peut-être trop proche de son matériaux d'origine

Stivostine
12/05/2020 à 16:48

Pas de 3D mais vu en imax ca peter bien aussi

DjFab
12/05/2020 à 16:11

Excellent !


12/05/2020 à 15:38

Perso, j'ai adoré ! Meilleur adaptation de manga ever !
Peut être trop manga, d'ailleurs, pour le grand publique.

Adam
12/05/2020 à 15:29

J ai découvert speed racer cette année et c etait vraiment géniale visuellement en terme de spectacle de même que Jupiter ascending. Je suis vraiment triste que leur films ne trouvent pas leur public

votre commentaire