Trolls 2 cartonne en VOD... mais pourrait coûter très cher à Universal

La Rédaction | 7 mai 2020 - MAJ : 07/05/2020 14:48
La Rédaction | 7 mai 2020 - MAJ : 07/05/2020 14:48

Ce n’était pas gagné sur le papier, mais Les Trolls 2 : Tournée mondiale est devenu en quelques jours un évènement central de la galaxie cinéma et pourrait bien augurer de l’avenir de l’exploitation en salles. 

Face au confinement généralisé, les grands studios hollywoodiens ont dû faire face à la paralysie de l’industrie et au tarissement de leur première source de revenus : l’exploitation en salles. À divers degrés et selon différents impératifs commerciaux, tous ont tenté de modifier ou transformer en profondeur les circuits de distribution afin d’assurer à des films largement promus dans les mois précédant la pandémie ou sortis juste avant le confinement un destin préférable au cataclysme économique annoncé. 

Bloodshot, The Hunt, Forte, Pinocchio, nombreuses sont les productions à avoir grossi les rangs des plateformes de streaming pour sauver les meubles.

 

photoUn hold up de Trolls ?

 

Trolls 2 est un peu différent, en cela que sa maison-mère Universal a continué de le promouvoir intensément aux Etats-Unis, avant de le rendre disponible pour la somme (pas si) modique de 20$, en location, sur sa propre plateforme. Une politique qui a satisfait le patron du studio, Jeff Shell, qui a annoncé dans les colonnes du Wall Street Journal que le long-métrage avait rapidement amassé 100 millions de dollars de recettes. 

Parallèlement, les exploitants de salles, notamment la chaîne AMC, ont menacé de boycotter les futures sorties du studio, si ce dernier poursuivait dans cette direction, privant le grand écran de produits potentiellement juteux. Et si la firme a depuis réaffirmé qu’elle ne comptait pas se passer des salles, le désir assumé de Jeff Shell d’opérer “une coupe agressive dans les coûts d’exploitation” ne les a pas franchement rassurés. 

Toutefois, cette séquence pourrait bien relever beaucoup plus d’un exercice de communication à destination des investisseurs et du marché, que d’une réelle performance économique. C’est ce qu’explique le Hollywood Reporter, rappelant que si les chiffres avancés par le studio sont bien exacts (aucune instance ne veillant à la publication des données de la vidéo à la demande, contrairement à ceux des salles), ils sont très loin de représenter une performance suffisante pour que le film ne perde pas d’argent. 

 

photoLa douce mélodie  du succès...

 

Il a coûté au bas mot une centaine de millions de dollars, sa promotion n’aurait aucune chance d’avoir coûté moins de 35 millions de dollars, et comme il est de coutume dans les productions américaines animées, son casting sera principalement payé en pourcentage de recettes. Les compteurs sont donc bien loin d’être dans le vert

La comparaison avec le précédent volet qu’opère le Hollywood Reporter est d’ailleurs éclairante. Trolls premier du nom avait non seulement collecté 154 millions de dollars aux Etats-Unis, uniquement avec les salles obscures, mais rassemblé 193 millions supplémentaires à l’international. Or, rien n’indique que des marchés étrangers, où la VOD est notablement moins implantée, et où un tarif avoisinant les 20$ (soit 18,5€) serait perçu comme largement prohibitif, accueilleraient le produit aussi favorablement. 

Alors que la réouverture des cinémas à l’international est encore bien loin d’être un fait acquis et chaque secteur de l’industrie est durement touché, l’émergence d’un nouveau modèle est bien loin d’être évidente. 

 

Affiche officielle

commentaires

kenzomazda
10/05/2020 à 07:22

@Sebastien, le prix du billet ne comporte qu'une partie pour les studios, autour de 5$, le reste est l'exploitation de la salle, les taxes, le matériel etc. 20$ c'est entierement inzepocket! Donc multiplie la somme par 4.

D500
08/05/2020 à 15:47

@scream Quand on a 3 ans et qu'on a pas connu les années 80 90, c'est pas la peine de commenter.

Terminéator
08/05/2020 à 12:33

@Sébastien je pense que ton calcul n'est pas juste . Cela représente effectivement 5M de locations Mais ça représenterait plutot 10M d'entrées si l'on considère qu'une place de cinéma vaut plutot 10€ ou $ que 20 ;) Du coup ça ferait plus dans les 1,66 M d'entrées au box office France , ce qui est une plutot belle performance. Apres ça reste des calculs approximatifs aussi donc ...

Sébastien
08/05/2020 à 06:44

Ce qui fait 5 000 000 de locations ou "entrées" pour un pays de 360 millions d'habitants, soit l'équivalent Box-Office de même pas 1 million d'entrées pour la France.
Bref, UN GROS BIDE.
Le cinéma sans les salles, c'est comme parler de musique sans concerts.

Scream King
07/05/2020 à 18:22

@d20 d100
Je sais pas ce que t'as pris pour écrire ce tissus de c***ries incohérentes mais j'en veux, ça a l'air bien d'être autant à l'ouest...

D20 d100
07/05/2020 à 17:08

Moi ce film me rappelle la chasse aux pseudos terroristes de sectes satanistes que la droite et l'extrême gauche promouvait, avec les cadres de la police.
Metalleux, rolistes, wargameurs, des terroristes satanistes, une armée de 200 000 personnes à pb mdr j'attends encore les actes hostile de cette pseudo armée dont je suis sensé faire partie ... Y'a des licenciements à la suite d'émissions Capital et du Téléphone sonne qui auraient dû être fait, ainsi que des annulations de droits à la retraite aussi.

Bubble Ghost
07/05/2020 à 16:46

@Greg... Et dans 20 ou 25 ans, je te parie que les gens diront, qu'aujourd'hui c'était le bon temps, où le cinéma était encore pas trop cher ^^

Greg
07/05/2020 à 15:30

20$. C'est dingue.

votre commentaire