Netflix : énorme coup avec MK2, qui devrait ravir les cinéphiles

Marion Barlet | 20 avril 2020 - MAJ : 20/04/2020 23:10
Marion Barlet | 20 avril 2020 - MAJ : 20/04/2020 23:10

Netflix pas pour les cinéphiles ? La plateforme ajoute à son catalogue des oeuvres de la Nouvelle vague et de grands noms du cinéma international.

Les critiques sur le géant N vont bon train chez les puristes : séries pour ado, films sans réflexion, uniformisation des contenus... Mais une suprise attend les plus réfractaires du système SVOD. Netflix agrandira très prochainement son répertoire pour des choix plus éclectiques et pour tous les goûts. Le Parisien a annoncé que la société venait de signer un partenariat avec le distributeur MK2 qui possède les droits d'innombrables classiques.

A partir de vendredi 24 avril, douze films de François Truffaut vont débarquer sur le service streaming, soit un peu plus de la moitié de sa filmographie. Les utilisateurs pourront découvrir ou revoir des chefs-d'oeuvres comme Les 400 Coups, qui lança la carrière du cinéaste et de son acteur Jean-Pierre Léaud, Jules et Jim, trio amoureux avec Jeanne Moreau, Le Dernier métro, film au dix César, Fahrenheit 451, l'adaptation de la dystopie de Ray Bradbury, Tirez sur le pianiste avec Charles Aznavour, Baisers volés, Domicile conjugal, L'Amour en fuite, La Peau douce, Les deux Anglaises et le continent, Vivement dimanche ! et Domicile conjugal.

 

photo, Jeanne Moreau, Henri SerreJeanne Moreau se repoudre pour Netflix

 

Mais ce n'est pas tout ! D'autres grands noms de la Nouvelle Vague et du cinéma français arriveront sur la plateforme, même si l'on ne connaît pas encore les oeuvres choisies : des films de Claude Chabrol, Jacques Demy et Alain Resnais débarqueront petit à petit sur la plateforme. Les abonnés français pourront aussi se régaler avec des oeuvres internationales avec Charlie Chaplin, David Lynch, Xavier Dolan, Krzysztof Kieslowski, Michael HanekeEmir Kusturica, sans que les dates de diffusion aient été précisées. En tout et pour tout, 50 films de ces cinéastes seront proposés sur Netflix France en 2020. Le catalogue tournera certainement et les oeuvres ne seront certainement pas ad vitam aeternam sur le site, mais c'est une belle démarche pour convaincre les plus récalcitrants.

 

photo, Robert De NiroPas classieux le catalogue du dernier prod' de Scorsese ?

 

Si Netflix ne peut rien contre les irréductibles du grand écran, il prend le relais en ces temps difficiles, où les salles sont fermées et pas mal de monde confiné chez soi. Par ailleurs, il serait injuste de ne pas citer des grandes oeuvres déjà disponibles sur la plateformeMartin Scorsese est bien loti avec Mean Streets, Les Affranchis, Casino, Shutter Island et bien sûr son dernier produit 100% Netflix The Irishman; Clint Eastwood est représenté par deux films et l'on trouve le gros oeuvre de Tarantino. Enfin, pour les passionnés d'animation, ils peuvent se réjouir des Miyazaki et du catalogue vaste de Ghibli.

Cette ouverture pour être estampillé un peu plus "auteur" a dû avoir un coût... mais avec ses actions en bourses qui ont explosé durant la pandémie, le N vermillon peut se le permettre !

Notre sélection sur les dernières sorties Netflix est ici.

 

Affiche officielleÇa nous rajeunit pas tout ça

commentaires

Carlitto
22/04/2020 à 11:22

Très très bonne idée de Netflix : devenir LA plate-forme de diffusion du patrimoine cinématographique.
Par ailleurs, de très nombreuses restaurations 4K ont été effectuées pour des films de patrimoine visible à Cannes Classics. Hélas, ces restaurations sont invisibles ou disponibles seulement en format blu ray au compte-goutte.
Si Netflix pouvait nous proposer ce patrimoine avec cette qualité...Un rêve ...?

Greg
21/04/2020 à 20:16

@Geoffrey Crété

Totalement d'accord avec ce que vous dîtes. J'espère que vous n'avez pas vu une critique dans mon commentaire, ce n'était pas le but.
Juste quelques précisions et une manière de relativiser le "coup" de Netflix et MK2.
Comme je l'ai dit à propos de Netflix, le plus intéressant pour moi, dans cette histoire, c'est d'observer l'évolution de la stratégie de Netflix derrière cette acquisition.

Geoffrey Crété - Rédaction
21/04/2020 à 19:38

@Greg

Ce court article a été publié suite à l'annonce officielle et conjointe de Netflix et MK2, donc le coup de comm' est bien des deux. Et Netflix n'a pas le monopole de ce type de chose.
Nathanaël Karmitz avait sa petite déclaration dans le communiqué officiel d'ailleurs, se félicitant de pouvoir amener tous ces films aux cinéphiles français.
Normal pour nous de relayer ce type d'info, dans la partie actu du site.

On parle régulièrement des événements Amazon ou OCS par exemple, donc si Netflix occupe une telle place malgré tout, c'est parce que le public la lui donne. Netflix passionne bien plus que les autres, a une place plus large sur le marché, et dans les habitudes et réflexes des gens (et donc, de nos lecteurs).

Cela nous semblait en plus majeur pour l'évolution de Netflix, vu l'angle très auteur de cet accord. Mais on parle régulièrement des arrivées/retraits sur Netflix, des originaux Netflix qui sont en réalité récupérés à droite à gauche, donc nous faisons au mieux sur ces histoires.

Cela reste donc à nos yeux un énorme coup vu les films, et la force de frappe de Netflix. Même si ça n'est pas inédit (et on ne l'a pas prétendu). Mais comme d'hab, on peut en débattre, et on reviendra certainement sur tout ça dans les prochains mois.

Greg
21/04/2020 à 19:07

Quelques petites précisions concernant "l'énorme coup" de Netflix !

Tout d'abord, c'est un énorme coup de communication, comme souvent avec Netflix.
Le plus fort, c'est que les médias se sont chargés de s'emballer avant même que la firme ne communique sur le sujet. C'est fort et cela témoigne de la folie qui s'empare des médias et spectateurs dès lors qu'une info concerne le leader mondial de la svod.

Je parle de coup car il est bon de rappeler que ce n'est pas la première fois que MK2 s'accorde avec une plateforme pour la mise a dispositions de films de son catalogue. En effet, ces films ont été disponible par le passé sur Amazon Prime, et ça n'avait pas suscité autant d'effervescence !!
Ensuite, ce contrat entre Netflix et MK2 ne prévoit de base qu'une mise à dispo temporaire d'une durée de 1 an, renouvelable.
On peut donc penser que Netflix attend de voir ce que va générer ce catalogue avant de procéder à d'autres types d'acquisitions similaires.
De même, il y a fort à parier que ce catalogue continuera à circuler de plateforme en plateforme allant au plus offrant.

Donc c'est définitivement une bonne nouvelle pour les abonnés Netflix et une nouvelle démarche pour la plateforme, mais ce n'est pas non plus le coup du siècle ou un inédit dans le domaine de la svod.

Adam
21/04/2020 à 09:53

Je dis oui oui et re oui !!! C était la dernière raison que j avais d aller dans les médiathèque parisienne éloignées de chez moi.

C est bizarre que la même semaine Netflix nous propose du Truffaut rt les fast and furious...

beyond
21/04/2020 à 09:46

C'est ce qui a toujours fait défaut chez Netflix, le manque pour ne pas dire l'absence de classique de cinéma à revoir ou découvrir. Si vous tapez Hitchcock dans la barre de recherche, Netflix vous répond " Hitchquoi ? "

Thierry
21/04/2020 à 08:34

Très bonne idée Netflix. Prévu au moment du festival de Cannes. Netflix pour les cinéphiles. La réponse de Netflix au cinéma franco-français ne produisant plus que des comédies bas de gamme et des films d’appartements depuis des dizaines d’années.

captp
21/04/2020 à 00:45

Oui c'est exact :(
En tout cas j'ai hâte de lire le dossier Truffaut avec tout les films acquis par Netflix pour nous guider ;p

RobinDesBois
21/04/2020 à 00:42

C'est ce genre de choses qui pourraient m'inciter à me réabonner parce que leurs productions ne m'ont jamais plu mis à part quelques exceptions.

Je me suis en parti tourné vers Amazon Prime parce que les productions Netflix (médiocres voir nulles pour la plupart) remplaçaient le contenu tiers beaucoup plus intéressant.

Simon Riaux - Rédaction
21/04/2020 à 00:03

@captp

Oui, sauf qu'une édition Carlotta, c'est plusieurs dizaines d'euros... Et 4000 exemplaires. Netflix ne travaille pas sur ces volumes et suit donc une logique bien différente.

Plus

votre commentaire