Wonder Woman 1984 : le retour incompréhensible d'un personnage expliqué par Gal Gadot

Marion Barlet | 14 avril 2020 - MAJ : 15/04/2020 09:56
Marion Barlet | 14 avril 2020 - MAJ : 15/04/2020 09:56

Wonder Woman 1984 doit débarquer en salles cet été et DC nous titille la rétine avec des images inédites.

La campagne publicitaire et marketing du prochain DC a déjà livré un aperçu du film, avec une affiche psychédélique et une Gal Gadot toute d'or vêtue. Le film de Patty Jenkins est attendu comme le Messie estival, dans un contexte où la plupart des blockbusters ont pris leur jambe à leur cou (Sony a retiré tous ses pions) et où d'autres semblent en grand danger. Par sécurité, Warner a décalé de deux mois la sortie de Wonder Badass, prévue initialement le 3 juin en France et repoussée au 14 août à domicile, soit le 12 août chez nous. La suite du métrage de 2017 reste dans la course pour l'été, où l'absence relative de concurrence pourrait l'aider à péter les scores, à moins que le confinement ne se poursuive ou que le public boude les cinémas et qu'elle se pète les dents.

Quitte ou double pour Wonder Woman 1984, propulsée en pleine Guerre froide après son expédition au coeur de la Première Guerre mondiale. Le succès du premier opus a été phénoménal, avec ses 821 millions de dollars récoltés dans le monde pour un budget 5,5 fois inférieur. De lourdes attentes pèsent sur ce deuxième volet, qui a gardé sa réalisatrice et qui offrira une Diana Prince Amazone plus mature, d'après son actrice. Dans Empire, Gal Gadot a déclaré :

 

photo, Gal GadotGal Gadot et la maîtrise du double bras de fer

 

"Le premier film était un récit initiatique, c’était Diana qui devenait Wonder Woman. Elle était très naïve et elle ne comprenait pas la complexité de la vie. Elle n'était pas dans son élément. Dans ce film, ce n’est plus du tout le cas. Diana a évolué. Elle est beaucoup plus mature et avisée. Cependant, elle est très seule. Elle a perdu tous les membres de son équipe et elle est sur ses gardes. Et là, quelque chose de fou se produit."

Le truc fou en question, c'est le retour de Steve Trevor (Chris Pine) qui ATTENTIONS SPOILERS DU FILM DE 2017 est mort à la fin de l'opus. Or si nos connaissances historiques sont bonnes, la Guerre froide est postérieure à la Première Guerre mondiale, et à part un certain Jésus (ça reste à vérifier cela dit) il y a 2000 ans, personne n'est revenu faire coucou après son décès. Problème de temporalité, résurrection par la pierre philosophale ou pensée magique de l'héroïne, en proie au spleen et au LSD comme les affiches le laissent entendre ? Pour justifier sa réapparition, l'actrice a expliqué :

 

Photo Chris PineRetour inoPINE de Chris

 

"Chris [Pine] faisait partie intégrante du [premier] film et de son succès. Et parce que lui, moi et Patty avons vraiment aimé travailler ensemble, nous voulions tous le retrouver. Et Patty et [le co-scénariste] Geoff Johns ont trouvé la meilleure façon de servir le récit pour ramener Steve."

Ces déclarations nous laissent à la fois curieux et sceptiques. Comment justifier sans nous la mettre à l'envers cet improbable retour ? Ou bien n'apparaît-il qu'au débotté d'une réminiscence ? Quoiqu'il en soit, Wonder Woman paraît très en forme sur les deux dernières photos, en mode scarabée volant bling-bling dans son costume, et amoureuse transie dans sa robe blanche. Une femme accomplie, somme toute.

Le film devrait sortir le 12 août en France. En attendant, vous pouvez consulter la critique Wonderbra de Wonder Woman, juste ici

 

photo, Gal Gadot

photo

Affiche

Tout savoir sur Wonder Woman 1984

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

GuerinM
16/04/2020 à 16:28

En même temps à la fin du premier, sa explose mais qui dit qu'il a pas réussi à sortir de l'avion avant. Et amnésique quelques part... ????????

Marion Barlet
15/04/2020 à 09:57

@Nope
En effet. C'est corrigé, merci :)

Nope
14/04/2020 à 18:31

@La Rédaction : le lien vers la critique de Wonder Woman emmène vers le mauvais film.

Quant à la justification du retour de Chris Pine, à voir ce que ça apporte à l'histoire avant de juger.

Stormy
14/04/2020 à 17:32

Connaissant un peu le personnage de Maxwell Lord - ce qui n'est pas forcément le cas du grand public, c'est très loin d'être le personnage DC le plus connu -, je pense que Steve n'est pas en vie et sera une illusion pendant tout le film
(pouvoirs psychiques + manipulateur = Maxwell Lord ^^).

Emynoduesp
14/04/2020 à 16:41

Elle n explique rien...juste machin et truc on trouve la "meilleure facon de servir le recit pour ramener Steve"...le truc promotionnel habituel. The best film ever blablabla, Patty is awonderfull director...she's comprised ze character to ze entrailles and nobody can dat better do...(emoticon qui vomit allegrement un peu partout facon exorciste).

Et sinon...Mme Gadot ne saurait pas ou est le wonderfull, incredibeul, amazing Spider euh... Snyder cut?

mmarvinbear
14/04/2020 à 15:12

Ils ont fait un crossover avec les Chevaliers du Zodiaque ? :)

XG58
14/04/2020 à 14:47

Le chat (miaow) n'oublions pas que c'est une sorte "d'hommage" a sa maitresse qu'elle a été crée. Je vous conseil de voir Wonder.

Le chat
14/04/2020 à 13:38

un brin schizophrène ne pas oublier, si vous connaissez le créateur et l'héroine….

MarmotteBS
14/04/2020 à 13:32

Principe très simple : pierre philosophale plus contrôle de la pensée égal résurrection. Le scénario est déjà connu avec la montre qu'elle a garder ce qui à amplifié les deux cités ci dessus.

Termite tateur
14/04/2020 à 13:19

Pas sûr qu'une salle de ciné rouvre avant l'automne, et la peur subsistera je pense... C'est pas pour tout de suite les milliards et c'est peut-être pas plus mal pour les scénarios à venir, moins coûteux mieux écrits ?

Plus

votre commentaire