Les Gardiens de la galaxie : James Gunn parle de la liberté (pas totale) chez Marvel

Marion Barlet | 9 avril 2020 - MAJ : 09/04/2020 17:07
Marion Barlet | 9 avril 2020 - MAJ : 09/04/2020 17:07

Le réalisateur des Gardiens de la Galaxie revient sur une (petite) pression du studio pour intégrer un personnage du MCU.

Les nouvelles têtes du MCU ont été un coup d'éclat dès leur arrivée : Star-Lord, Gamora, Drax, Groot et Rocket ont immédiatement séduit le public en 2014 et sont allés chercher les 772 millions au box-office mondial, charmant score pour un budget de 170 millions. Les gardiens galactiques se sont aussitôt transformés en franchise et James Gunn s'est installé aux manettes de l'univers, avec un deuxième volet en 2017 et un troisième dans les tuyaux, qui pourrait être le dernier.

Cependant, James Gunn n'a pas pu faire totalement ce qu'il voulait et a dû s'aligner sur certaines exigences des producteurs (et notamment Kevin Feige), notamment une de poids : insérer un personnage dans son premier film. Dans un échange avec les fans sur Twitter, James Gunn est revenu sur ces points :

 

Photo Chris PrattZoe Saldana et Chris Pratt

 

"La SEULE chose que Marvel m'a demandé d'intégrer était un caméo de Thanos et m'a dit que je pourrais peut-être inventer une origine pour les Pierres d'Infinités. A part ça, ils étaient ouverts à tout et n'étaient d'aucune manière pressants sur les personnages."

 

"[Inclure Thanos] était une difficulté supplémentaire qui a rendu l'histoire beaucoup plus laborieuse à raconter. Les relations entre les méchants étaient trop compliquées pour le public et c'était de loin la chose la plus difficile à gérer lors du montage."

 

Photo Dave BautistaT'es libre de dire "non", hein !

 

La trahison de Ronan l'Accusateur envers Thanos n'a pas été simple à rendre fluide d'après le réalisateur, qu'on a sommé, heu pardon, auquel on a gentiment suggéré, de caler le Titan et les Pierres d'Infinités. C'est un peu son travail il faut dire, mais qu'on ne sorte pas les violons de l'autonomie concernant Marvel. Pour avoir du suivi dans l'univers, et introduire le fulgurant Thanos, décisif dans Infinity War et Endgame, le studio a anticipé et a livré le nécessaire pour comprendre, petit à petit, la psychologie de ce méchant "écologiste".

Quant aux Gardiens de la galaxie 3, il ne faut pas les attendre avant un bon moment, 2022-2023. Largement intégrés au MCU avec des prestations dans les deux derniers Avengers, l'équipe de bras-cassés pourrait s'agrandir dans le troisième opus ; Thor est un candidat sérieux, comme annoncé à la fin d'Endgame, même s'il faudra attendre Thor : Love and Thunder pour en savoir plus. 

Pour consulter les modifications de la Phase 4, c'est par ici. La critique dans ta face des Gardiens de la Galaxie Vol.2 est aussi disponible.

 

photo conceptuelleCe n'est pas au vieux Titan qu'on apprend à refaire surface

commentaires

wdxfcqsc
10/04/2020 à 14:36

Disney et la liberte des auteur
Disney fai des produit pas de l'art
Et non Kevin feige es un showrunner et pas un artiste et il ne sais meme pas conserve la coherence entre 2 film et avenger 4 es une purge en terme de coherence
C'es trers mauvais, et les auteur son pas des artiste
C'es pouruqoi un Joker ou un Logan, un MOS ou un Dark knight ou un X men 2 ou Spiderman 2 es impossible chez le MCU car il font de produit et pas de l'art et engage des yesman pas des artiste pour faire un produit cinema pour enfant asceptisé

Je suis le docteur et vous êtes les daleks
10/04/2020 à 10:41

Kevin feige est le showrunner du mcu son but est de laisser de la cohérence installée le fil rouge et faire gaffe à que ce soit pour les enfants comme pour n'importe quel série familiale

Salut salut
09/04/2020 à 20:40

Tu m'ôtes mes mots de la bouche

Voilà
09/04/2020 à 18:32

En même temps, je pense que c’est grâce aux cahiers des charges supervisés par Kevin Feige (pour le pire ou le meilleure ) que l’ensemble du MCU a un minimum de cohérence.

L’inverse... ça donne la post trilogie de SW

votre commentaire