The Suicide Squad : James Gunn explique pourquoi son film utilisera le moins de CGI possible

Mathieu Jaborska | 5 mars 2020 - MAJ : 05/03/2020 15:28
Mathieu Jaborska | 5 mars 2020 - MAJ : 05/03/2020 15:28

Le Suicide Squad version James Gunn sera-t-il une suite de Birds of Prey et du premier film à porter ce titre ? D'un point de vue artistique, probablement pas.

D'un point de vue narratif, par contre, le doute est permis. La dernière production DC en date a fait plusieurs références à la malheureuse version de David Ayer, à travers des décors ou même quelques dialogues. D'ailleurs, le réalisateur actuel a récupéré une bonne partie du casting original, comme Margot RobbieJoel KinnamanJai Courtney et Viola Davis, en plus de recruter une nouvelle équipe constituée de Taika WaititiIdris ElbaJohn CenaNathan FillionStorm Reid et Peter Capaldi.

 

photo, Will Smith, Margot Robbie, Joel KinnamanTrouvez les intrus

 

Mine de rien, le projet avance à grands pas, et il vient d'ailleurs tout juste de finir son tournage, révélant un premier visuel au passage. Warner est bien décidé à ne pas reproduire une erreur qui leur avait certes rapporté beaucoup d'argent par le passé (746,8 millions de dollars de recette pour un budget de 175 millions), mais avait ligué contre lui une petite partie du public. Complètement charcuté en post-production par le studio, Suicide Squad avait été blindé d'effets visuels en tout genre pour éviter de trop ressembler à un Batman v Superman jugé trop sombre.

James Gunn avait déjà expliqué être un fervent partisan des effets pratiques et qu'il recourait le plus possible à ce procédé dans son film. Les costumes ayant fuité ont validé cette théorie : ils étaient bien physiques, alors que certaines productions les remplacent parfois par des CGI (Computer Generated Image). Dans une série de tweets récents, le metteur en scène a expliqué plus en profondeur son point de vue sur la question, reconnaissant bien sûr que les VFX étaient parfois nécessaires ou importants et rendant hommage au travail de son équipe.

 

photo, Paul RuddIncroyable, mais vrai : ces costumes sont en CGI

 

"Les CGI sont importants. Mais j'ai utilisé des effets pratiques dès que c'était possible sur The Suicide Squad - ce qui inclut le plus grand, le plus beau décor que j'ai jamais vu par Beth Mickle, de vrais lieux de tournage, de vrais costumes par Judianna Makovsky, la pyrotechnie de Dan Sudick, des effets prosthétiques par Legacy et plus."

 

photoBeth Mickle a travaillé entre autres sur Captain Marvel

 

"Je pense que les CGI d'aujourd'hui sont géniaux, mais rien ne peut être aussi réel que les vraies choses elles-mêmes. Est-ce que les effets pratiques sont plus chers que les CGI ? Parce que si ce n'est pas le cas, je ne vois pas pourquoi il y a tant de CGI.

La différence de coût dépend en partie de ce que vous faites et à quel point le travail est bon. Les effets pratiques bon marché sont moins chers que les CGI bon marché, mais les CGI bon marché pourraient être moins chers que des effets pratiques de grande qualité. Et vous ne pouvez pas faire un effet pratique taille réelle de, disons, Mothra."

 

photoMothra dans toute sa splendeur

 

"Mais pour moi, le problème c'est que les cinéastes ne planifient souvent pas ça en avance. Parce qu'ils ne font pas de choix distincts et visualisent sur place, ils font des CGI parce que c'est la façon la plus feignante et facile de tourner et qu'ils peuvent faire les choix qu'ils veulent à propos de l'esthétique, des décors, des plans, ce qu'ils veulent, au montage.

Beaucoup d'effets sont mieux en CGI. Les vers rampants de Horribilis rendent mieux en CGI que les vers pratiques qu'on a créés - et les gens qui ont travaillé dessus ont pris soin de l'artisanat. Mais parfois, ce n'est pas un choix, c'est juste de la procrastination et de la non-préparation."

 

PhotoLes incroyables effets pratiques de Horribilis

 

"C'est de temps en temps la faute de réalisateurs feignants et la plupart du temps la faute des studios, qui ont donné le feu vert à des scénarios avant qu'ils soient prêts (et souvent avant qu'ils soient écrits) juste pour se positionner sur une certaine date de sortie. Donc, il n'y a pas le temps de préparer correctement le film.

Une des choses dont je suis le plus fier sur The Suicide Squad, c'est qu'on est à l'ancienne à ce niveau. Il n'y a avait pas de film Suicide Squad qui arrivait avant que le scénario soit écrit et que tout le monde en soit content et ALORS on a eu le feu vert avec un budget et une date de sortie."

La messe est dite. Gunn est définitivement devenu un expert en la matière, puisqu'il a travaillé sur Horribilis, donc, mais aussi sur Super et deux Les Gardiens de la Galaxie, avant le troisième. Peu de cinéastes s'épanchent autant sur leur oeuvre tout juste après la fin du tournage, et ses longues explications font plaisir à voir. La date de sortie en question est fixée pour l'instant au 4 août 2021. Quant au prochain film DC, c'est Wonder Woman 1984, prévu pour le 3 juin prochain.

 

photo Wonder Woman 1984

Tout savoir sur The Suicide Squad

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Madolic
06/03/2020 à 10:46

Il a tt dit, et les vrais décors & maquillages vieilliront tjr mieux que les CGI !
Il suffit de comparé le SdA aux hobbit pour se rendre compte que le premier à mieux vieilli que le 2nd qui est sorti bien après ...
De même une vieille série comme Buffy avec bcp de maquillage est plus plaisante à regarder que les premières saisons de smallville et ses effets à la ramasse aujourd'hui.
Les CGI c'est top mais avec modération ^^

Ratapoil
05/03/2020 à 16:03

Gunn dit peut-être vrai, mais il faut aussi garder à l'esprit que les Maquilleurs etc sont syndiqués et que c'est donc 1000fois plus compliqués pour les studios de les faire bosser sous la pression comme il le font avec les gens des SFX (cf Sonic)

votre commentaire