Bad Boys for Life : les critiques américaines parlent d'un film convenu mais fun

Mathieu Jaborska | 16 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 12:59
Mathieu Jaborska | 16 janvier 2020 - MAJ : 17/01/2020 12:59

Après des années d'incertitude, la nouvelle est tombée : un troisième Bad Boys verra le jour. Joie. Allégresse. Enthousiasme non dissimulé.

Mais les fans de testostérone, de blagues sur les prouts, de réification de tout ce qui possède un vagin et de gun fight énervés ont dû essuyer une sacrée déception. Occupé sur l'autre sommet du bon goût qu'est 6 Underground, le saint patron des explosions et responsable du suicide de 15 monteurs, Michael Bay, ne sera pas de la partie. Il faudra se contenter de Adil El Arbi et Bilall Fallah, responsables de Gangsta, film d'action belge sorti en 2018. Nous, on prend.

Pas de panique cependant, Will Smith et Martin Lawrence sont bien de retour dans leurs rôles de mauvais garçons, trouvant toujours le moyen de placer une blague en pleine baston, comme on peut le constater dans la dernière bande-annonce. Le film vient d'être projeté à la presse américaine, qui s'est donc empressée de prendre la plume pour souvent défendre et parfois conspuer le dernier opus de ce qui sera sûrement une trilogie.

Appremment, les traumatisés du langage cinématographique Michael Bay en sont sortis ravis, alors que les puristes du style épileptique ont exprimé leur déception. Revue de presse.

 

photo Bad boys for lifeTrop vieux pour ces conneries

 

"Will Smith et Martin Lawrence sortent le grand jeu ; ils ne nous donnent jamais l'impression qu'ils font semblant. L'héritage de la franchise pourrait être le principal problème, mais ils sont à la hauteur, avec force et fracas." Variety

"Arbi et Fallah font de leur mieux pour réanimer l'esthétique Bay, remplissant leurs plans de poursuites en voitures surdécoupées, de séquences de club déchainées et d'une photo explosive. [...] Ce que les bleus ne peuvent recréer, c'est le délire gonflé à bloc sous drogue dure des efforts de Bay, particulièrement le deuxième Bad Boys, qui pourrait être la plus pure des percées dans l'identité d'un narcissique jamais capturée dans un film de studio estival. C'est un film répugnant, hideux, mais, admettez-le : vous y pensez encore. Bad Boys for Life est, pour beaucoup de standards, un 'meilleur' film. Et vous l'aurez oublié la semaine prochaine." The Playlist

"Pour la première fois, je me suis soucié du sort de Mike Lowrey et Marcus Burnett. Et pour la première fois, oui, j'espère que de nouveaux Bad Boys viendront. Watcha gonna do ? Eh bien, je vais les regarder ! Avec plaisir, pour une fois." UPROXX

 

photoWill Smith. Un flingue. Jusque là tout va bien

 

"Bad Boys for Life n'est peut-être pas le film d'action le plus original, ni  ne contient des décors défiant la mort comme Mission: Impossible, mais Arbi et Fallah savent ce qui fait vibrer la trilogie : l'alchimie entre Smith et Lawrence associée à une action ridicule." Collider

"Il est impressionnant et agréable de contempler à quel point Smith et Lawrence reviennent avec aisance dans la peau de ces personnages et les rendent plus accessibles et funs qu'auparavant." The Hollywood Reporter

"C'est plus efficace en tant que comédie d'action à propos de Mike et Marcus luttant pour comprendre ce qu'ils veulent dans la vie (maintenant qu'ils font face à la fin de la cinquantaine) plutôt qu'en tant que drame réfléchi sur Mike et la façon dont il met un terme à ses traumas et ses erreurs, ne serait-ce que parce que la dernière intrigue essaye de construire sur des fondations qui, franchement, n'étaient jamais là dans les deux premiers films Bad Boys." ScreenRant

 

photo, Will SmithWill Smith. Une femme anonyme en arrière-plan. Jusque là tout va bien.

 

"Des vannes et des balles, c'est le mode opératoire du film d'action, et le duo en son centre semble difficilement devoir se forcer pour étendre son charme chamailleur." Entertainment Weekly

"Bay ne réalise pas la suite tardive [de Bad Boys II], Bad Boys for Life, nous laissant nous demander à quoi sert cette franchise à part donner libre cours à ses instincts nationalistes, racistes et misogynes." Slant

"Le résultat est un film d'action fun, explosif et étonnamment intelligent qui réussit à faire le lien entre la pyrotechnie du Jerry Bruckheimer vintage et la demande plus douce, plus réfléchie des multiplexes contemporains. Ce n'est peut-être pas aussi cru que Bad Boys, mais c'est plus humain." Indiewire

 

photo, Will Smith, Martin LawrenceWill SmithMartin Lawrence. Tout va bien.

 

La salve de critiques est donc, contre toute attente, majoritairement positive, évoquant un gros spectacle et parfois ayant plus de sens que les deux maladifs premiers volets. Bad Boys for Life ne sera peut-être pas le coup de coeur des fans de Michael Bay, mais il pourrait-être celui des fans d'action moderne.

À moins que la volonté des deux cinéastes de singer le style insupportable de leur maître à penser ne ruine ce qui aurait pu être un beau rattrapage. Il faudra attendre le 22 janvier 2020, date de sortie française, pour s'en rendre compte.

 

Affiche

commentaires

Cerveau lent
17/01/2020 à 01:21

Ouah le parti pris de l'auteur en devient gênant... Je crois qu'on a compris que tu aimais pas Bay mais bon un peu de neutralité serait bien plus appreciable.

Ooooh
16/01/2020 à 23:55

OOh sisi !! J'espère qu'il sera le meilleur des 3 en tout cas c'est ce que j'ai lu.

amds films
16/01/2020 à 21:20

film plutôt sympathique, je me suis amusé

The Big Keynote
16/01/2020 à 19:37

ah, mais Martin Lawrence sur la premiere photo, visiblement il n'est pas encore sorti de son personnage "BIG Mamma"...tu lui fous une perruque, un peu de maquillage et des grosses robes et on a Big Mamma!
cet "acteur "est donc paresseux, on ne lui demande pas d'être aussi pro et affûté que son collegue Will Smith, ou de 's'imposer des cures comme Chritian Bale ou Joaquin Phenix mais il faut être un peu plus crédible que çà..faut preparer un peu le rôle..

Ghislain
16/01/2020 à 18:40

Du non ciné à l'état pur. Démerdez vous avec ça.

ced
16/01/2020 à 17:47

Ça sent le bon gros navet à plein nez

JeanNeymar
16/01/2020 à 17:35

J'en attendais rien mais vu les critiques, je vais p-ê me laisser tenter.

Par contre la critique comme quoi il serait "raciste, nationaliste, misogyne", ca me fait marrer.

Apola
16/01/2020 à 17:29

Réserve avec mon meilleur pote pour une projection en 4dx ultra laser lundi. Je l’attends de pied ferme celui la.

Mike
16/01/2020 à 17:24

J'ai pu lire aussi que le films est plutôt sympathique, moins explosif que les films de Bay, et davantage concentré sur ses personnages. Par contre le gros bemol serait l’utilisation de la CGI pour les rares explosion - la où Bay utilisait les effets pratiques - qui se fait cruellement ressentir, et apparemment ils ont aussi utilisé la CGI pour les scènes de fight. C'est principalement le gros bemol du film. Et il y a un choix très osé sur l'un des persos apprécié des fans, ce qui est plutôt un bon point selon moi bien que j"apprécie ce perso également.

votre commentaire