Marvel promet qu'aucun acteur mort ne reviendra en images de synthèse dans son MCU

Christophe Foltzer | 13 janvier 2020 - MAJ : 13/01/2020 07:43
Christophe Foltzer | 13 janvier 2020 - MAJ : 13/01/2020 07:43

La technologie a ceci de fascinant que, plus elle avance, et plus elle nous permet de faire ce que l'on souhaite. La seule barrière étant encore notre morale pour ne pas franchir certaines étapes.

Et c'est vrai, qu'aujourd'hui, on peut quasiment tout faire question effets spéciaux au cinéma. Alors, ça ne veut pas dire forcément que ça sera de qualité mais, sur le papier, tout est possible. Même ressusciter les morts. On l'a vu dans Rogue One : A Star Wars Story avec la recréation digitale de Peter Cushing, on l'a vu encore récemment avec Carrie Fisher, recrée et rajeunie dans une scène de L'Ascension de Skywalker, pour ne parler que des deux exemples les plus célèbres.

 

Peter Cushing Star WarsÊtre ou ne pas être dans un film ?

 

Evidemment, on heurte là un gros tabou : si on recrée numériquement un mort, est-ce que c'est correct et respectueux ? Même si les ayants-droits ont donné leur accord ? Et puis, est-ce qu'on peut vraiment dire de tel acteur mort ressuscité qu'il vient de livrer une nouvelle performance ? Ça risque de devenir compliqué pour les biographes et les sélectionneurs de récompenses au bout d'un moment. En plus de constituer un gros problème éthique où l'humain n'est plus propriétaire de son image, même posthume, et devient encore plus une marchandise. Bref, ça pose de grosses questions et il va falloir s'y confronter.

Enfin, pas tout le monde puisque Marvel a décidé qu'il n'aurait jamais recours à cette technique pour ressusciter ses morts lorsque le besoin s'en fera sentir, comme l'a si bien dit la vice-présidente et productrice déléguée du studio, Victoria Alonso, au micro de Yahoo ! Movies :

"Nous n'avons jamais considéré cette solution."

 

photo carrie fisherLe malaise en une image

 

Un propos presque immédiatement enrichi par celui de Craig Hammack, spécialiste des effets visuels qui a notamment travaillé sur Captain Marvel :

"C'est quelque chose dont nous avons conscience, parce que ça devient possible de le faire, et nous espérons que cela ne produira pas de façon irresponsable. Personnellement, je n'ai pas envie de voir la performance d'un acteur qui ne soit pas vraiment sa performance."

Parce que oui, une telle résurrection ne concerne que l'image. Après, grâce à la motion-capture, un autre comédien enregistre la performance qui sera créditée au nom de l'acteur mort. Donc, en fait, il ne s'agit que d'une illusion, qui requiert toujours le travail d'un acteur de chair et de sang, sur le plateau. Une de plus nous direz-vous, mais que Marvel n'est pas prêt à utiliser pour rendre son MCU immortel. Et tant pis si les autres le font.

 

Infinity warBref, quand c'est fini, c'est fini...

commentaires

movies observer (comics-analyst )
15/01/2020 à 13:55

L'eternel conflit entre les artistes et les techniciens chacun defendant son role dans le cinema.
Rappelons aux artistes qui veulent absolument s'approprier le cinema que la camera est avant tout un outil technique et qu'a l'epoque de sa creation on lui faisait les memes reproches qu'a la motion capture aujourd'hui.
peut etre que si les artistes se contentaient du theatre, ils ne se ferons pas emmerder par les "inutiles" inovations techniques du cinema
et les techniciens se contenterons d'acteurs voir d'artistes qui n'ont pas la patate ou qui sont relativement des inconnus comme l'avaient fait Lucas et Coppola pour Star wars et le parrain.

RobinDesBois
14/01/2020 à 01:07

@Nyl exactement j'ai du mal à croire que si un acteur important décède malheureusement en fin de tournage avec quelques scènes clés manquantes ils ne terminent pas le film en le remplaçant par des images de synthèses. C'est l'argent qui est roi chez les grosses firmes comme Disney. Ils s'y refuseraient uniquement s'ils estiment que le préjudice porté à leur image serait supérieur à la rentabilité potentielle du film.

Nyl
13/01/2020 à 13:35

Ça dépend.
On ne peut pas prévoir les imprévus et un acteur (ou actrice) peut très bien décéder lors d'un tournage de film ou dans une série de film où il joue un rôle important ( la postlogie par exemple).

Dans ce cas, on peut comprendre l'usage de cette technologie, n'ayant pas d'autres recours.

Mais après, faire un film avec un acteur décédé bien avant, la, non.

RobinDesBois
13/01/2020 à 13:04

 moins que ça ne soit une photo de l’épisode 9 ????

RobinDesBois
13/01/2020 à 13:01

Pour la légende sous Carrie Fisher « le malaise en une image » c’est très subjectif tout ça. Elle avait donné son accord de son vivant, la sortie du film a coïncidé avec son décès j’ai été très ému de la revoir au ciné de cette manière en prononçant le mot « hope » surtout que j’ignorais que Leia apparaîtrait dans le film.

RobinDesBois
13/01/2020 à 12:55

Je ne vois pas où ils « promettent » de ne pas y recourir dans ces deux extraits. La vice présidente dit juste ne pas l’avoir envisagé (car ils n’ont jamais été confronté à ce besoin. Mis à part pout le cameo Stan Lee éventuellement ) mais n’affirme rien. Quand à l’autre personne spécialiste des effets spéciaux elle n’a manifestement pas de pouvoir décisionnel chez Disney et elle n’affirme rien non plus.

TofVW
13/01/2020 à 09:51

"avec la recréation digitale de Peter Cushing"
Hein??? Ça signifie qu'il était dessiné à la main??? Woh, c'est... bluffant! o_O

rocky
13/01/2020 à 09:48

Contre ce procédé pour plusieurs raisons :
- le résultat est pour l'instant dégueulasse (cf les Leia et Tarkin des Star Wars Disney - donc d'une boîte ayant les plus gros moyens financiers du marché). Et avant d'avoir un résultat pleinement convainquant un jour (mais est-ce seulement possible ?), il faudra donc s'enquiller plusieurs essais foireux. Alors c'est le prix à payer pour progresser dans n'importe quelle domaine, me diront certains... sauf que là, le résultat n'en vaut clairement pas la chandelle.
- il y a des milliers (millions ?) de gens souhaitant devenir acteur... qu'on leur laisse une place (et leur chance). Qu'on ne me fasse pas croire qu'aucun rôle n'est pas jouable par un acteur aujourd'hui vivant et qu'il soit absolument nécessaire de devoir faire appel à un acteur décédé. Les acteurs cultes d'hier (Brando, Sellers, ou plus loin encore, Keaton, Chaplin - qui on veut) ont fait leur "temps" et font désormais partie de la mémoire cinéphile. Il serait ridicule de les réemployer après leur mort pendant plusieurs décennies alors que de nombreux autres acteurs talentueux ne demandent qu'à émerger (et à gagner leur croûte, soit dit en passant).
- les acteurs décédés en question : ont-ils donné leur accord pour que leur image soit utilisée (trafiquée en fait) dans des films dont ils n'ont pas eu un droit de regard sur le scénario, le réal, etc ? Parce que bon, les acteurs que les producteurs voudraient ressusciter, a priori, ce ne seraient pas des randoms. Bien au contraire : des stars, des acteurs ayant a priori une certaine exigeance et intégrité artistique. Un peu de respect pour eux et leur mémoire.
- tout ça doit coûter un fric monstrueux.
- c'est glauque. Regarder un nouveau film avec en acteur un mec que l'on sait recréé numériquement, ce sera constamment le malaise pour qui le saura (a priori, beaucoup de monde, vu que si l'on ressuscite un acteur connu, la promo du film se chargera évidemment de nous le faire savoir).

Et je ne comprends pas comment peut-on décemment être pour... excepté côté producteurs pour susciter le buzz autour d'un projet qui autrement passerait inaperçu (cf le film annoncé il y a trois mois avec un James Dean numérique).

rocky
13/01/2020 à 09:47

Contre ce procédé pour plusieurs raisons :
- le résultat est pour l'instant dégueulasse (cf les Leia et Tarkin des Star Wars Disney - donc d'une boîte ayant les plus gros moyens financiers du marché). Et avant d'avoir un résultat pleinement convainquant un jour (mais est-ce seulement possible ?), il faudra donc s'enquiller plusieurs essais foireux. Alors c'est le prix à payer pour progresser dans n'importe quelle domaine, me diront certains... sauf que là, le résultat n'en vaut clairement pas la chandelle.
- il y a des milliers (millions ?) de gens souhaitant devenir acteur... qu'on leur laisse une place (et leur chance). Qu'on ne me fasse pas croire qu'aucun rôle n'est pas jouable par un acteur aujourd'hui vivant et qu'il soit absolument nécessaire de devoir faire appel à un acteur décédé. Les acteurs cultes d'hier (Brando, Sellers, ou plus loin encore, Keaton, Chaplin - qui on veut) ont fait leur "temps" et font désormais partie de la mémoire cinéphile. Il serait ridicule de les réemployer après leur mort pendant plusieurs décennies alors que de nombreux autres acteurs talentueux ne demandent qu'à émerger (et à gagner leur croûte, soit dit en passant).
- les acteurs décédés en question : ont-ils donné leur accord pour que leur image soit utilisée (trafiquée en fait) dans des films dont ils n'ont pas eu un droit de regard sur le scénario, le réal, etc ? Parce que bon, les acteurs que les producteurs voudraient ressusciter, a priori, ce ne seraient pas des randoms. Bien au contraire : des stars, des acteurs ayant a priori une certaine exigeance et intégrité artistique. Un peu de respect pour eux et leur mémoire.
- tout ça doit coûter un fric monstrueux.
- c'est glauque. Regarder un nouveau film avec en acteur un mec que l'on sait recréé numériquement, ce sera constamment le malaise pour qui le saura (a priori, beaucoup de monde, vu que si l'on ressuscite un acteur connu, la promo du film se chargera évidemment de nous le faire savoir).

Et je ne comprends pas comment peut-on décemment être pour.... excepté côté producteurs pour susciter le buzz autour d'un projet qui autrement passerait inaperçu (cf le film annoncé il y a trois mois avec un James Dean numérique).

votre commentaire