Taylor Kitsch est très fier d'avoir joué dans John Carter et en dit plus sur le prochain film de Neill Blomkamp

Mathieu Jaborska | 28 novembre 2019 - MAJ : 28/11/2019 17:08
Mathieu Jaborska | 28 novembre 2019 - MAJ : 28/11/2019 17:08

Si les adaptations live de Disney cartonnent aujourd'hui, il fut une époque ou le studio a fait pas mal d'expérimentations foireuses en prises de vue réelles.

Et par "foireuses", on entend "pas économiquement viables". Au début des années 2010, encouragés par le succès de Pirates des Caraïbes et ses suites, les exécutifs de la firme se sont empressés de lancer une salve de blockbusters aux budgets astronomiques et conçus pour introduire de nouvelles franchises. Résultat : Prince of Persia, les sables du temps a été un beau four, Tron - L'Héritage s'en sort encore à peu près, mais le titre de pire score se joue probablement entre Lone Ranger, rapportant 260,5 millions pour un budget de 215 millions, ou John Carter, rapportant 284,1 millions pour un budget de 250 millions.

 

photo, Johnny Depp, Armie HammerLone Ranger et John Carter, Allégorie

 

Ce dernier avait pourtant tout pour lui : la mise en scène de Andrew Stanton (réalisateur de Nemo et Wall-E), des effets spéciaux spectaculaires, une esthétique efficace, l'aura du cycle de Mars de Edgar Rice Burroughs dont il est adapté, mais surtout Taylor Kitsch, beau gosse torse nu faisant penser au Jake Gyllenhaal de Prince of Persia.

Les deux acteurs ont fait face à une traversée du désert hollywoodienne après une telle débandade. Mais désormais, ils s'en sortent plutôt bien. Gyllenhaal a la carrière qu'on connait et Kitsch revient à travers deux projets attendusManhattan Lockdown, déjà sorti aux États-Unis, et Inferno, mystérieux nouveau film de Neill Blomkamp.

 

Photo Taylor Kitsch, Lynn CollinsLes abdos surnaturels de Taylor Kitsch et Lynn Collins

 

Le comédien est revenu dans un entretien accordé au Hollywood Reporter sur le gros bide de sa carrière. Il faut dire qu'en cette période faste pour Disney, où les Marvel, les remake live et les Star Wars sont produits à la chaine, beaucoup sont nostalgiques de l'époque où le studio avait expérimenté pour finalement mordre la poussière. Redécouvert grâce aux services de SVoD, John Carter est depuis peu reconsidéré pour ce qu'il est vraiment : un divertissement aussi honnête qu'ambitieux. Et Taylor Kitsch en est bien conscient. Quand lui a été demandé si le long-métrage avait bien vieilli, il s'est montré très enthousiaste.

« Je pense qu'il a eu une autre vie quand il est arrivé sur Netflix il y a quelque temps, il y a peut-être un an ou quelque chose comme ça, mais, oui, pour être direct. Les gens m'arrêtent tout le temps pour ça, surtout en Europe. Il a eu une mini-résurgence. Peut-être qu'à l'époque, c'était plutôt une réaction instinctive de : "Voyons voir comment enterrer ça et tout le monde qui y a participé".

Avec le temps, je pense que vous respirez un coup et que vous comprenez qu'il est ce qu'il est... Je suppose que les gens qui le voient maintenant pour la première fois le saisissent mieux que les gens en 2012. C'est toujours flatteur, et j'ai beaucoup appris sur ce film. Honnêtement, je ne le vois pas comme un échec. J'en ai de très bons souvenirs, et je parle encore à une partie du casting. Il est ce qu'il est, n'est-ce pas ? »

 

PhotoTop 1 des raisons de voir le film

 

Au coeur de l'actualité pour son rôle dans le prochain film de Neill Blomkamp (District 9Elysium et un beau paquet de projets avortés), le comédien a forcément été interrogé à ce sujet. Mais tout est tellement flou concernant ce Inferno qu'il n'a pu vraiment donner des informations précises sur ce qui devrait être une production horrifique de science-fiction.

"Ça parle d'un mec qui perd tout et qui fera tout pour le récupérer. Il y a des connotations magnifiques sur l'addiction et l'immigration. J'ai hâte d'y plonger. Ça sera un défi, c'est brut émotionnellement."

Le sous-texte en question n'est pas étonnant en soi, étant donné l'amour du cinéaste sud-africain pour la SF politique et les thématiques de l'intrigue se déroulant au Nouveau-Mexique. On scrutera forcément ça avec attention. Mais avant, si vous êtes en manque de Kitsch, rendez-vous le 1er janvier 2020, date de sortie française de Manhattan Lockdown.

 

Affiche21 Bridges pour le titre original

commentaires

Viking34
04/12/2019 à 20:55

Perso j’ai adoré John Carter et je l’ai revu plusieurs fois, un bon film d’aventure, une belle histoire, assez injuste qu’il n’est pas eu le succès escompté

Madolic
02/12/2019 à 09:51

"Les abdos surnaturels de Taylor Kitsch"
Voilà tout est dit ^^

Karlito
30/11/2019 à 21:34

Hasgarn:

j'ai lu une grande partie des œuvres d'Edgar Rice Burroughs, Pellucidar reste ma saga préférée (magnifique collection chez Temps futurs) :) Ok, il y a pas mal de poncifs, mais il faut remettre ces romans dans le contexte de leur époque. Hors le film n'a pas fait grand chose pour les atténuer, apporter un peu de nuances. Ou simplement en tirer le meilleur et moderniser l'histoire.

Andrew Van
29/11/2019 à 21:58

Il est surtout très très beau !

Andarioch1
29/11/2019 à 18:15

Kitsch n'est sans doute pas le meilleur acteur du monde mais il est excellent dans la mini série Waco.

Jean neige
29/11/2019 à 17:39

Pour moi Jhon Carter et Lone Ranger sont de bon films !!

Hasgarn
29/11/2019 à 14:55

@ Karlito :
Sauf qu'on ne va pas te mentir, c'est John Carter qui a créé ces poncifs.

Donc si tu attendais du neuf quand on te fournit du classique, tu t'es gouré de salle de cinéma ou tu n'as pas acheté le bon ticket :)

PS : Le Seigneur des Anneaux nous sert exactement ce que tu décris ;p

corleone
29/11/2019 à 14:01

Ce mec aurait été excellent en Gambit, il a l'une des rares belles scènes du foutage de gueule Wolverine .

Adam
29/11/2019 à 11:48

Ah ben je suis content de voir que je ne suis pas le seul à avoir apprecier ce film que j'ai trouvé injustement boudé lors de sa sortie. Ok c'est pas non plus le film de l'année et il n'egalera pas Dune dans mon coeur. Mais il etait pas du tout honteux et m'a donné envie de m'interresser à l'univers. Par contre faudrait que je me decide à lire le cycle de mars.

cinégood
29/11/2019 à 11:07

Taylor Kitsch fait preuve de son talent dans deux excellentes séries : Friday Night Lights et la récente mini-série Waco (à voir absolument)

Plus

votre commentaire