Le Mans 66 démarre plus fort que prévu aux US, tandis que Charlie's Angels y est crucifié par le box-office

La Rédaction | 17 novembre 2019
La Rédaction | 17 novembre 2019

Le box-office peut parfois être une vraie vacherie. Tous deux du bon côté de la critique et du public, Le Mans 66 rapporte tandis que Charlie's Angels se vautre.

Comme dans la vraie vie, avoir de bonnes notes ne suffit pas à déterminer l'avenir d'une carrière au box-office. La preuve avec Le Mans 66 et Charlie's Angels : tous les deux bien accueillis (même si Le Mans 66 est plus apprécié), le premier reçoit une consécration en billets verts et le second se prend un bon gros mur des familles. Quelques résultats sont encore attendus à l'heure où ces lignes sont écrites mais on peut déjà vous donner les éléments suivants :

 

photo, Matt Damon, Christian BaleParés pour l'observation du box-office

 

Avec au minimum 31,5 millions de dollars rapportés sur le territoire US, Le Mans 66 fait un démarrage canon. La nouvelle réalisation de James Mangold fait mieux que ce que les prévisions les plus optimistes lui accordaient, et les executives de feue la Fox doivent avoir le sourire : le film est premier du box-office US de ce week-end, et avec un budget annoncé de 97 millions de dollars (hors coûts marketing), il est sur la voie du succès clair et net.

On ne connaît pas les résultats du film à l'international, mais vu qu'il sort un peu partout, l'addition des deux territoires devraient assurer la rentabilité de l'opération pour le réalisateur de Logan et pour le duo Matt Damon / Christian Bale... s'il arrive à tenir le choc La Reine des neiges 2, mastodonte sortant la semaine prochaine.

 

photo, Ella Balinska, Naomi Scott, Kristen StewartLa mauvaise "hummer"

 

De l'autre côté, malgré une bonne surprise du côté de la critique et une tangible satisfaction du public (le film est noté B+ sur CinemaScore), la route des drôles de dames de Charlie's Angels les a emmenées droit à l'abattoir. Estimé entre 48 et 55 millions de dollars (hors coûts marketing, dommage, on aurait bien aimé savoir combien a coûté la chanson avec Miley Cyrus, Lana Del Rey et Ariana Grande), le film réunissant Kristen Stewart, Naomi Scott et Ella Balinska se ramasserait un très violent 8,2 millions en tout et pour tout sur ses trois premiers jours outre-atlantique. Commandité par Columbia et distribué par Sony, les deux sociétés s'apprêtent à passer un très mauvais lundi matin.

Les chiffres sont encore attendus pour l'international, mais Charlie's Angels peut malgré tout abandonner tout espoir : s'il n'a réussi à ramasser que 6 millions de dollars en deux jours dans l'immense territoire chinois, on voit mal ce qu'il peut espérer à part un turbo-miracle européen, ou une pandémie de Kristen Stewart-mania dans les 12 prochaines heures.

 

Affiche française

commentaires

Ed Wood
19/11/2019 à 10:19

@Dsluc le problème n'est pas que le public (féminin ou masculin) ne veut pas de films d'actions avec des femmes. Il y a pleins de succès qui prouvent le contraire : Hunger games, Captain Marvel, Fury road, Salt, tomb raider, Resident evil, Kill Bill, Lucy, Wanted, Aliens, Atomic blonde...
Le problème c'est que les gens en ont marre que la réponse aux demandes des femmes pour avoir plus de rôle principaux dans les films d'actions, plus de considérations (en gros de ne plus être juste le love interest du héros, la petite amie à sauver, ou la méchante garce) soit juste "On va faire des remake et des reboots en remplaçant le casting masculin par des femmes ou garder les femmes et en faire des lesbiennes"
On veut de la nouveauté.

Dsluc
18/11/2019 à 13:29

Je suis un peu d'accord avec Sebastien, on nous fait tout un foin avec le fait qu'Hollywood est une industrie macho (suite à la déception d'SOS Fantômes) qui ne donne pas sa chance aux femmes, mais force est de constater que le marché des films 100% féminins ne semble pas très engageants pour les producteurs. A priori, le public féminin (hormis les féministes pures et dures) ne semble pas particulièrement vouloir un film qu'avec des femmes.
Et je ne parle pas de l'échec du dernier Terminator très féminisé, on me répondra que là, c'est la licence qui est à bout de souffle.
Arrêtons de dire qu'Hollywood est macho, mysogine ou raciste.... Hollywood est juste une machine à fric et elle investie là où l'argent peut potentiellement tomber. C'est tout.

CH
18/11/2019 à 09:10

Putain mais l'affiche de charlie's angel fait peure a voir!!! On dirait une affiche d'un kingsman au feminin... Mais moche! trés moche.. treeeeeeeees moche!

Jean-Marc M.
18/11/2019 à 02:32

C'est un jeune homme au milieu de l'affiche ?

Sébastien
18/11/2019 à 01:18

Ça ne pouvait pas être plus caricatural: un film de gonzesses d'un côté, un film de mecs de l'autre... Résultat: même les femmes se fichent éperdument du féminisme à deux balles hollywoodien.
Ça c'est fait. Au suivant.

zanta
18/11/2019 à 00:31

Excellente nouvelle pour Ford v Ferrari : ça peut encourager Disney à continuer à laisser ce type de films d'exister !
C'est aussi bien mérité pour Charlie's Angels, qui sentait le produit sans âme de très loin. A croire que Sony ne comprend toujours pas que le leitmotiv du public, c'est la nostalgie. Les gens veulent revoir le casting d'origine et l'esprit des films qu'ils ont aimé. Donc recaster Spiderman et virer Sam Raimi c'était idiot ; faire un Ghostbusters avec le casting de Bridemaids, ça l'était aussi ; rebooter Millenium sans Rooney Mara c'était encore plus con ; et ne pas faire un Charlie's Angels 3 convoquant le casting d'origine, tout en introduisant une nouvelle génération, ça l'est aussi.
Ils ont pourtant bien vu que Men in Black 3, meme 10 ans après le précédent, ça avait été le plus gros succès de la franchise.
En fait, leur truc de tout refaire en moins bien n'a fonctionné que pour Jumanji, mais c'est car le concept était plus fort que les personnages.

Balenk
18/11/2019 à 00:11

"feu la Fox". Ou "la feue Fox". Mais pas "feue la Fox". Grammar Nazi approved.

gummy
17/11/2019 à 20:33

@Laule
Tu as déjà essayé ? Tu devrais, ça te détendrait.

Laule
17/11/2019 à 19:00

Dans le fion les feminazis.

Flash
17/11/2019 à 18:38

Le man 66, vu hier, vraiment un excellent film à voir absolument.

Plus

votre commentaire