Après The Color Out of Space, un univers étendu autour d'H.P. Lovecraft annoncé

Christophe Foltzer | 8 novembre 2019
Christophe Foltzer | 8 novembre 2019

Le premier trailer de The Color out of Space est arrivé il y a quelques heures et il intrigue plutôt beaucoup. Et on se dit que ce n'est peut-être que le début.

Parce que oui, vous ne le savez pas mais The Color Out of Space, c'est un petit événement en réalité. Pas pour Nicolas Cage qui risque à nouveau d'être dans un bon film mais bel et bien parce qu'il signe le retour du légendaire Richard Stanley derrière la caméra. Et ça, ça fait rudement plaisir.

 

 

Autre détail qui ravit un peu beaucoup à la folie, le film est produit par la société SpectreVision, qui n'est autre que la boite de production d'Elijah Wood et de son comparse Daniel Noah. On se dit qu'avec autant de beau monde derrière, le film ne peut être qu'une réussite. C'est en tout cas ce que l'équipe espère puisqu'elle a, en réalité, un gros plan en tête, comme Daniel Noah vient de le confier au micro de ComingSoon :

"Nous essayons d'établir un univers autour des oeuvres de Lovecraft. Et si, par chance, il y a suffisamment d'appétit pour ce genre de choses, alors nous pourrons continuer et en faire au moins trois autres."

 

Color out of spaceUn univers bien glauque qui n'a pas fini de nous surprendre visiblement

 

Une promesse qui fait très plaisir d'autant que Richard Stanley devrait participer à l'aventure en étroite collaboration. D'ailleurs, l'équipe aurait déjà jeté son dévolu sur le prochain écrit du maitre de l'épouvante à adapter, qui ne serait autre que L'abomination de Dunwich, nouvelle parue en 1929. Dans cette histoire, nous y suivons Wilbur, enfant "atypique" né à Dunwich d'une mère albinos et sorcier à ses heures, qui se voit accusé de disparitions d'animaux et d'enfants. Comme en plus, il n'est pas très sympa, sa mère le craint, encore davantage lorsqu'il se rend à Arkham pour y compulser le Necronomicon.

Pour l'instant rien d'officiel puisqu'il faudra attendre les résultats de The Color out of Space en salles (le 24 janvier aux Etats-Unis) pour savoir l'aventure continuera mais, quoi qu'il en soit, la perspective est très, très alléchante.

 

affiche

 

commentaires

Bob nims
09/11/2019 à 13:25

Nic cage sera le pont de vouute de ce nouvel univers !
Jattend ça avec impatience comme Mandy si ça pourrait être dans la même veine ça serait génial

Nic on t'aime !!!

patman
09/11/2019 à 11:55

@Andarioch1

Mille excuses à tous ceux que j'aurai pu froisser en dénigrant de la sorte Nicolas Cage.

Pour la peine, je vais me bing-watcher toute sa filmographie potable ce week-end. (Ça ne devrait pas me prendre plus de 4 heures ^^)

Numberz
08/11/2019 à 19:48

Je conseille quant à moi les mangz de Watanabe, sorti récemment.

Robb
08/11/2019 à 17:28

Même en commençant avec une BA qui fleure bon la série B et la présence de Nick Cage, ça donne quand même envie d'avoir un Lovecraft Cinematic Universe !

Andarioch1
08/11/2019 à 13:36

@Patman

Concernant Cage, c'est assez dangereux de s'en prendre à lui sur ce site^^
Cage ose tout dans sa carrière. Il y a forcement du déchet. Mais sa filmo récente n'est pas si catastrophique. Je ne saurais trop te conseiller la vision de Mom and dad, sommet d'humour glauque et grinçant, surtout si tu as des enfants.

patman
08/11/2019 à 12:23

Vous trouvez vraiment ce projet excitant ?

1) Transposer Lovecraft à notre époque est une hérésie. Les années 20 sont indissociables de ses histoires.
2) Ça fait penser à un petit film d'horreur bien cheap, jumpscares inutiles en prime. Tout l'univers de Lovecraft repose sur une angoisse diffuse, aucun effet spectaculaire en vue dans ses histoires.
3) Y'a Nicolas Cage... Vu la qualité de ses films ces dernières années, ce n'est vraiment pas bon signe.
4) Une météorite qui se plante comme ça dans le sol, ça ne fait vraiment pas sérieux.

Miami81
08/11/2019 à 12:12

On dirait le film tout droit sorti des années 80

Ben
08/11/2019 à 11:34

Un poil cheap la BA, mais je me réjouis que Lovecraft soit une nouvelle source d'inspiration, ces romans méritent un traitement cinématographique affirmé!
De mon point de vue The Thing, l'Antre de la folie, et dans une moindre mesure le 1er Alien sont des hommages fort réussit de sa littérature.

votre commentaire