Comment je suis devenu super-héros dévoile une bande-annonce explosive avec un Benoît Poelvoorde masqué

Déborah Lechner | 28 octobre 2019 - MAJ : 28/10/2019 14:36
Déborah Lechner | 28 octobre 2019 - MAJ : 28/10/2019 14:36

À l'occasion du Comic-Con de Paris, Comment je suis devenu super-héros a dévoilé une première bande-annonce avec un casting 100 % made in France.

Quand la France décide à son tour d'enfiler un masque, une cape et des collants, ça donne Les Frenchmen d'Olivier Goujon, mais quand elle se décide à le faire sérieusement, elle accouche de Comment je suis devenu super-héros. Le film de Douglas Attal (acteur dans La prochaine fois je viserai le coeur) est une adaptation du roman éponyme de Gérald Bronner, mais dont l'action devrait exclusivement se dérouler dans l'Hexagone et non aux États-Unis. 

Le projet avait été annoncé en 2015, à l'occasion du Comic-Con de Paris et c'est donc quatre ans plus tard, pour l'édition 2019 que la Warner a dévoilé une première bande-annonce, qui ne promet rien de vraiment nouveau par rapport aux productions américaines, mais qui peut se targuer de faire de Benoît Poelvoorde un super-héros.

 

 

Les événements du film se dérouleront ainsi en 2020 à Paris, où les surhommes se sont parfaitement intégrés à la société. Mais cet équilibre va être remis en question par une substance illégale qui permet à des personnes qui n'en n'avaient pas de se doter de super-pouvoirs. Face à un trafic de plus en plus inquiétant, deux lieutenants seront chargés de mener l'enquête avec l'aide de deux anciens justiciers. Mais le passé d'un des policiers et le retour de certains souvenirs vont nuire au bon déroulement de l'enquête.

Ce premier trailer à l'esthétique travaillée a des accents de thriller psychologique et de film policier et s'inscrit davantage dans la veine des DaredevilWatchmen ou The Boys que des films grand public de Marvel. En plus d'une intrigue française, Comment je suis devenu super-héros comptera également sur un casting entièrement francophone avec Pio Marmaï et Vimala Pons dans les rôles des lieutenants Garry Moreau et Cécile Schaltzmann ainsi que Leïla Bekhti et Benoît Poelvoorde dans la peau des super-héros Callista et Monte Carlo. Le grand méchant du film sera quant à lui campé par Swann Arlaud.

À noter aussi le budget d'environ 15 millions d'euros qui devrait permettre d'avoir un résultat qui en jette, comme les premières images le promettent. Et quand on sait que La Nuit a dévoré le monde de Dominique Rocher n'a eu que 2,5 millions de budget, Dans la brume de Daniel Roby environ 9,5 millions et Le Chant du loup d'Antonin Baudry a peine plus avec 22 millions, il y a de quoi faire quelque chose de propre qui prouverait qu'en France aussi on a nos super-héros. 

Il faudra tout de même attendre le 14 octobre 2020 pour voir Comment je suis devenu super-héros.

 

Affiche

Tout savoir sur Comment je suis devenu super-héros

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Filou
30/10/2019 à 08:24

B.P. est belge.

Tonto
29/10/2019 à 09:37

Sympa et prometteur, même si j'espère que l'originalité sera au rendez-vous... En revanche, ils étaient vraiment obligés de faire sortir ça le même jour que le film Kaamelott ???

Ah bon?
28/10/2019 à 21:50

"une première bande-annonce avec un casting 100 % Made in France."

Vraiment? "100% Made in France" ?

Garm
28/10/2019 à 17:04

@ty
Tu trouverais ça vraiment pire que le casting qu’on a eu depuis au moins 20 ans?

Baretta
28/10/2019 à 17:00

moi je dis il faut laisser sa chance au produit.

lambdazero
28/10/2019 à 15:57

Et bah, ça n'a pas l'air dégueu tout ça.

Alexandre Janowiak - Rédaction
28/10/2019 à 15:28

@ty

ce n'est pas une blague non, notre news est en cours d'écriture justement !

ty
28/10/2019 à 15:21

HOrs sujet... canet va réaliser un FILM asterix dans le role titre avec gilles lelouche en obelix? c'est une blague? manquerai plus que marion cautilard en falbala , cluzet en cesar etc

votre commentaire