Ça : Chapitre 2 - Chüd, scènes coupées... le chef opérateur dit tout avant l'arrivée du director's cut

La Rédaction | 30 septembre 2019
La Rédaction | 30 septembre 2019

Ça : Chapitre 2 est un succès international, et ses auteurs commencent à en révéler les secrets de fabrication.

On se souvient que le premier Ça avait impressionné par la qualité de son rendu plastique, notamment grâce à la photo de Chung-hoon Chung, collaborateur de Park Chan-wook. Malheureusement, le chef opérateur n’est plus membre de l’équipe sur Ça : Chapitre 2, remplacé par Chuco Varese. Ce dernier a accordé une très longue interview à Collider, dans laquelle il évoque quelques spécificités du projet.

L’une d’entre elles concerne le rituel de Chüd, élément central du roman de Stephen King, qui nécessitait un décor bien particulier, dont une partie notable a été réellement construite pour le long-métrage, plutôt que de céder au piège du tout numérique.

 

photoUn film sympa, avec plein de ballons

 

« C’était l’autre Everest. Enfin, plutôt l’opposé de l'Everest. Tous les matins, on devait descendre dans la fosse des Mariannes en retenant notre souffle. Le concept, c’était de faire le maximum en dur, sur le plateau. D’où l’idée de construire un décor qui permet aux acteurs et aux techniciens de situer l’action.

(…)

On n’était pas dans le traditionnel "t’inquiètes, on réglera ça en post-prod". C’était vraiment particulier comme fabrication. Ensuite, on a eu beaucoup de soutien des équipes des effets spéciaux pratiques et numériques. Et même si le film est sorti il y a quelques semaines, je ne souhaite pas donner trop de détails à ce sujet. »

 

photo Bill Skarsgård

 

Chuco Varese rappelle d’ailleurs que plusieurs autres séquences du film ont bénéficié d’un traitement similaire, notamment celle située dans la première partie du récit, où durant une partie de base-ball, Grippe-Sou attire à lui une fillette. L’éclairage très travaillé de cette scène a été intégralement conçu et exécuté sur le plateau, d’après le chef opérateur.

« Tout cela a été intégralement réalisé face à la caméra. Ce n’est plus le cas de nos jours parce que tout nécessite un peu d’étalonnage, un peu d’effets numériques. Mais cette scène a été réalisée à 99% devant la caméra. Juste Bill Skarsgård, son maquillage, les effets prosthétiques, son talent de mon électro armé d'un potentiomètre, et la bonne idée que j’ai eue d'installer des LED dans les mains du clown. »

On aurait aimé que Ça : Chapitre 2 contienne plus de passages avec ce niveau d’artisanat ou de « réalité », les effets numériques passablement envahissants nous ayant régulièrement sortis du récit. Et à croire Varese, le blockbuster, dont on sait qu’il pourrait bénéficier prochainement d’un super-montage augmenté, pourrait accueillir d’autres passages « à l’ancienne », qu’il a particulièrement apprécié filmer.

 

PhotoQuand le "maquillage" est terminé à l'ordinateur

 

« Il y a une scène, au milieu des souvenirs des Ratés, lorsqu’ils cherchent leurs tokens. C’est une scène où Mike revient dans sa maison, quand elle brûle, qu’elle va prendre feu ou qu’elle vient d’être consumée. Et une scène très complexe a lieu, que nous avons tournée, mais qui n’a pas été retenue au montage, et que j’espère retrouver dans un director’s cut. La séquence est merveilleuse, très très tendre et douce, tout en restant extrêmement effrayante. Il faut maintenant attendre le montage augmenté d’Andrés et voir ce qui s’y trouve. »

On aimerait bien la voir cette scène, tant le traitement de Mike dans le film tel que nous l’avons découvert en salles tient du bon gros crachat. Littéralement éviscéré dans le premier film, qui choisissait d’offrir au personnage de Ben son intrigue et de dépouiller d’à peu près toute forme de personnalité, le protagoniste se voyait transformé en quasi-figurant dans le second volet.

Espérons donc que si ce montage final voit le jour, il pourra rétablir, au moins un peu, l’équilibre entre les personnages.

 

photo, Bill SkarsgårdQuelques LED, et on obtient une des plus belles scènes du film

Tout savoir sur Ça : Chapitre 2

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

coulibaly julia
29/10/2019 à 20:56

chic chic chic film

Olivier637
30/09/2019 à 22:15

Je n’ai pas compris pourquoi l’intrigue de Mike est allée à Ben. Dans le livre Mike a un traitement vraiment particulier, c est le dernier à rejoindre le club et son histoire est la plus détaillée avec celle de bill. Sa couleur de peau en fait la cible préférée de Bowers dans une région où il est le seul noir du bled dans les années 50.

Sans parler du fait que c est le gardien du phare quand il est adulte.

votre commentaire