Rambo : Last Blood - raciste, dépassé, fauché... la presse américaine éventre Sylvester Stallone

La Rédaction | 24 septembre 2019 - MAJ : 24/09/2019 09:58
La Rédaction | 24 septembre 2019 - MAJ : 24/09/2019 09:58

Rambo : Last Blood sera sur les écrans français dès le 25 septembre. Mais la critique n’est pas tendre.

Elle nous tient à cœur la saga Rambo, madeleine de Proust qui aura accompagné le divertissement grand public des années 80 et imprimé certains motifs récurrents dans le cinéma d’action américain. C’est pour ça qu’on vous a proposé chaque semaine depuis un mois un retour sur les quatre premiers chapitres de la saga : Rambo, Rambo II, Rambo III et John Rambo.

Malgré certains aspects qui nous ont charmés ou amusés, force est de constater que Rambo : Last Blood nous a déçus. Mais manifestement, c’est sur ses propres terres que Sylvester Stallone fait face à la défiance la plus marquée.

En effet, la presse anglo-saxonne reçoit très mal Rambo : Last Blood. Non seulement parce que le film est accusé de manquer beaucoup de recul politiquement et de verser ouvertement dans un racisme bien crado, mais surtout parce que le métrage a paru techniquement défaillant à de nombreux observateurs. Et cette fois, ce bon vieux John a carrément droit au peloton d’exécution.

 

photo, Sylvester Stallone, Yvette MonrealOn achève bien les chevaux...

 

« Je ne sais pas pourquoi je fondais tant d’espoirs dans Rambo : Last Blood. » Vulture

« L’ensemble est putréfié, mécanique. » New York Times

« Une prostate filmique boursoufflée. » Guardian

« Dirty Harry a eu droit à de plus dignes adieux, et on trouvait quand même dans sa dernière aventure une course-poursuite avec une voiture télécommandée. » Hollywood Reporter

 

photo"Rengagez-vous qu'ils disaient."

 

« La violence est sidérante, mais le film a l’air fauché, le scénario est détaché de la saga. » Bloody Disgusting

« Comme dernier baroud d’honneur d’une icône de l’action, le film est un pétard mouillé. » Empire

« Moins un film guerrier d’évasion qu’une version fictionnalisée du discours d’intronisation de Donald Trump. » Salon

 « Cheap et paresseux. » The Observer

 

photo, Sylvester StalloneSly attend vos critiques avec un grand calme

 

« On pourrait croire qu’un film de 1h29 n’a pas le temps de se traîner, mais bon sang, celui-ci y parvient. » Slate

« Les pièges gores sont si excessifs que Rambo semble s’être transformé en Jigsaw. » The Wrap

« Il s’agit moins d’un Rambo que d’une reprise générique de Taken à petite échelle. » Forbes

 

photoIl est énervé Guillaume Tell

commentaires

docsavage
29/09/2019 à 15:53

rambo aurait dû mourrir dans le 1,point barre !!

Gabs
29/09/2019 à 10:41

Rambo est un homme sombre, sans aucune pitié, sans coeur, quand on va voir Rambo, faut pas s'attendre a ce qu'il cueille des roses, ou qu'il fasse la cuisine...lui c'est le gros ménage son truc et il le fait bien...la saloperie y en a plus après son passage. Rambo quoi..

Flo
27/09/2019 à 14:13

...c'est vrai qu'il est sacrément "raciste" avec toutes les femmes hispaniques du film, ben voyons ! À moins qu'il soit simplement misandre ?
En tout cas, le pessimisme du film est bien réel, assumé, et quasi égal à celui du premier film. Mais sans la même subtilité, hélas.

Simon Riaux
26/09/2019 à 18:40

@Wooshly

Non.

A entendre les critiques, décrire tous les mexicains comme des violeurs, des menteurs, des irresponsables, des flics corrompus et violeurs, des assassins et des proxénètes, tout en condamnant les seules figures positives à la mort ou à l'exil, c'est stupide et grossier.

Et si on ne tuait que les tarés proxénètes dans le film, il y aurait 2 morts. Pas 287 000.

Wooshly
26/09/2019 à 18:31

A entendre toutes les critiques on croirait que etre un proxénète violant brutal avec des jeunes filles ......ne mérite pas d'être punis...la méchanceté bascule et se sont les méchants qui passent pour des victimes.....n'empêche que si c'était une histoire vraie ceux la ne recommrnceraient plus.....et le racisme n'a rien à voir là dedans.....

Stef
25/09/2019 à 21:28

Ça y est vu ... bon ce n’est pas un chef d’oeuvre, mais un bon film d’action.
Fan de base je suis un peu déçu par le manque de talent du réalisateur ou du scénario.
Mais pour les fans on est toujours contents de retrouver Jhon...

Sylvestre
25/09/2019 à 02:34

P**** mais Rambo attaque toi à des Russes ça poserait des problèmes de conscience à personne ! Sérieux même pour connaître l'avis sur un Rambo on nous bassine avec du racisme maintenant, on vit une drôle d'époque ou les censeurs se sentent obligés de se positionner moralement quitte a ne même pas penser ce qu'ils disent.

Igwane
25/09/2019 à 01:53

Stalone explique que Rambo est un crétin. Il n'est pas un hero. Mais un soldat qui montre la pire image de la guerre et des états-unis. Une critique. Pour dénoncer, la politique des conservateurs républicains. Pas l'inverse.

Didi
25/09/2019 à 00:48

C est du réchauffe donc bof de toute je n irais pas dépenser un euro pour aller le voir

Andarioch
24/09/2019 à 23:11

Je vais sans doute poser une question idiote mais comment on peut croire à un ancien du Vietnam qui vit sobrement dans son trou avant d'aller dézinguer du chicanos quand on voit la tronche salement siliconée du Sly?
Perso il me fait peur, j'aimerais pas le croiser dans une ruelle sombre avec sa gueule de Bogdanov.
Personne ne veut leur dire à ces hollywoodiens que quand t'as la face retapée en plastique tu ne ressemble plus à aucun personnage, hormis celui de la star d'Hollywood qui a peur de vieillir justement.
Perso je trouve qu'un Rambo au collagène est aussi peu crédible que s'il déboulait en bas résille avec le rimmel qui coule.
C'est à ce point rentré dans les moeurs que je suis le seul révolté par ça?

Plus

votre commentaire