Ça : Chapitre 2 fait évidemment un démarrage canon... mais moins qu'espéré ?

Lino Cassinat | 8 septembre 2019
Lino Cassinat | 8 septembre 2019

Le premier film a du générer une épidémie de coulrophobie, car il semblerait que les spectateurs de Ça : Chapitre 2 soient moins nombreux que prévu au rendez-vous.

C'est le premier poids lourd de la rentrée : Ça : Chapitre 2 était attendu par tous les fans d'horreur du monde entier après le carton monumental (et inattendu) du premier film. Et pourtant, malgré une grosse attente et une absence totale de concurrence, les premiers indicateurs semblent bien pointer vers une légère déception : le démarrage de Ça : Chapitre 2 est certes très bon, mais moins que celui du premier film, alors qu'il a coûté plus cher et aligne un casting en or avec James McAvoy ou encore Jessica Chastain.

 

photo, Jessica ChastainPas terrible cette douche froide

 

Avant de plonger dans les chiffres, on modèrera le constat précédent avec cette donnée supplémentaire : Ça : Chapitre 2 est significativement plus long que son prédécesseur, et, nécessairement, un film de presque trois heures ne peut être programmé aussi massivement qu'un film de deux heures. Or, moins de séances, ça veut évidemment dire, moins d'entrées et moins d'argent. On peut aussi attribuer cette baisse à un bouche à oreille moins positif, le film étant moins bien reçu que le premier à la fois par la critique et le public (et on serait méchant, on ajouterait qu'il est tout simplement vraiment pas terrible selon notre critique).

Qu'elle que soit l'explication, le résultat est là : Ça : Chapitre 2 récolte 91 millions de dollars pour son premier week-end, alors que son aîné en rapportait 123. Une différence pas bien fatale mais tout de même assez marquée, et qui crispe encore un peu plus quand on sait que ce second film aurait coûté environ le double du premier - qui aurait coûté 35 millions de dollars.

 

photoBon allez, on aurait pu faire mieux mais on trinque quand même

 

Et là évidemment, on se rend compte qu'avec ces 91 millions domestiques, plus les 94 autres millions à l'international, il n'y a pas mort d'homme loin de là : beaucoup de films aimerait rapporter plus du double de leur budget initial dès leur premier week-end comme le fait Ça : Chapitre 2 avec ses 185 millions de dollars accumulés contre les (supposés) 70 millions environ de budget (auquel il faut ajouter les coûts marketing). De plus cela reste bien au dessus de la concurrence : un autre franc succès comme Halloween n'avait ramené "que" 100 millions... mais les analystes prévoyaient 200 millions pour Ça : Chapitre 2, et le film est en dessous.

S'il ne fait donc aucun doute que l'opération Ça : Chapitre 2 sera un succès net et sans bavure pour Andrés Muschietti et Warner, il est également permis de douter que le film atteigne le faramineux score total de 700 millions de dollars de l'épisode précédent. Pour rappel, ce score était une énorme surprise et a fait de Ça premier du nom le plus gros film d'horreur de tous les temps au box-office.

 

Affiche française

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
10/09/2019 à 09:08

@Simael

Oui, et comme dit plus bas (où on nous accuse de trop parler inflation) : on reviendra sur tout ça plus tard :)

Simael
10/09/2019 à 00:03

"ce score était une énorme surprise et a fait de Ça premier du nom le plus gros film d'horreur de tous les temps au box-office."
Sans tenir compte de l'inflation ;) parce que, en tenant compte de l'inflation, ça reste encore et toujours l'Exorciste qui détient ce record

Jponx
09/09/2019 à 11:41

Pour inquiétude c'est pour dire même si je ne suis pas d'accord sur certains articles ce qui est normal j'apprécie énormément votre site et me co une trentaine de fois par jours continué comme ça ????

Geoffrey Crété - Rédaction
09/09/2019 à 11:20

@Jponx

Pas sûr de comprendre de quelle inquiétude vous parlez.
On n'a pas aimé Venom et Dark Phoenix. On a parlé de leur succès/échec dans la rubrique dédiée.

Mais nulle inquiétude de notre côté : on trouve chaque année plein de super films, petits ou grands en terme de budgets, et on ne va jamais pleurer sur l'état du cinéma. Il y a encore plein de cinéastes, producteurs et projets qui émergent chaque année, et méritent d'être découverts et soutenus.

captp
09/09/2019 à 11:11

merci messieurs pour vos réponses c'est déjà plus clair :)

Simon Riaux - Rédaction
09/09/2019 à 10:58

@captp

Sur un film comme Tarantino, la logique est différente, dans le sens où la première forme de "rentabilité" pour Sony, c'est de l'image de marque.

Le film a été applaudi à Cannes (et concentrer toute la presse et sa com à Cannes, ça peut aussi représenter un moindre coût marketing, pas besoin de faire une grosse tournée mondiale, tout le monde est venu rencontrer le film et le cast).

Ensuite, le film marche suffisamment pour espérer ressortir et refaire parler de lui aux Oscars, se revendre à ce moment là, et pour le coup le fonctionnement des films "prestigieux" ou dits d'auteurs en vidéo est un peu différent, il touche les cinéphiles, peu nombreux mais très sujets à l'achat physique. Sony mise évidemment beaucoup sur le film comme un investissement d'image de marque, qui le positionne comme un producteur de qualité, et le rende plus capable d'attirer à lui des noms prestigieux. De ce point de vue, le film estdéjà très "rentable" ou satisfaisant.

Jponx
09/09/2019 à 10:57

Je comprend pas d'inquiétude j'aime beaucoup se site j vais minimum 3 fois par heures mais je trouve que des fois c un peu poussé oui venom xmen voir avengers ect c d'une nullité abyssal malheureusement c'est fini la belle époque de films originaux maintenant c remake du remake ya quelques perle qui sort de temps en temps heureusement mais c'est rare

Geoffrey Crété - Rédaction
09/09/2019 à 10:55

@captp

On le fera ! On attend généralement la fin de l'exploitation salles, ou au minimum quelques semaines/mois pour avoir une vue d'ensemble.

Et on essaie d'expliquer à chaque fois au mieux, car la question est effectivement complexe.

captp
09/09/2019 à 10:43

c'est vrai qu'un dossier sur ça serait intéressant car quand je vois l'argent généré par certain films considéré comme flop je comprend pas trop.
A l'inverse en comparant au dernier Tarantino qui de mémoire bénéficiait d'un gros budget (autour des 115 millions) et que je vois les recettes ça me parait pas ouf mais c'est considéré par sony comme rentable.
bref j'aimerai comprendre ;)

Geoffrey Crété - Rédaction
09/09/2019 à 10:42

@Jponx

Ah bon ? L'inflation est pourtant citée à chaque fois, dans chaque bilan.

Penser qu'on tord les chiffres pour enfoncer les films qu'on n'aime pas, c'est un peu de mauvaise foi justement.
On n'a pas aimé Avengers : Endgame et notre bilan box-office montre clairement en quoi c'est un triomphe, même avec l'inflation.
On a aimé Alita : Battle Angle, et notre bilan montre clairement en quoi il n'a pas été le succès attendu.
On a détesté Venom, et notre bilan montre en quoi c'est un carton plein.

Pour X-Men : l'inflation est citée... mais même sans inflation, il est quasi toujours en-dessous des autres épisodes. Preuve que c'est un désastre financier.

On détaille suffisamment les chiffres, en donnant les clés d'analyse, pour vraiment pouvoir vous dire que non, on expose les faits, on donne notre point de vue en conclusion, mais que notre avis sur le film lui-même n'a rien à voir.

Plus

votre commentaire