Tomb Raider : la suite du reboot sera réalisée par un maître du bizarre, de la SF tordue et de la viande sur les murs

La Rédaction | 4 septembre 2019 - MAJ : 04/09/2019 17:41
La Rédaction | 4 septembre 2019 - MAJ : 04/09/2019 17:41

Après un reboot décevant (pour être poli), MGM mise sur un choix radical pour la suite de Tomb Raider et embauche Ben Wheatley.

Voilà une nouvelle qu’on n’a pas vue venir, et qu’on aurait probablement eu du mal à croire si la rumeur l’avait préalablement colportée. C’est Ben Wheatley qui réalisera le prochain Tomb Raider, dont on ignore toujours le titre exact, et qui devrait débarquer sur les écrans internationaux au mois de mars 2021, avec toujours Alicia Vikander dans le rôle-titre.

Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant Ben Wheatley est un des cinéastes les plus atypiques de sa génération. Il a été découvert grâce à Kill List, petit thriller à la limite de l’expérimental et du cauchemar Lynchéen, où un tueur à gages s’enfonçait progressivement dans une réalité alternative, surréaliste et ultraviolente.

 

Photo Alicia VikanderOn en connaît une qui va passer un sale quart d'heure...

 

Le reste de sa carrière aura été une suite de surprises (parfois de déceptions) continue : il est passé par le film historique, politique et minimaliste, avec A Field in England, la comédie potache avec Touristes, la SF poseuse avec High-Rise puis la série B énervée avec Free Fire. Inégal mais capable du meilleur, imprévisible et manifestement très désireux de s’essayer à des genres s’opposant sur le papier, le cinéaste continue sur cette lancée en acceptant, comme l’annonce Deadline, de prendre en charge Tomb Raider 2.

Devant les nombreux trips, souvent radicaux, qui habitent sa filmographie, on serait tenté de se demander si la MGM a fumé la moquette et les poils d’un vieux dealer pour confier un blockbuster de cette ampleur à ce metteur en scène. Mais à bien y regarder, Wheatley est un choix potentiellement judicieux, capable d’appréhender des types de projets extrêmement différents, de jongler avec des personnages variés, techniquement très au point (ses deux dernières mises en scène l’ont largement prouvé) et dont le parcours ne manquera pas d’interpeller les commentateurs.

 

Photo Alicia VikanderAlicia Vikander

 

En outre, Wheatley est très familier des effets horrifiques et du cinéma de l’étrange, ce qui pourrait offrir à miss Croft l’occasion de bénéficier de véritables frissons à l’écran. Un ingrédient fondamental des jeux, que ni les films avec Angelina Jolie ni le reboot réalisé par Roar Uthaug n’ont su retranscrire.

Comme nous l’expliquions ici, le reboot de 2018, sans être un grand succès, avait évité le flop, notamment grâce à son succès international. D’où peut-être le choix du studio d’embaucher un réalisateur britannique, plutôt côté en Europe et hors Etats-Unis, afin de permettre à ces territoires d’appréhender le projet avec plus de bienveillance, tout en donnant à Lara Croft toutes les cartes en main pour bénéficier d’une adaptation dotée d’une véritable personnalité.

Retrouvez notre classement de tous les jeux vidéo Tomb Raider par ici.

 

 Kill List, de Ben Wheatley

Tout savoir sur Tomb Raider

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Rudy Mako
06/09/2019 à 03:21

Je demande à Ecranlarge d'embaucher Eliott, il fera un bon rédacteur

Ellioft 2.0
05/09/2019 à 20:34

Une Lara Croft aux gros seins, c'est cinématographiquement tentant. Mais elle risquerait quand elle cavale de ne pas voire l'horizon ou l'arbre devant elle :)

coco
05/09/2019 à 17:22

Cinéphile de luxe .a oui des gros seins c mieux par ce que la c pas Lara Croft pour moi !!!!!

Ellioft
05/09/2019 à 13:35

corleone 05/09/2019 à 08:16
On tient la le commentaire (ellioft le plus long sur le site d'EL non ? que j'ai bien évidement pas lu car on sent le fanatisme exagérer qui souhaite nous faire vendre et adoré cette bouse…

Pas du tout si tu avais lu mon commentaire tu aurais compris que je trouve que le film à aussi des défauts non négligeable et que un changement de scénariste/réalisateur ne peut apporter que du bon. Cela n'est que mon analyse personnelle à laquelle je n'attribue que mon ressentit des choses.

Mais réduire un film tel qu'il soit à une matière fécale est tellement plus constructif comme critique de nos jours...

Robert
05/09/2019 à 12:39

Pavé César, ceux qui n'ont pas lu te saluent

Karlito
05/09/2019 à 08:19

Chapeau bas Ellioft, voilà un commentaire constructif :)

La nouvelle version de Tomb Raider était correcte à mon humble avis. Je m'attendais à être déçu, mais au final, on se dit que cela reste honnête, mais sans plus.

corleone
05/09/2019 à 08:16

On tient la le commentaire (ellioft le plus long sur le site d'EL non ? que j'ai bien évidement pas lu car on sent le fanatisme exagérer qui souhaite nous faire vendre et adoré cette bouse...

Ellioft
05/09/2019 à 07:54

J'avais aimé le premier film que je continuerais de défendre parce que je me suis renseigné longtemps dessus (avant et apres) et ne souhaitait pas de toute manière une adaptation à la lettre du reboot de 2013 (au vu du budget alloué c'était compliqué) Comme je l'avais dit à l'époque le film est fait correctement avec un style lorgnant plus vers le réalisme et embrassant une philosophie (tout les mythes sont basés sur la réalité) tout droit sortit de LC TR Legend. Certe ce n'était pas le scenario le plus surprenant (il faut dire que j'ai lu un draft avant sa sortie au cinema). Mais au milieu de tout ses films de super héros cela a été rafraîchissant. Je n'y suis pas allé en m'attendant à un gros blockbuster mais à une production modeste.

Le premier épisode a peut être été classique mais le second risque d'être plus risqué. Par ailleurs dans le reboot la question Richard Croft dure pendant l'entieretée de la trilogie. Dans l'adaptation elle est dorénavant réglée. Il y'a de fortes chances que l'histoire soit basée sur celle de Rise et de Shadow puisque de nombreux indices sont présents durant le final.

Je ne suis peut être pas très doué sur le plan technique mais au moins ce film m'a fait plus ressentir de choses que le déluge de films Marvel/Disney de l'année (Black Panther/Captain Marvel/Aladdin).

J'ai vu les films de Ben (en préparation pour une chronique) Kill List avait de grosses longueur mais une sacrée ambiance sur son personnage/Free Fire était hilarant comme huis clos plus que choquant. Et il me reste à finir High Rise.

Je suis excité par cette avancée :)

Voici par ailleurs ma très longue chronique sur le film.

TOMB RAIDER : Avis :

La production de ce film à été une longue attente pour les fans de Tomb Raider c’est en 2015 qu’on à enfin eu de vraies news sur le projet sinon cela n’étaient que des rumeurs il me semble. Le producteur Graham King de GK Films avait en tête une idée de film assez simple avant de décider de faire Tomb Raider. Le pitch était assez simple une fille perd contact avec son père, tente de le retrouver, il se sacrifie et elle grandie en tant que personne. Au final le pitch à été accepté pour le film Tomb Raider. A en lire les interviews le but était de s’éloigner non seulement de ce que représente un jeu vidéo en évitant une histoire trop improbable et en ce concentrant sur cette relation familiale tout en s’éloignant des adaptations des films de 2001 et 2003.

Voilà une interview qui explique beaucoup de choses quand à la direction prise.

(Navré le site n'accepte pas les liens Mais c'était sur le site Collider)

Le film devait à la base sortir en même temps que le reboot de 2013 mais il à été retardé puisque l’histoire n’était pas trouvée et encore moins l’actrice.

Beaucoup de femmes avaient été pressentie pour adapter les aventures de Lara mais sans succès.
Le réalisateur Roar Uthaug avait des ambitions assez simple pour ce film c’est d’avoir le moins d’effet spéciaux possible, beaucoup de décors sont réels, les seules séquences qui ont été faite entièrement sous fond bleu sont la scène du parachute et la scène de fuite de la tombe de Himiko. Bien sur je ne dit pas qu’ils n’ont pas utilisés certains trucages durant le tournage.

Pour ce réalisateur norvégien c’était la première fois qu’on lui proposait un tournage de grande envergure ayant réalisé Flukt (un film sur la survie au temps des Viking), Bolgen/The Wave (un film catastrophe basée sur un événement réel) et Cold Prey (deux films d’horreurs) on à là un réalisateur presque indépendant à qui on offre de réaliser son premier film Hollywoodien. Il à été proposé par un des producteurs parce qu’il avait aimé son travail sur The Wave. Effectivement The Wave est un film sympathique et j’ai bien aimé Flukt.

La co production se fait entre GK Films/la Metro Goldwin Mayer et la Warner (qui il me semble ne sert que de distributeur) et apparemment la production à du ce battre pour faire accepter certains de leurs choix comme la révélation de la maladie de Himiko les studios voulaient un coté plus surnaturel.

(Article Gamespot)

Enfin le script à été confiée à une jeune débutante Geneva Robertson Dworet qui à travaillée sur un premier jet de Evan Daugherty et son idée au départ était plus d’en faire un film action/comedie mais au fil du script le contenu est devenu plus « réaliste ». Dans cette interview Geneva explique assez bien son envie. Ensuite les dialogues ont été réécrits par Alastair Siddons.

(Interview sur Collider)

Alicia Vikander à été l’actrice de choix pour jouer Lara et pour moi elle dépasse Angelina Jolie (mais pas que dans ce rôle, en général) elle à su apporter des idées et une direction pour le scénario (la course au renard c’était son choix) elle s’est impliquée dans son rôle jusqu’au bout à fait des recherches sur le personnage etc. Elle ne laisse pas que son joli minois faire le travail il y’a quelque chose dans sa voix qui me plait beaucoup (Pour moi c’est primordial) un peu de fragilité mêlée à une assurance avec un peu de douceur. Je l’ai découverte dans Ex Machina après son annonce en tant que Lara et dans The Danish Girl.

Concernant le film en lui-même il se trouve que je possédais un des scripts de Geneva daté d’Octobre 2016 que j’ai lu en intégralité deux semaines avant la sortie officielle (je ne pouvais plus attendre) et il se trouve que il y’a quelques bonnes idées qu’on ne retrouvera pas dans le film. Je vais un peu m’attarder dessus en tant que comparaison en citant quelques points assez importants.

Dans cette version le script suit la même série d’événements dans les mêmes lieux (Londres/Hong Kong/Yamatai/Londres) l’histoire reste globalement la même mais le personnage de Lara suit des cours à l’Université, on la voit sortir avec des amis, boire, échanger des plaisanteries, galérer à payer son loyer il devait y avoir de multiples flashbacks pendant qu’elle cherchait quelle porte du manoir la clef qu’on lui à remis lors de la signature des papier ouvrait (il n’y avait pas de puzzle). Sophie que l’on aperçoit très rapidement dans le film échangeant avec Lara était sensée être sa meilleure amie (comme Sam dans le reboot) seulement au bout d’un temps elles finie par dire à Lara ses quatres vérités sur le fait qu’elle choisi de vivre dans la pauvretée pour des raisons triviales alors qu’elle ne l’a pas choisi et qu’il faut qu’elle accepte qui elle est, son personnage devait emménager avec Lara dans le manoir Croft. Le personnage de Anna est définitivement meilleur dans cette version puisqu’elle montre une vraie affection pour Lara, en lui parlant, en allant la voir etc son destin change radicalement puisqu’elle se fait descendre par un tireur embusqué sur le toit de Croft Holdings alors qu’elle donne des explications à Lara (comme dans Rise of the Tomb Raider) et n’est plus la chef de Trinity. (Je refuse de dire la Trinité). Vogel à une motivation différente que celle du film, il souhaite sauver ses filles prise en otage par Trinity et suivait Lara depuis son arrivée à Hong Kong et l’aborde d’ailleurs sur le bateau Endurance. Richard reste le même personnage cependant Lara le combat avec un couteau avant de se rendre compte que c’est lui qu’elle à en face d’elle et tente pendant un temps de lui faire retrouver ses esprits (la scène était une de mes préférés) après cela il s’associe à Lara mais au bout d’un temps lui demande de partir de l’ile si jamais il lui arrive quelque chose avec un bateau qu’ils trouvent, ce qu’elle fait, avant de rebrousser chemin. Lu Ren reste le même personnage mais à une conclusion en effet Lara lui à payer deux yatch pour le rembourser (elle devait recevoir une carte de sa part chose qui à été incluse dans une des fins du film mais j’y reviendrais.

Himiko quand à elle reste une reine japonaise avec une maladie mais elle à une compagnie spéciale dans sa tombe (qui n’a pas d’énigmes), sa famille qui pour survivre à due se reproduire les uns avec les autres au fil des siècles. Concernant les péripéties Lara combat un homme directement après le naufrage.Vogel à sur lui des pistolets HK USP les même que Lara achète à la fin. Voilà pour ce qu’il en est de cette version alternative.

Du coup je suis allé voir le film (je l’ai vu 3 fois une en vostfr et deux fois en VF) et je dois dire que malgré que j’aurais aimé que certains éléments que j’ai lu se retrouvent dans le film j’ai été satisfait du résultat à l’écran pour moi ce Tomb Raider est une bonne adaptation. Je ne voulais pas un copié collé du reboot de 2013 comme beaucoup de personnes car connaissant le budget du film (75/94 millions de dollars et le reste pour la promotion je savais que cela serait impossible et beaucoup trop de personnages à introduire. Du coup on se retrouve avec une version light et plus grand public mélangeant des éléments du reboot remixées (la condition de Lara, l’ile du Yamatai,les recherches du père,Vogel) mais aussi de Rise of The Tomb Raider (le personnage de Anna jouée par Kristen Scott Thomas) le reste ce sont des ajouts propre au film.

Le scénario est pour moi l’un des points où le film aurait mérité à être plus généreux dans sa durée parce que le film est assez court (1h56) et je l’ai ressentit durant mon premier visionnage. J’aurais aimé plus de scènes sur l’ile mais aussi plus de scènes à Londres. J’y reviendrais plus tard sur les scènes coupées du film. Il reste simple, ne surprend pas vraiment cela dit j’ai aimé les scènes avec Richard et les scènes d’actions. (je dois être un des rare qui apprécie les histoires de famille des Croft dans les jeux. Et le faire vivre c’était un élément que je souhaitais dans Tomb Raider Underworld à l’époque (dans le jeu elle retrouve sa mère zombifiée et lui tire dessus).

Concernant les personnages Lara Croft à enfin une personnalité autre que celle d’être une femme badass en toute circonstance (là je n’utilise que les films à titre de comparaison) cette Lara est amusante, brave, intelligente, impulsive, touchante, imprudente,curieuse et elle fait des erreurs tout au long du film jusqu’à sa toute fin. Quand elle se rend compte qu’Anna était de mèche avec Trinity (si elle avait regardé les documents avant d’aller à Croft Holdings elle aurait pu faire le rapprochement, idem pour le journal de son père).

Elle à beaucoup de points en commun avec la Lara classique et celle du reboot en fin de compte et je dois dire que Alicia Vikander l’incarne à merveille. Par ailleurs j’ai aimé que l’on présente ses compétences dès le départ, cette Lara contrairement à Angelina n’utilise aucune technologie de pointe et se sert de ce qu’elle à sous la main (arc, piolet, elle gagne ses armes au fur et à mesure).

Son père Richard Croft joué par Dominic West est un personnage qui m’a plu il reste aimant envers sa fille (chose qui se voit bien à l’écran l’alchimie est visible) et cherche à la protéger en lui demandant de bruler ses recherches (chose qui contraste avec le Richard du film de 2001 qui lui confie une mission en l’utilisant malgré qu’il ne sache pas ce qu’elle deviendra). Il demeure assez romantique pour ce qui est de sa vision des mythes et du surnaturel une opposition entre lui et sa fille qui voit plus les choses comme étant logiques.

Anna Miller jouée par Kristen Scott Thomas est méchante (bon ayant joué à Rise c’était logique) j’aurais aimé avoir plus de scènes avec elle comme dans le script où elle s’en fait pour Lara cela dit elle est charismatique et j’attends de voir comment son rôle sera développé dans la suite mais j’y reviendrais.

Lu Ren joué par Daniel Wu est le premier personnage asiatique que je ne sens pas mis de force dans une licence occidentale puisqu’il s’intègre bien à l’histoire seulement il manque de moment pour lui (notamment pour sa back story qui est résolue en deux temps trois mouvement) et malheureusement on ne lui apporte pas de réelle conclusion. Mais l’acteur le joue plutôt bien et merci ils n’ont pas fait de lui une love interest, chose qui n’aurait aucun sens vu tout les événements qui se passent sur l’ile.

Matthias Vogel est un bon méchant mais qui ne passe pas par la case du stéréotype du mec qui veut détruire le monde il est fatigué et veut rentrer voir sa famille (ses deux filles dont on voit la photo) chose qu’il propose à Lara avant qu’elle l’affronte lors du combat final (let’s just go home) il la soigne, la fait manger, parle avec elle mais jamais ne la menace directement (sauf quand il joue la comédie avec son flingue). Il possède une chose en commun avec Lara qui est en opposition avec Richard c’est un esprit cartésien. Il ne croit pas aux mythes et légendes et le fait savoir quand ils descendent dans la tombe. C’est enfin un méchant intimidant pour la franchise (comparé à Powell ou Reiss) j’ai trouvé que Walton Goggins l’interprétait justement.

Pour le reste du casting je n’ai rien à dire ils sont tous convainquant dans leurs petits rôles. Les deux petites Lara jouée par Maisy de Freitas (7ans) et Emily Carey (14ans) s’en sortent bien par ailleurs j’ai aimé voir Lara à plusieurs âges de sa vie même si ce fut bref.

Les thèmes de ce film sont pour moi la famille et l’acceptation de son héritage familial (pas forcément monétaire) et ce questionnement suit Lara durant tout le film. Par ailleurs cette progression est mise en avant noteamment par sa coupe de cheveux quand elle est petite à 7ans elle à une tresse, à 14 ans pareille quand elle tente de mener sa barque après avoir perdue son père elle à une queue de cheval mais quand elle revient signer les papiers déclarant la mort de Richard elle retrouve cette fameuse tresse. Tout comme le manoir laissé à l’abandon au départ qui revient à la vie à la fin. Lara finie par dépasser son père et finie par dire lors de la séquence de fin qu’elle possède son même esprit.

Il y’a aussi un autre thème qui se dégage du film et celui là est surement tiré par les cheveux mais c’est la recherche d’une activité qui nous plait et nous correspond, trouver sa place dans le monde. Pour moi Lara représente une jeune fille en recherche d’un emploi pour mener sa vie. Elle à des capacités particulières mais fait un emploi alimentaire (en tant que livreuse) on lui propose un travail à la Croft Holdings mais elle refuse parce qu’elle n’est pas faite pour cela. Mais quand on la met en condition avec ces compétences qu’elle les développe dans une situation adéquate elle trouve une voie qui lui convient.

Ne pas ce fier aux apparences est le troisième thème. Dans le film toutes les protagonistes qui attirent l’attention sont toutes des femmes Lara une jeune fille d’apparence modeste qui ne pourrait pas survivre au monde qui l’entoure parvient à triompher. Anna Miller est une personne que l’on peut croire simplement banale mais qui au final est une manipulatrice de première et Himiko qui est présentée comme une sorcière n’était en fait qu’une reine atteinte d’une maladie qui à voulue sauver son peuple.

Les scènes d’actions restent entrainantes et ne sont pas forcement gratuites la scène de la chasse au renard (qui est aussi présente pour rappeler les origines britanniques de Lara) sert à montrer son agilité, son intuitivité mais aussi quel rapport elle à avec son père qu’elle n’a pas oubliée depuis 7 années. Celles tirées du jeu sont bien mises en scène la séquence du naufrage de l’Endurance, ou la scène du bombardier malgré des effets visuels apparent.

Les combats sont assez bons il y’a eu un changement par ailleurs, le combat dans la boue ne devait pas avoir lieu à la base Lara devait tuer un homme inconnu sur la plage directement après s’être pris la branche dans le ventre et elle devait le tuer avec avec une planche de bois (cette information est visible dans le making off et c’est également une des images promotionnelle) cela à été remplacé avec une scène de nuit avec de la boue pour rendre la séquence plus mémorable. Le combat final est assez intense Lara s’en prend plein la gueule et c’est assez bien joué par Alicia et Walton qui ont mis 7 jours à tourner cette scène.

Concernant les décors je trouve la partie de Londres intéressante elle rejoint la vision de Simon West de ne pas montrer un Londres de carte postale et en effet le quartier de East London était un bon choix. Dommage pour autant que les parties dans l’appartement de Lara ont été coupées au montage. Le set du port de Hong Kong est impressionnant surtout que tout à été tourné à Cap Town ils se sont pris le chou à déplacer tout les bateaux pour créer une illusion de grandeur assez bien retranscrite dans le film. L’ile est le lieu qui manque un peu de grandeur quelques scènes en plus dans la foret ou sur la plage n’auraient pas été de trop. La tombe est assez intéressante puisque les artistes décorateurs se sont inspirés d’une construction crédible, pareille pour son mécanisme d’ouverture. D’ailleurs celui qui est en supervision des décors à travaillé sur l’adaptation de 2001et aussi sur Maléfique, enfin une tombe avec des pièges et des énigmes dans un Tomb Raider il était temps après deux films avec des temples.

La musique est de très bonne facture avec un Junkie XL en forme qui à choisie de ne pas écouter les thèmes des jeux précédant. Son style mélange électronique et orchestral et je dois dire que j’écoute souvent son OST. La piste Becoming the Tomb Raider est vraiment mémorable et puissante mais j’apprécie aussi ses pistes plus intimistes comme Return to Croft Manor, malheureusement comme toujours certains des morceaux que j’ai apprécié ne se retrouvent pas sur la BO comme l’introduction du début avec la voix de Richard que l’on retrouve aussi lors de la scène sur le bateau avec Lu Ren. Le reste de la sélection musicale s’apparente à quelques pistes ici et là On Fire de Cianna Blaze lors du combat de boxe une musique agressive jouée en arrière plan, deux pistes qui donne une impression de clip show Ray Blk avec le titre rnb assez efficace et woman empowering Doing me (durant le passage à vélo de Lara jusqu'à la société Snack Bicycle et Powerz de Avelino (sur un remix de Junkie XL) durant la chasse au renard et pour finir la chanson de clôture semi électro instrumentale Run for Your Life par une artiste indé K Flay qui est efficace, aucune de ses musique ne fait de trop et ne sont présentes que dans la vie quotidienne de Lara.

Le montage du film réalisé par trois personnes dont Stuart Baird qui s’est occupé du premier film est efficace, par ailleurs malgré sa durée le film passe bien plus rapidement que le Berceau de la Vie qui à la même durée, j’ai pu remarqué quelques faux raccord.

Pour ce qui est des costumes Collin Atwood à fait un bon boulot pour que Alicia n’est pas l’impression de porter un cosplay de la tenue de Lara puisqu’elle à fait s’accorder la tenue principale avec celles des autres personnages sur l’ile.

Enfin mentionnons les scènes coupées du film ou plutôt la version alternative du film d’après ce que j’ai compris d’après l’interview de Graham des choses ont été coupées dans le montage finale et une fin alternative à été réalisée. Voici ce qui aurait du apparaitre dans le film :

De multiples flashbacks entre Lara et Richard/ une scène dans le lieu de vie de Lara avec ses colocataires (visible dans le spot promotionnel numéro 5), des scènes dans le manoir des Croft notamment dans la bibliothèque (mentionné dans diverses interview/une scène ou Lara se détend chez elle en écoutant de la musique (interview)/une scène entre Lara et Sophie visible dans le trailer 2 ou Lara explique qu’elle à revue son père et qu’elle pense qu’elle devient folle. Sophie devait réapparaitre à la fin dans le manoir redécoré par Lara elle devait aussi recevoir une carte postale de Lu Ren (qui à été mise en vente sur ebay) la remerciant pour les 2 yatch qu’elle lui à payer et qu’il serait prêt lui re proposer ses services en tant que capitaine si besoin.
Plus le changement entre le combat sur la plage contre un combat dans la boue.

Avec tout cela est ce que j’ai apprécié le film en tant qu’adaptation ? Je l’ai bien apprécié ce n’est pas le film de l’année mais je le trouve rafraichissant étant donné du contexte de l’invasion de super héros, je ne peux pas nier ses rapprochement avec Indiana Jones et La Dernière Croisade dans quelques répliques mais cela ne me dérange pas puisque Tomb Raider est inspiré au départ de cette franchise. J’ai apprécié qu’il lui arrive moins de choses que dans le reboot en terme de séquence d’action même si on en retrouve une petite partie je trouve le tout assez dosé pour ne pas faire too much. Le choix de faire une aventure moins impressionnante mai qui suffit à prouver à Lara qu’elle à les aptitudes nécessaires et lui donne en plus une envie de continuer dans cette voie est plus réaliste dans le cadre d’un film alors que la Lara du reboot de 2013 subit mille et un traumatismes psychologiques suite à toutes ses épreuves.

Cette nouvelle adaptation n’a aucune autre prétention que celle de divertir et de donner au public une version plus actuelle du personnage de Lara Croft avec une bonne actrice qui sait jouer et s’investir. Tomb Raider propose une aventure old school avec énigmes, ile perdue, indices et tout un pannel de clichés, un genre qui est mort depuis des années pour le grand public qui lui préfère les multiples super héros de Marvel ou DC.

Tomb Raider à mon sens se démarque par quelques choix intéressant par ailleurs : Lara n’est pas une machine à tuer (alors que dans le reboot l’ile est très peuplée), le film n’a pas de love interest, pas de surnaturel, aucune utilisation d’arme à feu pour le personnage principal, peu de CGI/ ne pas donner à Lara un thème complet façon Wonder Woman et enfin Lara n’est pas une super héroïne intouchable et n’est pas sexualisée.

La fin ouverte ainsi que les interviews d’Alicia proposent quelques pistes intéressantes et laisse des portes ouvertes Lara pourrait visiter le Groenland, Anna Miller sera donc l’antagoniste du second épisode et quelle actions fera elle, quel est son passé avec Lara, Lara devra apprendre à maitriser les armes à feu, qui est l’organisation Trinity concrètement etc.

Ce premier film n’est que la première pierre de ce qui pourrait je l’espère devenir une trilogie voir une saga il suffit simplement de corriger les erreurs du volet initial en changeant le réalisateur et le scénariste maintenant que la transition est faite pour le grand public entre Angelina Jolie et Alicia Vikander.

Cinéphile de luxe
05/09/2019 à 01:48

Y'a plus qu'à lui implanter du silicone et on est bons.

Julien
04/09/2019 à 18:59

Bonne nouvelle ! J’espère juste que l’histoire ne suivra pas à la lettre l’histoire de Rise of the Tomb Raider. Déjà parce qu’elle ne m’avait pas passionnée à l’epoque.. Et d’autre part la conclusion de l’histoire se situe dans le dernier opus, et je ne suis pas sûr que ce deuxième film fonctionne assez pour un faire un troisième..

Plus

votre commentaire