Star Wars : L'ascension de Skywalker - le film de J.J. Abrams fera une révélation clé au sujet de Rey

Déborah Lechner | 3 juillet 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Déborah Lechner | 3 juillet 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Star Wars : L'ascension de Skywalker de J.J. Abrams sera très important pour la saga et pour plus d'une raison.

Depuis Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir de George Lucas les fans ont suivi les aventures de la famille Skywalker. Huit films plus tard, Star Wars : L'ascension de Skywalker viendra prochainement tourner la page de cet arc narratif pour en ouvrir un nouveau totalement étranger à la famille qui a retourné la galaxie.

Avec Star Wars : Le Réveil de la Force, J.J. Abrams a soulevé de nouvelles intrigues, à savoir l'endroit où se trouvait Luke (Mark Hamill), pourquoi il s'était exilé et enfin qui était Rey (Daisy Ridley), le nouveau personnage principal de la troisième trilogie. Les deux premières questions ont trouvé des réponses plutôt satisfaisantes pour le public contrairement à l'identité de la jeune Padawan ou du moins, celle de ses parents.

 

Photo Daisy Ridley, Mark HamillRey (Daisy Ridley) et Luke Skywalker (Mark Hamill) dans Star Wars : Les Derniers Jedi

 

Dès son apparition, les fans ont développé plusieurs théories qui faisaient de Rey la fille cachée de Han (Harrison Ford) et de Leia (Carrie Fisher), une descendante du chancelier Palpatine ou même une Kenobi, enfin quelqu'un d'important en gros. Quand Kylo Ren (Adam Driver) lui a finalement révélé dans Star Wars : Les Derniers Jedi de Rian Johnson que ses parents étaient des trafiquants de ferraille qui l'avaient vendue pour de l'alcool, les fans ont accusé le coup. Rey serait donc une personne lambda qui possèderait une force identique à celle des grandes lignées de Jedi

Heureusement, Star Wars : L'ascension de Skywalker sort pendant les fêtes de fin d'année et J.J. Abrams a aussi un cadeau pour les fans de la saga. En avril dernier, le cinéaste a laissé entendre que la filiation de Rey serait enfin dévoilée, comme l'a récemment confirmé l'actrice Daisy Ridley dans une interview de USA Today :

"Le réalisateur J.J. Abrams a dit que la question sur l'identité des parents de Rey recevra une réponse, donc à la fin du film, vous connaîtrez vraiment le topo."

 

Photo Adam DriverLe seigneur Sith Kylo Ren (Adam Driver) dans Star Wars : Les Derniers Jedi

 

On aurait tendance à interpréter ça comme un mea culpa, une façon de réparer la bourde de Rian Johnson avant le bouquet final, mais le champ des possibles reste très étendu. Kylo Ren pourrait avoir menti à Rey, ses parents pourraient être des personnages importants qui ont mal tourné (ce n'est pas comme si ça n'était jamais arrivé). Mais qui alors ? Le mystère reste entier... pour le moment.

Il ne reste qu'à patienter jusqu'au 18 décembre prochain pour avoir une réponse. En attendant, notre critique de Star Wars : Les Derniers Jedi est juste ici et celle de Star Wars : Le Réveil de la Force juste .

 

Affiche française

Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jekou
05/07/2019 à 20:30

@Mr vide: tout à fait d’accord. On nous casse les bonbons à nous dire qu’on est sexistes parce qu’on aime pas Rey mais on aurait voulu l’aimer éperdument!!! Et le postulat de départ aussi moyen soit-il laissait entrevoir des possibilités. La on a que dalle, et pire encore, on nous trolle quand on espère connaître des choses....

Je te rejoins aussi sur le traitement des anciens persos. Ils avaient une chance inouïe d’en faire quelque chose d’épique et de se servir de ce qu’ils représentaient pour faire décoller leur trilogie et leurs nouvelles histoires. Et ça donne .... ça
C’est quand même vraiment du génie, tout ce pognon, toute cette puissance marketing, commerciale, pour ça.... J’hallucine encore.

Sébastien
04/07/2019 à 01:40

Sans déconnéééééééééééééé! J'aurai cru ça d'Abrams dis-donc!
Le mec écrit son scénario en faisant des copier-coller des messages avec le plus de pouces bleus sur fessbouc. Il les imprime, les découpe, organise un après-midi loto avec un panier garni de 200 millions de dollars.
Et voilà le travail! Sous vos applaudissements.
Je n'attends tellement rien de cette saga, donc cet épisode, que ma curiosité sadique augmente au fur et à mesure de l'approche de la sortie. Le service marketeux devrait reprendre les accroches suivantes:
Bientôt, la révélation du viandage du Siècle.
Star Wars, chute dans un nid de fans. Abrams sortira-t-il vivant de ce guêpier?
Comment en est-on arrivé là?
Rey est-elle l'enfant caché de Vador et Palpatine?
Maman les petits X-Wing ont-ils des ailes?
Lucas est en bas, fais du chocolat.
Abrams est en haut, il fait popo.
Ne zappez pas!

MomoLeBeauf
03/07/2019 à 23:00

Sacré Tonton George, prendre 4 milliards et se refaire une réputation en sachant très bien que les décérébrés de Disney vont faire n'importe quoi avec les nouveaux films. Un visionnaire !

MomoLeBeauf
03/07/2019 à 22:57

Pourquoi c'est le personnage féminin le moins intéressant de la franchise?
Pourquoi elle tire la gueule le 3/4 de la trilogie ?
Pourquoi elle n'a aucun charisme ?
J'ai hâte.

Dunadan
03/07/2019 à 22:37

J'adore les commentaires et les réponses de la rédac ^^
Pour Rey, ça m'en touche une sans fai

JANGO56700
03/07/2019 à 22:23

Jauge de magie en allant voir les 6 épisodes de George Lucas : 9/10
Jauge de magie en allant voir les 2 épisodes de Disney : 3/10

jorgio69
03/07/2019 à 19:02

Elle pisse debout !!
OH PUTAIN !!

Snake
03/07/2019 à 18:25

@ Mr Vide
Ce n'est pas une impression, c'est un fait que les épisodes sont écrits au fur et à mesure, plusieurs personnes impliquées dans la postlogie l'ont déjà déclaré en interviews.

Mr Vide
03/07/2019 à 18:07

Désolé . Tout cela me semble écrit au fur et à mesure des réactions sur le net.
Me semble je dis car comment être sûr ?
Mais les deux films 7 et 8 me donnent cette impression.
Et ils sont pas très bons comme films d'abord, puis dans le contexte de la saga , sont les plus creux .
Chercher un épisode de plus pour rattraper les précédents est une excuse à deux balles..
Rey était un personnage avec beaucoup de gueule au départ, mais complètement gâché. Comme ils ont gâché les autres personnages , nouveaux comme anciens ( et là c'est chaud )..

Max_Rider66
03/07/2019 à 16:58

Lucas n’a raté son rendez-vous qu’avec cette partie du public qui attendait qu’il se mette à son service, en développant exactement la même méthode que celle mise en œuvre par Disney à l’heure actuelle : du marketing doudou. Très précisément ce que Lucas souhaitait éviter avec la prélogie, en faisant avancer l’histoire et en valorisant l’image de marque grâce à une recherche conceptuelle unique et originale.

Aujourd’hui, la saga est enkystée par des débats et polémiques stériles, réactivées et entretenues par un consortium paralysé à l’idée d’assumer l’héritage dans sa globalité. La prélogie déçoit et frustre précisément parce qu’elle n’est pas la trilogie classique, qu’elle ne cherche aucunement à imiter ou à « honorer » par quelques tours de passe-passe hypocrites. Hypocrisie qu’il serait juste de dénoncer, afin de donner un véritable avenir à Star Wars.

Plus que jamais, il faut retrouver le chemin du conte de fée positif, plein d’espoir, respectant un minimum le lègue moral et intellectuel de Lucas. Pour commencer, le héros dans Star Wars est faillible, malgré ses exceptionnelles prédispositions. Qu’il s’agisse de Luke ou d’Anakin, le parcours du héros théorisé par Joseph Campbell est respecté. Ce qui n’est pas le cas du personnage campé par Daisy Ridley, qui n’a aucune faille ni aucune aspérité, et qui maîtrise les arts Jedi dès le premier film de JJ Abrams alors qu’elle n’a reçu aucun entrainement. Ce qui est totalement inédit dans la saga, et qui choque y compris en faisant le rapprochement avec le figure messianique d’Anakin qui pourtant en passera par de multiples épreuves avant d’atteindre la rédemption.

Il aurait été plus prudent d’interroger Lucas sur ces questions dès le départ, au lieu de chercher des rustines au dernier moment pour donner l’illusion d’une continuité morale et artistique. Maintenant, nous savons qu'il ne suffit plus d'être dans l'adoration pour maîtriser des concepts inventés par d'autres.

Plus
votre commentaire