Jake Gyllenhaal regrette Prince of Persia, mais pas pour les raisons que vous croyez

La Rédaction | 2 juillet 2019 - MAJ : 02/07/2019 14:40
La Rédaction | 2 juillet 2019 - MAJ : 02/07/2019 14:40

Jake Gyllenhaal a reparlé de sa carrière pour la promo de Spider-Man : Far From Home, et le film Prince of Persia est bien sûr revenu sur la table.

La présence de Jake Gyllenhaal dans Spider-Man : Far From Home marque son grand retour dans le circuit des blockbusters, lui qui les avait plus ou moins évités depuis près de dix ans. Car Prince of Persia, les sables du temps n'est pas un bon souvenir, pour lui comme pour tant de monde. Superproduction Disney à 200 millions adaptée des jeux vidéo cultes, le blockbuster de Mike Newell avec aussi Gemma Arterton et Ben Kingsley n'a récolté que 336,3 millions dans le monde, dont seulement 90 millions côté domestique. Une contre-performance donc, qui a rallongé la liste des adaptations ratées de jeux vidéo.

En promo pour Spider-Man : Far From Home (notre critique par ici), l'acteur est revenu sur cette expérience avec Yahoo Entertainment, avec le recul qui lui permet d'en tirer des leçons et sortir un beau discours hollywoodien.

 

photoDans le désert du non-succès

 

Ainsi, plutôt que de parler du film lui-même, largement critiqué pour son scénario et son côté old school peu raffiné, Jake Gyllenhaal va sur le territoire du politiquement correct :

« Je pense que j'ai beaucoup appris sur ce film, depuis je passe beaucoup de temps à réfléchir aux rôles que je choisis et pourquoi je les choisis. Et on est voués à se tromper, et se dire : "Ce n'était pas pour moi", ou "Je n'étais pas la meilleure personne". Il y a eu un certain nombre de rôles comme ça. »

L'acteur évoque ici en sous-texte la question du whitewashing - caster un acteur blanc pour interpréter un personnage censé ne pas être blanc. La question était déjà discrètement soulevée à l'époque, même si le débat a été plus médiatisé pour Exodus : Gods and Kings ou encore Scarlett Johansson dans Ghost in the Shell.

 

"Alors là tu vois, c'est le scénario pourrave que tu vas devoir suivre à cause de ton contrat"

 

Pas sûr que ce soit le seul problème de Prince of Persia, les sables du temps, mais cette entrée absolue dans le royaume du blockbuster après un rôle dans Le Jour d'après de Roland Emmerich a au moins remis Jake Gyllenhaal sur les bons rails. Source CodeEnd of WatchPrisonersEnemyNight CallDemolitionNocturnal AnimalsLife : Origine InconnueOkjaWildlife - Une saison ardente ou encore Les Frères Sisters : le chemin a été truffé de beaux essais et quelques réussites flamboyantes.

Ne reste plus qu'à attendre de savoir ce que Jake Gyllenhaal dira de Spider-Man : Far From Home d'ici quelques années.

 

photo, Jake GyllenhaalRien que pour ça : on pardonne

commentaires

NoxofShadow
30/03/2020 à 16:26

C'est le film tiré d'un jeu vidéo qui a reçu le meilleur accueil après Tomb Raider je dirais.
Je suis un grand fan de cette série et franchement, le film lui fait honneur, on y retrouve tous les éléments de base, le prince, la fille, les assassins, la dague, les sables du temps. Les décors majestueux et il y a des références aux jeux.
Loin d'être un blockbuster, mais je suis content de ce film, de plus Jake est parfait pour ce rôle au niveau du physique du Prince.

Andarioch
03/07/2019 à 16:32

@Bisoux

C'est hyper accidenté la Creuse niveau relief. Parle plutôt de Spiderman en Camargues, c'est plus adapté.

@rocky
03/07/2019 à 16:08

Je sais pas si tu comprend l'anglais mais dans "prince of persia" y a le mot persia, guignol.

mikegyver
03/07/2019 à 10:52

Le Jake etait bon pour le role, son physique collait parfaitement. Apres le film manque de pleins de trucs, mais il est parfaitement regardable,

je l'ai revu dernierement et ca passe tranquille

Life is Hard
03/07/2019 à 02:25

Tout pareil que Laaura, à l'exception du fait que je connais la série de jeux. C'est un super film d'aventures, qui s'en est malheureusement pris plein la tronche pour avoir eu le malheur d'être une adaptation de jeu vidéo, un sous-genre (qui n'en ait pas un) qui a l'habitude de servir de punching-ball à certains.

À l'époque j'avais pourtant eu des aprioris en raison des bandes-annonces peu flateuses concernant l'esthétique du film et ses effets-spéciaux, et le résultat final m'a réellement surpris. Eh puis, Jake Gyllenhaal, Gemma Arterton, Ben Kingsley, et Alfred Molina, c'est du tout bon dans ce film qui conserve l'esprit et le charme de Prince of Persia.

Laaura
02/07/2019 à 22:51

Moi j’ai adoré Prince of persia et je l’ai encore regardé récemment: action, humour, musique, histoire. J’ai tout kiffé. En revanche je ne connaissais pas le jeu vidéo...

rocky
02/07/2019 à 21:49

Pourquoi il parle de whitewashing, l'autre guignol ? C'est un personnage fictif, osef. Quand ça marche dans l'autre sens (blackwashing et consors), on nous explique que c'est tout à fait normal. On s'en cogne. Dans les deux sens.

Pseudo
02/07/2019 à 20:30

Bizarre personne condamne le whitewashing...faut croire que ça ne vous dérange que quand il y a blackwashing...

Rudy Mako
02/07/2019 à 19:14

Ce film est une horreur, point barre

Gollem13
02/07/2019 à 16:33

Moi j'ai bien aimé. Lanmise en scène était correcte, les acteurs ont fait le job, le sous-texte était ambitieux, MAIS, effectivement, il fallait laisser son cerveau au frigo.

Plus

votre commentaire