James Gunn laisse planer le doute sur la nature réelle de son Suicide Squad

Christophe Foltzer | 24 mai 2019
Christophe Foltzer | 24 mai 2019

L'annonce de l'arrivée de James Gunn aux commandes de The Suicide Squad a été à la fois une excellente nouvelle pour les fans du réalisateur, tout comme une belle revanche pour l'homme injustement viré par Disney quelques mois plus tôt.

Et, qu'on se le dise, James Gunn est probablement le plus grand stratège du moment tant il a su se placer de part et d'autre d'un marché ultra concurrentiel pour se retrouver à la tête de deux gros projets de studios rivaux.

 

Photo James GunnJames Gunn, ce gros mastermind

 

D'un côté The Suicide Squad, qui sera tourné en premier et dont la sortie est déjà programmée le 4 août 2021 et qui devrait fort logiquement commencer son tournage d'ici à l'automne prochain. De l'autre, Les Gardiens de la galaxie 3, qu'il préparait au moment de son renvoi par Disney et dont le studio n'a trouvé personne de suffisamment inconscient pour oser le remplacer. Bref, Gunn joue sur deux plans à la fois et ça a l'air de lui plaire.

Maintenant, concernant The Suicide Squad, il y a quand même de gros doutes qui subsistent, notamment sur la nature du film réel. S'agit-il d'une suite ? S'agit-il d'un reboot ? Personne n'est capable de le dire, d'autant que le projet brouille les pistes en rappelant certains acteurs de la purge de David Ayer, Jai Courtney et Margot Robbie en tête.

 

photoUn retour dont on ne sait pas trop quoi penser

 

Alors, pour espérer en savoir plus, Entertainment Weekly est allé poser directement la question au réalisateur qui s'est fait un grand plaisir de botter en touche :

"Ces termes sont tous très limités. Il y a tellements de dénominations. Le film est ce qu'il est. Et vous le saurez dans deux ans quand il sortira au cinéma."

Fin du débat, nous n'en saurons pas plus. Et on se dit que c'est plutôt bien joué de la part de Gunn car, ainsi, il entretient le mystère autour d'une saga qui avait en partie causé la chute du DCEU en dépit de son gros succès au box-office. En restant une énigme, le film devient ainsi l'objet de nombreux fantasmes et questionnements et permettra sans aucun doute au réalisateur et au studio d'avoir toute notre attention à chaque grosse annonce qui le concerne, tout en garantissant un retentissement maximum dans la communauté.

Ouais, c'est plutôt bien vu en fait, sur le plan stratégique.

 

photo Mister PolkadotMister Polkadot, un nouveau "héros" inattendu

commentaires

Zanta
24/05/2019 à 09:21

Le fait qu'Idris elba joue un autre personnage que Deadshot constitue un signe très appréciable de cohérence créative et narrative : cela signifie que Gunn opère comme si il concevait un épisode de série télé : il prend les personnages qui l'intéresse, en introduit d'autres, mais ne s'emmerde pas avec les persos/acteurs qui étaient dans l'épisode précédent. Smith/Deadshot n'est pas supprimé, il n'est juste pas cette fois.
Puis le fait que ce soit un 2 lui permet de raconter une histoire indépendante; comme Die Hard 2, Spiderman 2, Toy Story 2, Indy 2,, The Dark Knight, Split. Le 3 aura la charge de boucler la trilogie et là, la question de vraiment revenir sur le premier film se posera.
Bref, pour l'instant, The Suscide Squad, c'est une suite sans Will Smith. Commercialement, ça doit inquiéter les producteurs, mais qualitativement, c'est prometteur.

votre commentaire