James Gunn revient sur son renvoi de chez Marvel, The Suicide Squad et son retour sur les Gardiens de la Galaxie

Christophe Foltzer | 16 mai 2019 - MAJ : 16/05/2019 08:07
Christophe Foltzer | 16 mai 2019 - MAJ : 16/05/2019 08:07

Positionné comme le boss du MCU depuis le succès des Gardiens de la Galaxie, James Gunn s'est vu viré comme un malpropre par Disney en juillet 2018. Et, pour la première fois, il revient sur cette douloureuse histoire.

Petit rappel des faits : tout a commencé par les actions d'un activiste Alt-Right, l'obscur Mike Cernovich qui avait fait remonter une série de tweets de James Gunn datant de quelques années et qui étaient particulièrement salés. Il ne s'agissait en réalité que ce que l'on appelle des "bonnes grosses blagues nulles" sur le viol, la pédophilie, et en aucun cas des déclarations qui pouvaient être prises au premier degré quand on connait le personnage.

 

photo, James GunnJames Gunn dans la tourmente

 

Pourtant, Disney l'a viré manu militari alors qu'il était en pleine préparation des Gardiens de la galaxie 3, ce qui a créé un sacré bordel. Si Dave Bautista est tout de suite monté au créneau pour le défendre, les autres Gardiens, étouffés par leur contrat, ont mis un peu plus de temps et au final, beaucoup de personnalités ont apporté leur soutien au réalisateur déchu, tout comme les fans qui ont constitués une pétition pour son réengagement. Mais rien n'y faisait, Disney restait sur sa position, alors même que sa filiale Marvel lui soufflait dans l'oreille qu'il faisait peut-être une grosse connerie.

Au final, Warner / DC s'est dit que l'occasion était trop belle et a profité de ce moment de trouble pour approcher James Gunn et lui proposer un contrat qu'il s'est empressé de signer. Résultat des courses, Gunn se retrouve aux commandes de The Suicide Squad. Et voilà que, quasiment au même moment, Disney opère un rétropédalage historique et réengage Gunn pour Les Gardiens de la Galaxie 3 parce qu'aucun autre réalisateur n'est assez fou pour oser passer derrière lui. Donc, il se retrouve avec deux projets concurrents et on peut dire qu'il a vachement bien joué son coup.

 

photo, James GunnFauché en plein vol

 

Ça, c'est l'histoire officielle. Mais, à partir du moment où ça craignait vraiment pour lui, James Gunn s'est muré dans le silence en refusant de commenter tout ce qui se passait. On ignorait alors comment il avait vécu cette période bien pourrie. Une parenthèse de sa vie qu'il a accepté de confier aujourd'hui au micro de Deadline :

"Je n'accuse personne pour ce qui s'est passé. Je me suis senti très mal, et c'est encore le cas aujourd'hui, pour la façon dont je m'exprime publiquement, que certaines de mes blagues aient pu avoir des conséquences inattendues, que je n'ai pas été suffisamment compatissant. Je sais que des personnes ont été blessées par mes propos et il en relève de mon entière responsabilité. Je me sens mal par rapport à ça et j'en suis exclusivement responsable. Disney avait tout à fait le droit de me virer, cela n'était pas un problème autour de la liberté d'expression. J'avais dit quelque chose qui ne leur a pas plu et ils avaient le droit de me renvoyer pour ça."

 

photo, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2Avé les copaings

 

Si l'on soupçonne un brin de posture rédemptrice très coutumière dans les scandales hollywoodiens (et américains de manière plus générale), on comprend la nécessité d'arrondir les angles. Pourtant, en disant tout cela, James Gunn ne révèle pas vraiment comment il a vécu, lui, cette douloureuse expérience. Ce qu'il fait par la suite :

"Le premier jour a été la journée la plus intense de ma vie. J'avais rencontré d'autres difficultés auparavant, comme lorsque j'ai arrêté l'alcool quand j'étais plus jeune, où lorsque j'ai connu le deuil après que des amis se soient suicidés. Mais là, c'était vraiment intense. C'était tellement soudain, j'avais l'impression d'avoir tout perdu en quelques secondes. J'ai su, dans un laps de temps très court, que j'étais renvoyé. J'ai eu l'impression que ma carrière était terminée.

 

photo, James Gunn

 

La façon que j'avais trouvé pour être aimé était mon travail et la célébrité. Je n'avais jamais senti de façon aussi réelle ce sentiment d'amour que j'y avais trouvé, et ça a été un problème dans mes relations amicales et amoureuses. Je peux très bien aimer une personne mais j'éprouve de grandes difficultés à accepter d'être aimé. Donc, à ce moment, toute ma stratégie pour être aimé m'était retirée et je n'avais plus rien. Je ne savais plus ce que je devais faire. Est-ce que je devais m'enfermer quelque part, loin ?

Et puis, il y a eu tous ces témoignages d'amour et de soutien qui sont arrivés. De ma fiancée, de mon producteur, de mes agents, de mes acteurs ; Chris Pratt m'a appelé en état de panique, Zoe Saldana et Karen Gillan m'ont appelées et ont pleuré, on s'est fait un face-time avec Sylvester Stallone et, bien sûr, Dave Bautista est entré dans l'arène. Tout cet amour et celui de la communauté m'ont totalement submergé. Et c'est la première fois que je me suis senti réellement aimé et je pense que c'était nécessaire pour que je comprenne que ma stratégie pour être aimé était totalement fausse.

Donc ça a été le pire jour de ma vie mais aussi le meilleur. Les premières semaines, je me suis déconnecté de tout ce qui était réseau social, c'était l'enfer et je vivais vraiment d'une minute sur l'autre. Mais ela m'a aussi aidé à envisager l'existence sous un autre angle."

 

photo, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2, Les Gardiens de la GalaxieHeureusement, les potos sont là

 

Un témoignage fort et sincère donc, en plus d'être émouvant, d'un réalisateur aimé de tous qui accepte la douloureuse épreuve de la mise à nu médiatique. Dans ces circonstances, on se dit que les retrouvailles avec Disney ont dû être quelque chose :

"Je commençais les négociations pour The Suicide Squad, et j'en étais content, lorsque Alan Horn de Disney m'a recontacté pour que l'on parle. Je pense vraiment que c'est un homme bon et je pense qu'il m'a engagé en premier lieu parce qu'il pensait que c'était la bonne chose à faire. Je le connaissais un peu, je l'appréciais et l'admirais. J'étais touché par sa compassion.

 

Gardiens de la Galaxie

 

Je commençais l'écriture de The Suicide Squad, Les Gardiens de la Galaxie 3 était loin à présent et Horn ne m'a pas dit qu'il fallait qu'on trouve un moyen de régler ce problème, il m'a simplement proposé d'en parler. Ça m'a rappelé mon divorce. A l'époque, avec mon ex-femme, on avait mis un point d'honneur à ce que tout se passe bien entre nous, qu'on discute, parce que nous étions chacun une grande partie de la vie de l'autre. 

Et j'avais le même sentiment à l'égard de Disney, je ne voulais pas regarder en arrière et me sentir amer ou en colère. Bien sûr, beaucoup d'émotions entraient en jeu mais je voulais juste être dans les meilleures conditions pour dire au revoir et consommer la rupture, et c'est ce que j'avais en tête depuis le début".

Finalement, la réconciliation a eu lieu et James Gunn fera Les Gardiens de la Galaxie 3 après le tournage de The Suicide Squad qui devrait commencer cet automne. Vous pouvez retrouver l'intégralité de cette très belle interview (en anglais toutefois) à cette adresse.

 

Photo James GunnHeureusement, James Gunn a retrouvé le feu

 

commentaires

Mr Saviuk
19/05/2019 à 20:13

Tant mieux que cette affaire soit arrivée, on aura droit à un non 3 ème volet des gardiens et enfin droit à une bonne version de la suicide squad !

Geoffrey Crété - Rédaction
17/05/2019 à 00:53

@blackchab

Personne ne peut affirmer quoi que ce soit sur le pourquoi du comment. Des sources et articles sérieux ont expliqué que Whedon a été amené quand Snyder n'était pas encore parti par ex. Et Snyder est officiellement parti pour des raisons perso (mort de sa fille), il n'a jamais été officiellement "viré". Il n'a jamais confirmé ça, et personne du côté du studio ne l'a fait. Ce sont donc ces hypothèses, et on essaie ici de parler de faits et données précises.

Même chose pour le jeu des 7 différences.
La scène d'intro de Batman ? Whedon l'a filmée d'une certaine manière, comme la Warner le voulait en l'engageant.. et un acteur présent a dit que tout a été remonté et dénaturé après.
Les plans fesse de Gal Gadot ? Même chose, supposition, rien de plus. Suppositions montées en mayonnaise dans l'hystérie "méchant Whedon vs pauvre Snyder". Diversion pour masquer l'énorme raté et incompétence des producteurs. Ici, on préfère calmer le jeu et parler nuances, en revenant aux seules maigres choses qui sont certaines.
Et puis personne n'a dit qu'il a respecté la vision fantasmée de Snyder - que personne ne connaît malgré les miettes vues et rêvées et lâchées depuis.

On maintient juste une chose : dire que Whedon a tourné, et est responsable de 50% du film, n'a aucun sens. On vous renvoie vers le précédent commentaire avec les dates, et l'article entier qui revient dessus (et brise notamment le cou à certains clichés sur le style, l'humour etc attribués à Whedon, mais présents dans les premières images bien avant qu'il n'arrive).

blackchab
16/05/2019 à 21:09

Geoffrey Crété - Rédaction

Snyder a été viré il n'a rien validé il n'a pas eu le choix plutôt.
On énuméra l'ensemble des reshoot
- Scène d'ouverture avec superman
-le recrutement de Artur Curry
- Tout les plan fesses de Gal gadot
-Superman avec moustache contre batman et tout les dernier actes
-Introduction de batman
- FATaflek dans la majorité de ses scènes

Le film fait 1H50 avec le générique inclus
Il ne reste plus grand chose du film de Snyder initialement prévu avant l'arrivé de snyder.
Whedon n'est pas le seul responsable il a été manger par production c'est un fait , il a perdu son film suite au résultat de justice league, mais il n'a jamais respecté la vision de snyder il ne faut pas dire n'importe quoi

GunnshouldGone
16/05/2019 à 18:01

Ce gars est nul ,les gardiens de la galaxie pareil, heureusement pour lui la plupart des gens ne connaissent rien au cinéma ! pendant que vous Lui ofrez les meilleurs budgets des réalisateurs bien plus talentueux ne peuvent pas s'exprimer par manque de moyens ! comment aurait été primer,ou le film des deux frères échappé de la secte mortelle OVNI avec le budget de gunn!? abrutis

Geoffrey Crété - Rédaction
16/05/2019 à 17:48

@blackchab

Plus de 50% ? D'où tenez-vous ça ?
Whedon a eu deux mois de reshoots et 25 millions.
Snyder, lui, a eu environ six mois et 175 millions. En plus d'avoir bâti cet univers depuis Man of Steel.

La question n'est pas d'excuser, mais de remettre les choses en perspective. C'est bien facile de taper sur Whedon, et d'en faire le méchant de l'histoire. Mais qui l'a engagé ? Qui l'a choisi ? Qui lui a donné ce timing et ce budget ? Qui a changé ces reshoots comme l'a expliqué un acteur ? Le studio. Voilà le coupable. Sans parler des faits rapportés, selon lesquels Snyder a validé le choix de Whedon, et a passé le relais.

Par ailleurs, Whedon n'a jamais eu le final cut. Si Snyder ne l'a pas eu et n'a pas pu contrôler le film alors qu'il était central dans le DCEU depuis Man of Steel, comment prétendre que Whedon a pu corriger le tir à sa manière avec trois fois moins de temps et dans une position si délicate (date de sortie inchangée, post-prod dans le rush, film tourné déjà dans les grandes largeurs) ?

On a déjà expliqué en détail la situation avec des faits, histoire de nuancer tout ça, dans un dossier :

https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1005305-justice-league-joss-whedon-qui-a-termine-le-film-apres-zack-snyder-est-il-vraiment-le-grand-coupable

blackchab
16/05/2019 à 17:38

Geoffrey Crété - Rédaction
Plus de 50 % du film sont des reshoote de whedon on ne peut pas tout lui excusé.

Geoffrey Crété - Rédaction
16/05/2019 à 10:11

@Reth

Vous pensez à quel film DC pour Whedon ? Il a quitté Batgirl. Et pour Justice League, c'est une telle affaire extraordinaire... qu'on a du mal à considérer qu'il a réellement bossé dessus, hormis un rafistolage encadré et rafistolé après par le studio en plus...

Reth
16/05/2019 à 09:55

Pas de haine, pas d'amertume. Tout en finesse. En plus d'être un bon réalisateur il est aussi un trés bon communicant. Bonne continuation, méritée, James.

PS: réalisé un film avec DC et MARVEL le deuxième aprés Josh Whedon. Sauf erreur de ma part.

votre commentaire