Anjelica Huston : l'actrice balance ses arguments pour défendre Woody Allen, Roman Polanski et Jeffrey Tambor

Déborah Lechner | 7 mai 2019 - MAJ : 07/05/2019 16:14
Déborah Lechner | 7 mai 2019 - MAJ : 07/05/2019 16:14

L'actrice Anjelica Huston a pris la défense des réalisateurs Woody Allen et Roman Polanski, ainsi que de l'acteur Jeffrey Tambor.

Son interview devait tourner autour de son dernier rôle dans le film John Wick : Parabellum de Chad Stahelski. Pourtant, dans celle qu'elle a accordé à Vulture, Anjelica Huston (La Famille Addams, L'Honneur des Prizzi) a répondu à des questions qui ne la concernaient pas vraiment. Alors que la sortie de A Rainy Day in New York est repoussée par Amazon, l'actrice a pris la défense du réalisateur Woody Allen (Café Society, L'Homme irrationnelMagic in the Moonlight).

 

photo, Anjelica Huston, Keanu ReevesAnjelica Huston dans John Wick : Parabellum

 

Pour rappel, Woody Allen a été accusé d'abus sexuels par sa fille Dylan Farrow en 2014. Anjelica Huston a travaillé à deux reprises avec le réalisateur sur les films Meurtre mystérieux à Manhattan et Crimes et délits. Concernant les faits qui sont repprochés à Woody Allen, l'actrice semble très claire : "Deux Etats ont enquêté sur lui [ndlr : Woody Allen] et aucun ne l'a poursuivi". Elle a fini par affirmer qu'elle retravaillerait volontiers avec Woody Allen.

Cependant, elle est aussi revenu sur le cas de Roman Polanski par rapport à sa poursuite contre l'académie des Oscars. Le réalisateur a été accusé en 1997 d'avoir violé une jeune fille de 13 ans, un crime pour lequel il a plaidé coupable. Si le cas semble indéfendable, Anjelica Huston n'a pas l'air du même avis :

"C'est une histoire qui aurait pu se passer il y a 10 ans en Angleterre, en France, en Italie, en Espagne ou au Portugal et personne n'en aurait jamais entendu parler. Et c'est comme ça que ces gars aiment passer leur temps. C'était tout un mouvement de playboy en France... c'était de rigueur pour la plupart de ces hommes comme Roman qui a grandi avec ces influences européennes.

 

Photo"Oui, c'est tout comme elle a dit, c'est pour ça"

 

D'après moi, il [ndlr : Roman Polanski] a payé sa dette et à l'époque où les faits se sont déroulés, c'était sans précédent. Ce n'était pas une situation inhabituelle". Oui ça n'a pas trop de sens mais que voulez-vous on n'est pas dans la tête de l'actrice. Pour étayer ses propos, elle a d'ailleurs pris l'exemple d'une relation qu'elle a entretenu à ses 18 ans avec une femme de 42 ans.

"Ces choses arrivent, c'est ce que je suis en train de dire. Ces faits n'ont pas été jugé sur la même base qu'ils ne le sont aujourd'hui. Alors on ne peut pas comparer les deux cas."

 

Photo Anjelica Huston, Christina Ricci, Jimmy Workman

 

Il ne faut pas oublier que Roman Polanski est accusé de viol sur mineur et non de détournement de mineur, ce qui impliquerait un consentement de la part de la victime. Plus récemment, Anjelica Huston est apparu aux côtés de Jeffrey Tambor (La Mort de StalineMr Wolff) dans la série Amazon : Transparent. Huston a également défendu l'acteur accusé par Trace Lysette et son ancienne secrétaire Van Barnes.

"En ce qui me concerne, personne n'a fait ou dit de choses inappropriées. Je pense que dans ce travail, nous devons nous sentir libre. Nous devons avoir le sentiment que nous pouvons dire et faire des choses qui ne sont pas nécessairement jugées, en particulier par les membres du casting ou l'équipe de tournage."

Malgré tout ça, John Wick : Parabellum sort le 22 mai au cinéma.

 

Affiche française

commentaires

Plissken
08/05/2019 à 08:07

@RaidenX ne pas penser comme elle c'est un coup à se faire attraper par la patrouille.
#LaLiLuLeLo

RaidenX
07/05/2019 à 19:24

Voila qui devrait faire du bien à la promo de John Wick 3.... Quelle idiote.

votre commentaire