Doctor Doom : le film que nous ne verrons jamais nous révèle de quoi il parlait

Créé : 14 mars 2019 - Christophe Foltzer
Christophe Foltzer | 14 mars 2019
Photo Dr. Doom
48

On aurait tort de penser que, parce que l'on met un super-héros dans le titre ou dans l'histoire, le projet est assuré de se faire. Il n'y a qu'à voir le Gambit de Channing Tatum pour s'en convaincre. Et Doctor Doom aussi, malheureusement.

A la mi-janvier de cette année, le couperet est tombé et on peut dire qu'il a tranché dans le vif. A l'approche du rachat effectif de la 20th Century Fox par Disney, pas mal de projets relatifs à des super-héros ont été débranchés. Gambit, Multiple Man, Kitty Pride, mais surtout le film sur le Doctor Doom en projet depuis quelques temps déjà.

 

comicGambit, le gros sacrifié

 

Le but avoué, tout remettre à zéro pour intégrer les nouvelles propriétés intellectuelles au MCU sur la durée. Donc dans ces conditions, il était évident que le nouveau patron n'allait pas autoriser des films qui ne seraient pas liés avec son propre projet de domination du monde. Ce qui est un peu rageant dans l'histoire, c'est que Doctor Doom avait quand même un scénariste ultra-compétent aux commandes, Noah Hawley, le showrunner des séries Fargo et Legion, excusez du peu.

En plein festival SXSW, le scénariste a donc décidé de revenir sur cette expérience lors d'un panel en confirmant, dans un premier temps, que le film était bel et bien annulé. Puis il a précisé qu'il avait bien rencontré Kevin Feige, le patron du studio, pour parler du film Doctor Doom mais que ce dernier, à l'aune du rachat de la Fox, ne lui avait pas répondu lorsqu'il lui avait demandé s'il devait continuer l'écriture du scénario ou pas. L'avenir a donc répondu pour lui.

 

PhotoUn film qui devait enfin faire honneur au Doctor Doom ?

 

Plus intéressant, Hawley a également les quelques éléments de départ de son script, histoire que l'on ait une idée de ce qui nous attendait. Ainsi, Doctor Doom devait être un thriller géopolitique avec du super méchant dedans, devait nous présenter Victor Von Doom en tant que Président Suprême de la Latvérie, pays fictif d'Europe de l'Est, au-dessus duquel il avait fait posé un dôme pour le protéger des menaces extérieures. On aurait donc suivi les relations internationales compliquées du leader jusqu'au moment où il aurait invité une journaliste dans son domaine pour qu'elle devienne sa voix sur la scène mondiale.

Alors, on ne dit pas que cela aurait été un chef-d'oeuvre garanti, mais le point de départ était fichtrement intéressant en tout cas. Ce qui nous rassure, quelque part, c'est que rien en se perd jamais vraiment à Hollywood et que si le script d'Hawley ne sera jamais utilisé en l'état, on peut très bien imaginer que dans quelques années Marvel décide de consacrer un film au personnage et en reprenne quelques éléments.

 

photo Doctor DoomVictor attend patiemment son heure

commentaires

Flash
14/03/2019 à 17:36

Dingue quand même qu'un tel personnage soit si mal exploité.

Gregdevil
14/03/2019 à 11:51

Très alléchant comme pitch. Aucune chance que Marvel utilise un scenar aussi sérieux.
Les 2 premier FF sont des films pour les enfants, manichéen au possible, humour Marvel (gosses oblige) scénario bateau, aucun jeu d'acteur, à part peut être Evans en Torche. Ils sont arrivée trop tôt mais ils se collent parfaitement à la politique que mêne le MCU de nos jours.
Tristesse...

Number6
14/03/2019 à 10:44

Le design des premiers FF pour Doom était vraiment pas mal quand même. Ces films sont ils arrivés trop tôt par rapport à Marvel ? Parce que, et je vais me faire bcp d'ennemis, mais les FF n'avaient rien à envier à certains films du MCU comme les thor, Iron man 2, Ant-Man et sûrement quelques autres. Et pourtant, j'aime bcp le MCU.

votre commentaire