Oscars 2019 : Green Book grand vainqueur d'une cérémonie très engagée, Netflix repart avec 4 statuettes

Mise à jour : 25/02/2019 11:47 - Créé : 25 février 2019 - Alexandre Janowiak
Alexandre Janowiak | 25 février 2019 - MAJ : 25/02/2019 11:47
photo, Mahershala Ali, Viggo Mortensen
176

Green Book remporte trois Oscars dont celui meilleur film, Rami Malek et Olivia Colman sont sacrés meilleur acteur et meilleure actrice.

La 91e cérémonie des Oscars s'annonçait serrée et pleine de surprises entre l'absence de maître de cérémonie, la présence du premier film de super-héros dans la catégorie meilleur film avec Black Panther, la possible victoire d'un film estampillée Netflix avec Roma voire celle d'un film sans réel réalisateur avec Bohemian Rhapsody (Bryan Singer ayant été viré par le studio à quelques semaines de la fin du tournage).

Au final, la soirée aura consacré Green Book : Sur les routes du Sud de Peter Farrelly. Le long-métrage avait donné des signes avant coureur durant toute la course aux récompenses (entre son prix du public à Toronto pour sa première mondiale et son Golden Globes de meilleure comédie début janvier) et a su faire le plus consensus auprès des membres de l'Académie parmi les nommés.

Le film est ainsi reparti avec l'Oscar suprême et deux autres statuettes : celle du meilleur scénario original et celle du meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali (son deuxième Oscar, deux ans après celui reçu pour Moonlight).

 

photo, Mahershala Ali, Viggo MortensenVictoire du consensus avec la récompense suprême pour Green Book

 

Durant toute la soirée, la communauté afro-américaine a d'ailleurs été mise en avant. D'abord avec Black Panther, récompensé de trois Oscars dont meilleurs costumes pour Ruth E. Carther et et les décors pour Hannah Beachler. Ce sont les premières femmes noires à remporter une statuette dans ces catégories et plus important les premières femmes noires à remporter un Oscar sans être des comédiennes depuis 1984.

Avec la victoire de Regina King pour l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, puis celle de Spike Lee pour le meilleur scénario adapté avec BlacKkKlansman (remis des mains d'un joyeux Samuel L. Jackson), les Oscars se sont montrés ouverts et loin de l'ancien #OscarsSoWhite. Le réalisateur afro-américain a d'ailleurs reçu une standing ovation après son discours politique anti-Trump demandant une mobilisation générale pour faire le bon choix moral "entre l'amour et la haine" à l'aube de la présidentielle de 2020.

 

photo, Laura Harrier, John David WashingtonBlacKkKlansman repart avec une seule statuette mais une majeure

 

Une cérémonie engagée également au-delà des frontières avec les trois statuettes de Roma. Le film mexicain d'Alfonso Cuarón a été sacré de l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, meilleure photographie et du meilleur réalisateur. C'est la deuxième fois qu'il reçoit ce dernier, cinq ans après Gravity.

Pour l'anecdote, le Mexique règne en maitre dans la catégorie de meilleure réalisation puisqu'il l'a emporté à cinq reprises en six ans. Cuaron en 2014 et 2019 donc, Alejandro González Iñárritu en 2015 pour Birdman et 2016 pour The Revenant et Guillermo del Toro pour La Forme de l'eau en 2018.

 

PhotoRoma repart avec trois Oscars

 

Trois sacres précieux pour Netflix qui consolide, un an après la statuette ramenée par le documentaire Icarus, sa machine de guerre marketing, accompagnée ici d'une quatrième statuette reçue par le court-métrage documentaire Les règles de notre liberté (Period. End of Sentence en version originale)Un court-métrage également très engagé revenant sur la stigmatisation des femmes en Inde et notamment sur les menstruations.

Rami Malek a de son côté reçu l'Oscar du meilleur acteur pour Bohemian Rhapsody. S'il a été récompensé essentiellement pour sa prestation, le comédien a rappelé dans son discours qu'il était "un fils d'immigrants égyptiens et un Américain de première génération". Tout un symbole donc au coeur d'un pays gouverné par les politiques anti-immigrations du président Donald Trump.

 

photo, Rami MalekRami Malek sacré meilleur acteur et Bohemian Rhapsody remporte quatre Oscars

 

Parmi les autres récompenses, le Shallow de Lady Gaga et Bradley Cooper dans A Star is Born a reçu, sans surprises, l'Oscar de la meilleure chanson originale. Si l'on avait suivi les multiples prix attribués par les Guildes, rien d'étonnant à voir Bohemian Rhapsody remporter les Oscars sonores (mixage et montage) ainsi que le meilleur montage, ou de voir Vice remporter ceux des meilleurs maquillages et coiffures.

Seules surprises de la cérémonie : les victoires de First Man - Le premier homme sur la Lune pour les meilleurs effets visuels au détriment du favori Avengers : Infinity War, et surtout celle d'Olivia Colman pour l'Oscar de la meilleure actrice dans La Favorite, alors même que Glenn Close semblait indétrônable. Le super film de Yorgos Lanthimos, nommé 10 fois est cependant un des grands perdants, puisque l'Oscar d'Olivia Colman est sa seule récompense.

 

photo, Olivia ColmanLa belle surprise de la soirée : le sacre d'Olivia Colman, meilleure actrice

 

Le palmarès complet :

Meilleur film : Green Book
Meilleur réalisateur : Alfonso Cuaron – Roma
Meilleur acteur : Rami Malek – Bohemian Rhapsody
Meilleure actrice : Olivia Colman - La Favorite
Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali - Green Book
Meilleure actrice dans un second rôle : Regina King – Si Beale Street pouvait parler
Meilleur scénario original : Green Book
Meilleure adaptation : BlacKkKlansman
Meilleurs décors : Black Panther
Meilleurs costumes : Black Panther
Meilleure photographie : Roma
Meilleur montage : Bohemian Rhapsody
Meilleur montage son : Bohemian Rhapsody
Meilleur mixage son : Bohemian Rhapsody
Meilleure musique : Black Panther
Meilleure chanson originale : Shallow – A Star is Born
Meilleurs effets visuels : First Man
Meilleurs maquillages et coiffures : Vice
Meilleur film d'animation : Spider-Man : New Generation
Meilleur documentaire : Free Solo
Meilleur film étranger : Roma – Mexique
Meilleur court-métrage : Skin
Meilleur court-métrage d'animation : Bao
Meilleur court-métrage documentaire : Period. End of Sentence

 

Affiche

commentaires

Rudy Mako
27/02/2019 à 19:22

#Oscarsmerdique. Qui dit mieux?

FredDoBrasil
26/02/2019 à 08:34

Quelle chute sans fin pour la cérémonie des oscars et pour le cinéma américain. Je regardais par hasard l'autre jour si "Un après-midi de chien (Dog Day Afternoon)" que je venais de revoir avait eu un oscar tellement ce film est remarquable. Rendez-vous compte qu'en 1976 étaient nommés pour l'oscar du meilleur film non seulement celui-ci mais aussi Barry Lyndon, Vol au-dessus d'un nid de coucou, Les dents de la mer et Nashville ! et ici je ne parle que des 5 nommés. Les projections futures sont toujours difficiles mais on peut quand même parier que dans 40 ans personne ne sera en admiration devant cette liste des nommés 2019. Ou alors c'est que le cinéma sera mort.

Jules
25/02/2019 à 18:00

#OSCARSSOBLACK

Jeanne
25/02/2019 à 16:33

Petite question, pourquoi Mahershala Ali a été nominé en second rôle ? C'est encore un calcul bizarre parce qu'il y avait trop de nominés en premier rôle ?

Tom's
25/02/2019 à 13:09

Aprs avoir lu votre article sur le côté bidon de la' cérémonie, je comprend mieux pourquoi certains mauvais film ou basique se Trouve récompensé et ensuite dire que telle recompense est attribué à une personne black pr La 1ere Fois! Me fait penser que le chemin est encore long car pars de loin (esclavage ) mais le simple fait de dire noir ou pas en atteste c'est dingue les incohérences de ce pays qui n'assume pas du tout le fait que ces valeurs s'annulent rien qu'avec la véracité historique #esclavage /segregation /kkklan/ghettoïsation, je voulais penser que leur cinéma était à contre courant de tout ca mais j'étais naïf ! Lol

Opale
25/02/2019 à 12:04

Grosse blague que ces Oscars aseptisés... juste déçu pour Viggo Mortensen oublié pour sa formidable interprétation dans Green Book au dépens du pas si génial Mahershala Ali. Bref, pas grave quoi.

Choua
25/02/2019 à 11:42

Black panthère qui ramasse 3 statuettes non mais la grosse blague vivement que Netflix fasse une grosse razia l année prochaine

Snake Plissken
25/02/2019 à 11:41

READY PLAYER ONE

myst
25/02/2019 à 11:40

Ce qui me choque le plus, c'est meilleur montage pour bohemian rapsody, faut m'expliquer en quoi ce montage merite un oscars alors qu'il est juste ultra basique (drama, scene triste, nouvelle chanson, concert, drama etc...).
Et surtout, meilleurs decors pour black panther, quand on regarde les makings of, ya trois bouts de carton pour fake un rocher et de la vegetation et sinon c'est 100% numerique, comme dans tous les marvel d'ailleurs.

Mouah
25/02/2019 à 11:33

Palmarès assez décevant The favorite méritais plus

Plus

votre commentaire