Captain Marvel : Brie Larson revient sur ses dires à propos des "mâles blancs"

Mise à jour : 22/02/2019 19:25 - Créé : 22 février 2019 - Camille Vignes
Camille Vignes | 22 février 2019 - MAJ : 22/02/2019 19:25
photo, Brie Larson
18

À l’occasion de la promotion américaine de Captain MarvelBrie Larson a fait des déclarations qui n’auront pas manqué d’enflammer la sphère internet et qu'elle a tenu à clarifier.

En effet, l’interprète de Captain Marvel avait fait part de son désir d’ouvrir la campagne à des médias et des journalistes plus "inclusifs", et aux parcours et origines plus variés que ceux des "mâles blancs" qui se chargent généralement de couvrir les campagnes de ce genre de film.

Malheureusement, il y a eu méprise sur les propos de l’actrice car certains y ont vu un rejet de la gente masculine, voire une volonté de fermer le film aux hommes. Et il n’ont pas tardé à faire connaître leur mécontentement (et le mot est faible).

 

photoDonnons leur place aux Skrulls...

 

Suite à ces très nombreuses et virulentes réactions, Brie Larson a tenu à clarifier ses propos. Elle a donc fait savoir au micro de FOX DC que son but n’était en aucun cas d’aliéner un groupe d’individus en particulier mais au contraire de donner l’opportunité à plus de personnes de se faire entendre.

"Ce que je recherche, c’est à rajouter des chaises autour de la table. Il n’est pas question d’enlever son siège à quelqu’un. Il n’y a pas moins de places à table, mais juste plus."

Les propos de départ de Brie Larson n’aurait jamais dû être polémiques, surtout qu’ils prônaient la richesse de la diversité, et de toute manière, ils n'entraveront en rien à la sortie, et le succès (si on en croit les premiers avis et les performances au box-office des précédents films du MCU) de Captain Marvel, le 6 mars prochain en salles.

 

photo afficheEt aux chats aussi, enfin que les roux, faut pas pousser...

commentaires

Newt
07/03/2019 à 11:06

@Jerome_a

En fait faudrait voir que Brie Larson ne dit pas qu'une femme est mieux qu'un homme par principe. Elle pense justement, au contraire, que comme un homme n'est pas mieux qu'une femme par nature, c'est bien d'avoir plein de gens différents en face d'elle pour traiter la promo du blockbuster qui fera l'actu. Pas remplacer les hommes, mais juste avoir d'autres personnes avec, en plus.
Impossible de se poser en juge sans voir la réalité des discriminations, des différences de salaire, etc. Historiquement c'est là.

Et par ailleurs, étant donné que c'est loin d'être un évidence qu'Alita est "bien écrite" (mais t'as le droit de le penser, je dis pas le contraire)...

Jerome_a
07/03/2019 à 10:56

Mais en fait on devrait sélectionner les gens pour leurs aptitudes professionnelles et leur talent ; pas à leur couleur de peau xD.

Brie Larson ne comprends pas que l'intérêt d'un personnage ne vient pas de son sexe.

Exemple : Ellen Ripley ou Alita. Est-ce que ces héroïnes prennent le féminisme ? Non. Sont-elles des personnages intéressants, badasses et bien écrits ? Assurément. Tout l'inverse de Captain Marvel.

KLM
24/02/2019 à 10:50

Moi j'aurais dit carton rouge pour tous les mâles, pardons hommes, qui ont désactivé leur humour et second degré sur les news autour de ça ces derniers jours. Mais chacun son truc.

MystereK
24/02/2019 à 10:43

Murata, c'est tradut de l'américain, la presse américaine et Larson parlent de Mâle, mais c'est normal, c'est comme cela que ça se dit là-bas, comme dans leur formulaires on dit male/female pour homme/femme. Ce qui est péjoratif chez nous ne l'est pas chez nous en traduction littérale. Non, pas carton rouge pour EL

Murata
24/02/2019 à 10:20

Brie Larson a peut être parlé d'hommes blancs mais Ecranlarge a bien parlé de "mâles blancs" et directement dans le titre. Alors carton rouge pour Ecranlarge sur ce coup.

blackchab
24/02/2019 à 00:21

Si ne film ne pas marche pas comme prévu se sera cause des sexiste et misogyne?
Ce qui en dira long sur l'audience de Marvel ^^.

Les critiques sur CM sont fait principalement au state , ce film marchera au niveau box office mondial.
j'en ai marre de ce progressisme à outrance et il me semble que je ne sois pas seul. Est ce que chaque film doit être pro diversité à chaque fois ?
Le discours féministe actuel n'est pas inclusif c'est bien ça le problème.

John Difool
23/02/2019 à 22:00

Hier, le problème de ce très bavard F4RR4LL était que Brie Larson voulait mettre les mecs à la poubelle, et s'excusait d'être blanche.
Maintenant, le problème serait le langage utilisé (ce fameux "mâle blanc"). On voit déjà l'évolution, et l'aveu silencieux que non, elle n'a jamais dit vouloir abattre les hommes. Si on prenait la peine de lire ce qu'elle disait au lieu de s'emballer sur un titre.

Brie Larson ne dénigre personne. Elle ouvre les yeux, appelle un homme blanc un homme blanc (cette peur des mots et du politiquement correct ou pas : ça aussi, c'est la bataille de bien des anti-féministes d'habitude), et regrette ce manque de diversité. Ce système établi qu'on n'a pas le droit de constater, commenter, critiquer. Apparemment.
Ouvrir les yeux, dire qu'il y a 2 femmes et 45 hommes, ce n'est pas hiérarchiser ou "être raciste" (depuis quand homme et femme sont des races au fait ? L'importance des mots. A la limite, défends ta thèse du sexisme, puisque ce mot existe).

Elle n'a JAMAIS dit que le talent dépendait de la peau, ou du genre. Jamais. Elle n'a jamais désigné d'ennemi, et affirme clairement vouloir plus de gens en face d'elle, pas une sélection en quotas. Elle dit que plus de gens différents, c'est un truc bien. Et celui qui affirme le contraire ne mérite même pas qu'on lui réponde, surtout s'il pense que ceux qui pensent différemment de lui sont victimes de propagande, ou des gentils soldats.

Pour quelqu'un qui dit s'en foutre et fin de la polémique, ça en fait des messages.

Pour info, vu comme EL t'énerve depuis hier, c'est bien qu'ils sont à ton contre-courant (et à celui d'autres, vu les réactions de certains sur les réseaux).

Allez, repos dans ta chaumière (pour ta paraphraser, toi et ton mépris poli), je crois qu'on a tous compris ta colère en trois stades depuis 24h. F4RR4LL pas content ok reçu.

MystereK
23/02/2019 à 20:01

F4RR4LL vous êtes $ ôté de la plaque.... Vous inventez un problème, il n'y a aucun tri par catégorie de al part de Larson, vous voyez cela parce que vous voulez bien le voir. Elle tout ce qu'elle a demandé c'est qu'il y ait de la diversité chez les journalistes, sans aucune exclusion, bien au contraire. Il n'y a rien de mal à cela.



Il n'y a aucun tri nulle part, il n'y a personne à part vous qui veux savoir qui sont ses amis ou ses ennemis. Personne ici ne dit que l'autre diffère. Il faut arrêter votre fixette autour du mot mâle, c'est le terme consacré aux USA contrairement dé la France. C'est vous avec vos propos qui créez ces catégoris et qui inventez un problème qui n'existe que daans votre tête et pas dans celui de Larson qui n'a rien dit de tout ce que vous venez d'écrire. ELle a juste demandé à ce que des femme noire puissent être présent aux côté des mâles (=homme aux USA) blancs. Rien de mal, rien de polémique sauf dans la tête des personnes qui ont des préjugés.

F4RR4LL
23/02/2019 à 16:39

Voir au-delà des traits visibles et traiter les autres comme des individus est une idée récente. Qui se fait souvent trop rare. Nous regroupons les individus en fonction de leurs caractéristiques superficielles. Car c'est facile. Et lorsque quelque chose est facile, nous trouvons facilement toutes sortes de raisons pour en justifier l’usage.

Nous voilà désormais dans cette position précaire et archaïque consistant à trier les gens en catégories. Mâle blanc, hétérosexuel (CIS genre) non blanc hétérosexuel ( gay, latino, noir)etc. Nous voulons savoir facilement qui sont nos alliés et nos ennemis. Car on présume que l’autre diffère et est forcément l’ennemi. Le désir d'affiliation n'a jamais été aussi présent. Aujourd'hui, le moyen le plus sûr de l'exprimer consiste à rejoindre un parti politique, une minorité identitaire, visiblement vecteur d'autres identités sociales. Malheureusement, l'un des moyens les plus sûrs de gagner en statut dans notre corps identitaire est de dénigrer d’autres groupes identitaires.

C’est principalement l’objet de cette polémique sur ses propos que vous estimaient anodins. Ne devrait compter que le talent et non la pigmentation. Cette actrice boxe dans une autre catégorie.

MystereK
23/02/2019 à 12:46

Aux USA même les formulaires ou les CV reprennent les termes MALE et FEMALE alors il ne faut pas que vous en fassiez une fixation parce que vous leur donnez une signification qu'ils n'ont pas là-bas.

Plus

votre commentaire