Après Overlord, J.J. Abrams n'en a pas fini du tout avec les films d'horreur

Créé : 16 novembre 2018 - La Rédaction
photo
188 réactions

Bad Robot Productions n’en a pas fini avec l’horreur, et alors que va sortir Overlord, le studio veut battre le fer tant qu’il est encore rougissant.

Après la longue gestation d'Overlord, projet chouchou du producteur J.J. Abrams que l’idée de rassembler nazis, soldats américains et horreur titillait depuis longtemps, le réalisateur de Star Wars Episode IX compte bien orchestrer encore quelques productions horrifiques via sa société Bad Robot Productions.

On sait encore très peu de choses sur les deux créations à venir, qui sont encore balbutiantes, mais la structure qui les encadre et leurs auteurs sont suffisamment accomplis pour aiguiser déjà notre intérêt.

Sont actuellement dans les tuyaux : un film au titre encore inconnu, et un second intitulé The Steps.

 

 

Ce dernier sera écrit par Blair Butler, qui a trouvé l’inspiration grâce au monteur de 10 Cloverfield Lane. C’est justement lui, Stefan Grube, qui devrait pour l’occasion passer derrière la caméra. On n’en sait pas beaucoup plus, sinon qu’il s’agira d’un récit de possession. On l’espère original et retors.

Plus intrigant encore, un long-métrage écrit par Megan Amra a pour ambition d’être « une allégorie horrifique féminine ». Ce qui intrigue, c’est que sa scénariste a notamment œuvré sur Les Simpson, Parks and RecreationSilicon Valley et The Good Place. Un pedigree comique donc, ce qui nous donne l’occasion de rappeler que le genre qui repose le plus sur le tempo, avec la comédie, est probablement l’horreur.

 

photo, Mathilde OllivierMathilde Ollivier, personnage féminin central dans Overlord

 

On ignore encore quand ces deux films débarqueront, mais on va les surveiller de près, d’autant plus qu’entre les succès en salle du cinéma de genre et l’appétence de Netflix pour le surnaturel et les péloches énervées, ils bénéficieront sans doute d’une grande curiosité de l’industrie.

Overlord de Julius Avery arrive en salles le 21 novembre, et notre critique est à lire par ici.

 

Affiche françaiseDans les salles françaises le 21 novembre prochain 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire