Le co-créateur de Ghost Rider, Gary Friedrich, est mort

Prescilia Correnti | 31 août 2018 - MAJ : 01/09/2018 11:19
Prescilia Correnti | 31 août 2018 - MAJ : 01/09/2018 11:19

Le monde des comics est en deuil sévère aujourd’hui. Après Marie Severin qui vient de nous quitter, on apprend aujourd’hui que Gary Friedrich est lui aussi décédé.

Gary Friedrich n’aura pas eu beaucoup de faits d’armes dans sa carrière au sein du monde des comics. Cependant, il aura laissé un héritage, et pas des moindres, aux générations futures : le personnage emblématique de Ghost Rider. Et rien que pour ça, on ne saurait que trop lui dire merci.

Le scénariste américain de comics est décédé à l'âge de 75 ans. Il souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

 

photo comicGhost Rider déchaîné

 

Pour parler de la carrière de Gary Friedrich, il faut retourner dans son enfance, là où il fit la rencontre de Roy Thomas. Après des petits jobs sans grande importance, Gary Friedrich décide de partir à la conquête de New York, où il tentera de percer en tant que scénariste. Sur place, il rejoint son ancien ami d’enfance, Thomas, qui le recommande pour Charlton Comics, une maison d’édition créée en 1946, qui embauchera de nombreux jeunes auteurs, dont Roy Thomas, John Byrn, Steve Ditko ou encore Dick Giordano.

Policier, science-fiction, western, romance, horreur ou encore super-héros : la maison d’édition couvre tous les genres. Gary Friedrich travaille notamment aux côtés de Steve Ditko.

 

Photo Nicolas CageSouvenirs douloureux

 

Plus tard, le bonhomme se retrouve à travailler sous l’égide Marvel, et bien évidemment auprès de Stan Lee. Son travail passera des séries sur le SHIELD, à Frankenstein aux côtés de Mike Ploog, ou encore Sgt Fury & the Howling Commandos. Jusqu'au plus important : Phantom Rider, devenu Ghost Rider, connu sous le nom de Johnny Blaze. C'est le personnage qu’il créé en 1973 avec Roy Thomas et le dessinateur Mike Ploog. Marvel n’a reconnu que des années plus tard la part d’implication de Gary Friedrich dans la création de Ghost Rider.

Après son travail pour Marvel dans les années 70, qui comprenait également la rédaction de plusieurs numéros de l’hebdomadaire Captain Britain, Friedrich décide de quitter le monde de la bande-dessinée (et surtout Marvel) en 1978. Bien qu’on le retrouve sur le titre de Bombast en 1993.

 

Photo Ghost RiderSouvenirs douloureux part.2

 

Ce n’est finalement qu’en 2007, lorsque Ghost Rider est (malheureusement) exploité au cinéma sous les traits de Nicolas Cage, et sous la direction de Mark Steven Johnson pour le premier opus, que le problème éclate. La popularité du personnage grâce aux films, sortis en pleine renaissance du genre au cinéma, pousse Gary Friedrich à attaquer en justice Marvel et Sony Pictures. Il clame haut et fort que le personnage de Ghost Rider a été utilisé sans son accord au cinéma.

Alors que Friedrich réclamait la paternité de son héros, Marvel affirmait avoir obtenu les droits de la signature même du scénariste, dans un contrat jugé plus tard peu clair et ambigü. 

 

photoDans Agents of S.H.I.E.L.D.

 

Finalement, Gary Friedrich et Marvel parviennent à un accord et Marvel reconnaît le scénariste en tant que co-créateur de Ghost Rider. Mais Marvel décide entre temps de poursuivre en justice Gary Friedrich. La cause : le scénariste endetté jusqu’à l’os revendait des prints de Ghost Rider. Marvel a réclamé par la suite 17 000 dollars au scénariste, plus ruiné que jamais. 

Avant sa mort, Gary Friedrich ne faisait que de brèves apparitions lors des Comic Con. Ghost Rider, lui, sera revenu dans la série Agents of S.H.I.E.L.D..

 

Gary Friedrich, co-créateur de Ghost RiderGary Friedrich

commentaires

XG58
02/09/2018 à 09:31

RIP

Geoffrey Crété - Rédaction
01/09/2018 à 11:18

Tout à fait, erreur de notre côté. Merci !

milt poe
01/09/2018 à 10:36

oui Numer6 c 1 photo de "ghost rider" premier du nom, ils se st 1 peu gourré je crois!

Number6
31/08/2018 à 20:57

Ce n'est pas une bagnole qu'il a dans Agents of Shield?

Ghost
31/08/2018 à 20:55

Excellentmerci

votre commentaire